Briconfine II : Les accessoires superflus à l’usage des gueux et des mal-pêchants en barque

Eh ben voilà, ça continue, on ne peut vraiment pas vous faire confiance. Aussitôt qu’on vous lâche un peu la bride à 20 km, vous voilà à courroter de ci de là comme des possédés, vous ruant sans réfléchir vers vos barques vermoulues en oubliant la moitié de votre matériel. Heureusement que l’Oncle Paul est là pour la revue des troupes! Soyez bredouilles en moins de 3h mais soyez-le avec méthode nom de nom! Rompez!

 

La pêche est ainsi : on cherche sans fin à améliorer ses montages, son confort de pêche et au final, son efficacité à l’instant T. Le mieux est parfois l’ennemi du bien…et du porte-monnaie. Mais pas toujours. Je suis finalement assez satisfait des choses inutiles reçues dernièrement dans ma boîte aux lettres, où plus loin, balancées en vrac par dessus le portail par un livreur un peu trop fougueux qui confond jeté de poids et transmission du courrier, mais heureusement je n’ai pas eu de casse jusqu’à présent.

Longtemps j’ai eu des problèmes par contre avec mes portes-cannes. Et de bonne heure, comme disait Marcel. Sur un bateau il faut un truc solide pour endurer le soleil, l’eau, le sel et la brutalité des matelots embarqués… Au départ sur mon vieux pneu j’avais fabriqué des portes-cannes fixes avec des tubes en inox qu’un copain soudeur m’avait donné. C’était très solide mais pas très pratique car pas orientable, il fallait se contenter d’une seule position. Quand j’ai eu ma barque en alu je n’ai pas voulu les remettre, je me suis donc tourné vers des trucs du commerce pas terribles, comme ces lamentables Berkley en plastoque made in China qui ont flanché au bout de 3 séances de pêche :

N’achetez jamais ce genre de truc hideux beuurk-laid!

Je me suis donc tourné vers des modèles en inox mais chez nous les prix sont exorbitants pour un bout de tube et un boulon. D’autant plus que j’ai trouvé à-priori la même chose pour beaucoup moins cher chez Ali, comme toujours 🙂 ! Tant qu’à acheter des trucs chinois autant aller les acheter directement sur place et éviter d’engraisser des intermédiaires inutiles

Pour moins de 60€ vous aurez donc 2 supports de cannes inox de très bonne qualité. Je pense que la base est en zamak chromé et le tube en inox seulement, en tout cas rien que du métal amagnétique, donc la rouille ne devrait pas faire son apparition (logiquement). Le boulon c’est un M12 inox, c’est du costaud! Équipé d’un large œillet , sa manipulation est facile. Par contre faites attention quand vous réglez le pied, ce boulon n’a pas d’arrêt, si vous le dévissez entièrement votre porte-canne tombera à l’eau…avec le reste !

J’en suis très content jusqu’à présent. Ils sont très solides et les cannes sont bien maintenues et protégées grâce à l’embout en plastique à l’extérieur. Une tige au fond du tube vous permet de « verrouiller » les cannes munies d’un cardan au talon. Un petit trou est prévu aussi pour l’évacuation de l’eau. La platine de fixation était un peu large pour l’étroit plat-bord de ma barque mais j’ai réussi à la fixer sans problème. La seule interrogation est : résisteront-ils en mer sur une longue durée? Ça je l’ignore. Il est possible que le chrome finisse par cloquer à la longue ou que la rouille s’en mêle. Je ne peux pas après seulement 2 mois d’utilisation vous garantir qu’ils sont indestructibles mais j’ai bon espoir qu’ils me fassent quand même une paire d’années, surtout en eau douce!

Et justement pour sécuriser les cannes et/ou les outils à bord et éviter des plongées en apnée dans une eau à 10° il vaut mieux relier son précieux matériel avec ces attaches cordon spirale dont je me sers depuis le début de l’année avec succès. Franchement très pratique pour toute sorte de trucs (couteau, téléphone) car munies d’un mousqueton d’un côté et d’un anneau brisé de l’autre, à ce tarif là n’hésitez pas, vous ne trouverez pas d’équivalent en France.

 

Un petit aparté avant de monter dans votre barquasse : Avez-vous pensé à vos bas de ligne, humm? Les vieux viandards rétrogrades comme moi sont rétifs aux joies du fluorocarbone, c’est bien connu. Avec leurs doigts crochus et tremblotants ils utilisent toujours d’antiques bas de ligne en acier dans les eaux riches en brochets et ils ont besoin pour cela d’acier gainé et de sleeves qu’ils achètent en ricanant sous cape sur le Dark Net. J’ai testé quelques chinoiseries dans le genre qui se sont révélées être tout aussi performantes que les trucs vendus à prix d’or dans nos belles provinces. Comme cette bobine de 100m de fil 7 brins dont les diamètres sont exact et la résistance aussi. Avec une telle quantité j’en ai presque jusqu’à la fin de mes jours, qui ne saurait tarder, surtout au rythme où je pêche actuellement…

Cette boutique propose aussi un très bon fil 49 brins malheureusement pas disponible dans les fins diamètres puisqu’on ne le trouve qu’en 60/100 ou 80/100 seulement, en bobines de 50m. J’ai acheté une bobine de 60/100, le diamètre est exact mais je n’ai pas testé la résistance qui me semble toutefois correcte. Il est très souple et sans défauts. Ce fil va me servir à autre chose qu’à pêcher (j’ai d’autres activités manuelles que la pêche, en plus de la poterie et du macramé) mais je pense qu’il pourrait intéresser les pêcheurs de requins et de tassergals, ou d’autres bestioles marines à dents coupantes, en tout cas là-aussi le tarif est appréciable si on le compare à ce qui se fait ailleurs…

Attention (et là je m’adresse aux mal-comprenants) ne spoolez pas votre moulinet avec, même si cette illustration le suggère, sinon vous risquez de rester un mal-pêchant toute votre vie :

 

Et pour fixer tout ça j’utilise des sleeve doubles en laiton chromé qui vont bien, toujours dans la même boutique. Une fois écrasés à la pince sur la ligne ça ne bouge plus d’un poil. Encore un excellent produit pas cher.

 

Vous voilà enfin prêt a mettre votre barque à l’eau. Un problème récurrent se pose pourtant en demi-saison à l’homme de goût que vous êtes : l’eau est froide certes, mais la température de l’air est presque estivale. L’utilisation des cuissardes classiques, si elles vous protégeront bien de l’eau, va entraîner un fort désagrément une fois embarqué toute la journée sur un bateau, surtout vers midi : vous allez cuire dans vos épaisses doublures en caoutchouc comme un touriste Souabe en chaussette/Birkenstock et culottes de peau sur la promenade des Anglais au mois d’août… Cela ne pouvait plus durer. Heureusement j’ai l’article qu’il vous faut : Ces magnifiques heu…Demi-cuissardes ou bottes rehaussées au choix, seront beaucoup plus légères à porter en plus de vous donner une folle allure de Gentleman Farmer aquacole. D’une belle couleur chiasse de caniche, ses semelles vertes apporteront une touche de fraîcheur bienvenue et égayeront la vue de vos coéquipiers en plus de leur donner un sujet de conversation hilarant pour de nombreuses parties de pêche. Notez l’élégant petit lacet de serrage, un brin coquin, qui ourlera votre cuissot d’un je-ne-sais-quoi de romantique que n’aurait pas renié Francis Lalanne avant qu’il ne devienne gilet jaune.

Non, ne me remerciez pas, mon sens du sacrifice n’a de toute façon pas de limite, mon sens du ridicule non plus. Ces cuissardes remplissent heureusement parfaitement leur rôle à la mise et démise à l’eau, et si on a trop chaud on peut rouler la partie haute qui est assez fine (mais bien étanche). Seul bémol, la finesse des semelles, qui interdit les excursions à terre trop lointaines sur des reliefs escarpés car on perçoit cruellement dans sa chair le moindre caillou un tant soit peu contondant au bout de 5 minutes de marche. On ne pourra donc pas se rendre à pied aux concerts de Francis mais pour la petite commission ça ira. 

Ah oui, j’allais oublier le bonus surprise : L’odeur de pétrole qui se dégage en déballant le colis est presque insoutenable, j’ai du mettre ces cuissardes quelques jours dehors par grand vent pour qu’elles perdent en intensité olfactive. Au bout d’un an ça va mieux, je peux les laisser à demeure à la maison sans risquer de retrouver mes animaux domestiques (y compris ma femme et mes enfants) agonisants dans d’atroces convulsions. Un super produit 😉 !

Une fois monté à bord et à mesure que la terre s’éloigne, alors que votre frêle esquif s’enfonce dans les brumes de l’aube, bercé par le doux clapotis de l’eau sur sa coque humide et le bruit d’aspirateur poitrinaire de votre moteur Haswing Protruar 110 lbs, vous vous dites que vous boiriez bien un petit kawa… Vos coéquipiers aussi. Vous sortez alors maladroitement le thermos et les gobelets en plastique qui vont rapidement se renverser car on les pose généralement n’importe-ou, de préférence à côté de la boîte des one-up à 5€ pièce qui vont se retrouver aromatisés au café. Fini tout ça avec ce magnifique porte-gobelets à coller sur la coque de votre noix :

Au départ prévu pour les bagnoles (les-quelles?), ils s’adaptent très bien aux bateaux. Un peu de silicone (pensez à poncer légèrement le plastique avec un abrasif fin pour que le silicone accroche bien) et le tour est joué. J’en ai mis un de chaque côté de la coque et ça permet de garder une certaine dignité à bord, surtout qu’après le café ya l’apéro, vous me suivez Tavaneuse?

Ranger les boutanches c’est bien, mais ranger les cannes à bord c’est mieux. J’ai installé sur le tableau arrière deux porte-cannes en plastique bien conçus et pas chers, afin de débarrasser le pont des scions baladeurs et pour éviter de les casser. Simple, économique et efficace, encore un super produit.

J’ai évoqué brièvement mon moteur Haswing (il fait du bruit mais c’est un vrai chameau et en cas de besoin il délivre une puissance considérable, vous pouvez acheter, c’est pas de la daube), qui fonctionne en 24 volts. Désormais je suis obligé de monter mes 2 batteries de 12 volts en série. Pour cela j’utilise du câble assez épais et ces pinces crocodiles d’excellente qualité pour relier les deux cosses. En cuivre brut, la conductivité est optimale. J’ai cherché en France… rien trouvé d’approchant à des tarifs décents, désolé…

A tous ceux qui viennent pleurer en disant que les Chinois faussent les règles du marché je dirais simplement que les lois de l’offre et de la demande sont et resteront toujours la pierre angulaire du capitalisme et qu’elles engendreront invariablement les mêmes conséquences, protectionnisme ou pas. Si les salaires étaient plus élevés en France on serait peut-être moins tenté d’acheter chinois. La pêche est sensée être un loisir populaire, pratiqué par des gens « normaux » dont les moyens le sont aussi. J’essaye, à mon modeste niveau, de partager au mieux mes connaissances et mon expérience de consommateur basique (mais avisé) pour vous aider à faire des économies et malheureusement ce n’est pas en regardant les gugusses du Fishing Club ou autres sponso délirants que vous en ferez.

Allez, c’est bon pour aujourd’hui, vous pouvez rejoindre votre barque. Vous avez de toute façon jusqu’au 15 décembre pour peaufiner vos bricolages et voguer vers le grand large, notre grand timonier nous l’a promis, enfin si tout va bien et qu’on ne fait pas de bêtises.

 

Jean-Paul Charles

59 réactions sur “Briconfine II : Les accessoires superflus à l’usage des gueux et des mal-pêchants en barque

  1. Merci, ça m’a fait beaucoup de bien. Pour nous qui sommes dans un pays au sud de votre nord, la pêche n’a jamais été interdite. Bon d’accord, on meurt beaucoup plus chez nous…Mais ça console!

    J'aime

  2. Aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années ..,. Serais tu en train de défier don Diégue qui fut la vaillance et Sagesse de son temps le sais tu? Yoko a quatre pattes te le fait savoir….. France quel avenir nous promets tu !!! Jeunesses souviens toi de nos amours Assis sur un rocher à déguster des chapeaux chinois (patelle)

    amours pour la nature

    J'aime

  3. Merci Polo pour toutes ces belles choses.
    Les demi-cuissardes sont une excellente idée. Il est vrai qu’ils ont le « chic » pour cette odeur infecte dans certains objets en plastique; c’est puissant… 😦

    J'aime

  4. Rien ne dit que ces décès n’ont pas été causés par autre chose, voyons !!! Ma concierge dont la cousine germaine a pour gendre un gars qui connait très bien un aide-soignant qui lui a garanti que les médecins qui marquaient Covid19 sur le certificat de décès se voyaient remercié par le don de 2000 euros en cash, d’un DVD des meilleurs moments coquins de Gérald Darmanin et au bout du millième macchabée un Spearhead Ryuki DUO d’occasion. C’est dire si l’état profond n’a pas lésiné sur les moyens pour nous convaincre que le faux est vrai alors que le vrai est faux mais pas nécessairement dans cet ordre. Ou l’inverse car ils sont forts pour nous faire douter de nos propres raisonnements, ces thanato-faussaires..

    D’ailleurs ces gens là sont-ils vraiment morts genre décédés, je veux dire ? Rien ne le prouve. Certains chercheurs diplômés de virologie appliquée sur France Loisirs en avril dernier l’affirment. La vérité est tailleur comme le disait Paco Rabanne. Bon, c’est pas tout ça mais je vais finir mon Côte du Rhône, épousseter les pellicules qui maculent les épaulettes rembourrées de mon costume bleu lamé et partir rejoindre mon Club Disco Ostalgique…

    « Staying alive » avec l’accent de Riga, c’est mon mantra !!!

    J'aime

      • Valéry était le dernier homme universel. Mi-Casanova mi-Tocqueville comme tous les lecteurs de « Deux Français sur trois » ou de l’immortel « Passage », le « Guerre & Paix » du cuissage provincial improvisé comme loisir favori du notaire priapique. Incontournable.

        Mi-Churchill mi Yvette Horner, il avait par son rapide concours frais et joyeux en avril 1945 su faire plier la barbarie qui ne faisait plus la maline, ah ah, flambée qu’elle était comme une saucisse oubliée sur un barbecue dans son bunker tout pourri meublé Ikea du plafond aux oubliettes. En plus, ça faisait oublier un peu la Francisque de Papa et la place au conseil national de Vichy de Pépé. La France sera toujours la France. Avec le décès récent de Maradona, le football est doublement orphelin. Sa tactique du centre en retrait mise en oeuvre dès 1981 et dès lors qualifiée par Jean-Michel Larqué d’arme absolue est toujours aujourd’hui pratiquée par les plus grands…

        Mais peu de gens savent qu’il a aussi été un grand ami de l’empire centrafricain. Une jeune démocratie fragile aux coutumes culinaires assez pittoresque menée d’une main ferme mais amicale par un ancien adjudant-chef passé empereur à l’ancienneté.

        On se souvient des titres racoleurs de l’époque… « Cannibale tragique à Colombey » par exemple.

        Sa carrière de pilote de stock-car interrompue trop vite, son amour des petits-déjeuners orduriers ou encore ces sept ans de disponibilité de l’inspection des finances mises à profit pour assurer la fortune de Thierry Le Luron sont autant de petits détails croustillants qui nous rappellent l’homme qu’il fut. Un grand-père vert.

        https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/05/06/valery-giscard-d-estaing-vise-par-une-plainte-pour-agression-sexuelle_6038886_823448.html

        J'aime

      • Oui, Polo, j’ai toujours gardé un coeur de cosaque. Sur mon bureau. Dans un bocal. Et vous, votre syndrome de stress post-traumatique lié à votre abandon du trichloréthylène-picon bière en traitement préventif du coronavirus, ça se passe bien ? Pas d’effets secondaires ?

        A tout hasard, je vous ai commandé 3000 santons Didier Raoult pour illuminer votre jardinet.

        Ne me remerciez pas, c’est un peu ça l’esprit de Noel…

        J'aime

      • Bah mon traitement n’est pas complètement terminé mais le Docteur Raoult dit que je fais des progrès spectaculaires :

        Quelle taille les santons? Parce que j’ai déjà les modèles à l’échelle 1/1 suspendus à mes fenêtres, je ne voudrais pas faire de doublons avec les modèles Taïwanais au 1/50ème de la montée d’escalier (vous savez ce que c’est, les voisins vont jaser après).

        J'aime

      • J’ai commandé l’intégrale de la série en format Kim Il Sung. 8 mètres de haut en marbre de Carrare. Connaissant votre mépris notoire pour les questions d’argent, je me suis permis de mettre en bas de la facture votre patronyme complet qui est, je le rappelle, les gueux ont le droit de savoir, Jean Paul Charles de Villiers de Vallombreuse.

        J’ai pris la liberté de ne pas y ajouter votre titre de Grand Sorcier du Rotary club et autres menues distinctions qu’on vous a accordé comme celle de Grand MamamouChi du Moulinet méditerranéen ( cela aurait heurté votre Ehgo sans doute). Serviteur, monsieur.

        J'aime

      • Vous avez eu raison, au diable la varice. 8 mètres c’est un peu mesquin quand même, surtout si l’on songe aux proportions de mon Palais, que vous avez maintes fois décrites. Allez, poussez jusqu’à douze et je vous adoube Grand Cornichon de la Gidouille Fameuse, avec moultes chandelles vertes et visqueuses de grand apparat.

        J'aime

      • Ce que j’aime dans notre grand spectacle mondial quotidien, c’est ce besoin rassurant de compassion, de tendresse, de, oui, j’ose, vivre-ensemble dans le gratouillis des cithares, le doux son des djembés et l’harmonie Benetton qui rassemble les Aumistes de Bonne Volonté…

        https://www.marianne.net/politique/ecolos/lynchage-de-policiers-bayou-sexcuse-de-demander-pardon-apres-lemploi-dun-mot-pas-adapte-pour-une-personne-blanche

        On survit vraiment à une époque formidable…

        J'aime

      • Ah celui-là, laissez le à ses problèmes d’épilation et à ses ennuis de SAV de son SUV…

        Je voulais juste marquer le fait que David Lynch est stigmatisé par toute une frange de la population. D’accord, son adaptation de Dune aurait mérité le pal en place publique, je vous l’accorde. Mais de là à en faire le Grand Satan de la justice populaire spontanée, collective et non susceptible de faire l’objet d’une procédure d’appel, je trouve ça un peu fort… De plus, « raciser » une pratique qui fut inaugurée sur des sujets britanniques fidèles à la Couronne et en l’espèce peu suspects à priori d’être autre chose génétiquement parlant que des rouquins blafards à la dentition folklorique interroge à deux siècles et demi de distance l’honnête homme.

        Quant à Charles Cunningham Boycott, autre quidam anglo-saxon ayant légué son patronyme à la postérité sous forme de verbe, je préfère laisser sous silence ses qualités de manager.

        J'aime

      • Voyons Gilbert, vous déraisonnez. Vous bégayez déjà et en plus votre lien est aussi mort qu’un bar à bière à Kandahar !!!

        Il faut impérativement que je remonte le niveau des commentaires. Hop, hommage à Marat qui vient de mourir (je ne savais pas qu’il s’était remarié avec Alice Donna par contre, je suis pas assez people).

        Entre ici, Marat, avec ton terrible cortège… Macroniste avant Macron, tu étais premier de Corday, snif.

        J'aime

      • Humm… je ne pense pas que cet homme attrapera du black bass de cette façon. En même temps que penser de l’efficacité du canard jaune fluo allié aux infra-sons de cette guitare acoustique? Vous me faites douter parfois des méthodes traditionnelles… Sacré Fillouniste va!
        Et en même temps toujours, premier de Corday vous l’avais déjà fait…. Vous radotez de la méduse mon vieux! Sacré Jerry Cow va!

        J'aime

      • Arf… Je suis démasqué. Je radote de la méduse. Pour ma triste défense, sachez qu’aujourd’hui j’ai erré dans la grande couronne, accablé de servitudes en tous genres, bolidant sans pitié au milieu des abrutis locaux et de leur ignorance manifeste et méprisante des nobles préceptes du Code Rousseau. J’ai à peine eu le temps de me sustenter de surcroît. Si je vous disais que j’ai eu en rentrant ce soir l’immense surprise de trouver un leurre dans ma boîte aux lettres que je n’avais jamais commandé ? Un Fishall (marque inconnue à l’escadron) genre vibration assez effilé, dense mais aux couleurs interlopes rosées et d’une densité inadaptée, foutredieu, quant à l’étiage saharien de mes rus franciliens pour confinés rurbains. Pensez-donc mon brave, 15 grammes !!! Serait-ce vous, Polo, qui m’auriez envoyé ce machin, en ricanant sous cape, afin de vous gausser cruellement de mon manque criant de pélamides ?

        J'aime

      • Voyons Jerry, ne le prenez pas mal… J’ai cru bien faire en vous envoyant ce modeste et vibrant hommage, d’ailleurs nous nous sommes réunis avec le bureau pour savoir ce qui vous ferait plaisir pour un départ à la retraite. Nous avions pensé d’abord à une reconstitution de la bataille d’Azincourt à l’échelle 1/1 et puis nous nous sommes dirigés plus prosaïquement vers une remise gracieuse d’un squelette complet de Raymond Barre en situation, c’est à dire derrière son bureau (fossilisé lui-aussi, n’ayez crainte), en train de signer des bons du trésor garantissant l’envol sans entrave des avions renifleurs. Ces babioles de 15g sont évidemment une invitation à dépasser vos limites Balladuriennes en matière de centrisme. Visez haut, visez loin, mais visez au milieu bon sang!!!

        J'aime

      • Ah vous êtes toujours d’une veulerie remarquable, cher Polo. Ce qui fait de vous un interlocuteur hors-pair, planant très haut, géant des nuées inaccessible, au dessus de la piétaille des infatués de rencontre, des débiles sans grade et autres pignoufs englués dans une bêtise si visqueuse qu’ils en font pâlir de jalousie Benjamin Castaldi lui même que vous prenez tout de même soin de saluer de temps à autres d’une coulée de guano distraite !!! Oui, Polo, vous et vous seul avez su hisser la mesquinerie à un niveau rarement atteint en dehors des écoles de notariat. C’est beau, c’est grand, c’est bon. Ce sont des gars comme vous qui font barrage au péril féministe. Je viens de voir un débat d’idées de droite sur Cnews qui nous expliquait très bien ce qui nous attend le jour où les femmes sortiront de la cuisine pour partir à la conquête du monde.

        Merci Polo pour vos prises de positions très courageuses. Merci. Moi même qui suis d’une bassesse confondante, je reste pantois face à l’absolue certitude de votre talent. Les centristes mous peuvent être fiers de votre gélatineuse persistance. Bravo, vous êtes bien le fils spiritueux d’Edouard B.

        J'aime

      • Oh, je n’ai guère de mérite vous savez… J’ai simplement su garder mes passions au tiède dans le grand thermos consensuel de l’UDI, en compagnie de personnes affables et polies, qui ne parlent jamais trop fort pour ne rien dire. On se réunit paisiblement le mercredi après-midi autour d’un goûter sans gluten pour faire le point sur la théorie du Milieu, certes un peu vide mais tellement réconfortante. Certains d’entre-nous s’endorment vers la fin, on les fait raccompagner chez eux en chaise à porteur pour ne pas les réveiller. Nous drainons naturellement toutes les forces molles de la nation qui coulent jusqu’à nous comme un fromage bien fait, avec suavité et lenteur. Tout ce petit monde fusionne lentement avec bonheur dans le creuset rondouillard de notre mouvement flageolant, pour la plus grande joie des ménagères comateuses et des fonctionnaires légumiers. Je sais votre hâte à nous rejoindre, cependant vous devrez passer encore de nombreux rites d’initiation et vous laisser pousser un goitre digne de ce nom au lieu de cette barbichette de « hippie » un peu trop ostentatoire qui vous désigne à la vindicte rassise des anciens de l’Amicale des œufs en gelée. Enfin, question vestimentaire, vos oripeaux « modernes » sont indignes de l’homme de goût que vous souhaitez devenir, préférez plutôt les camaïeux de gris à toutes ces couleurs criardes. C’est à ce prix mais un jour vous serez centriste, je vous le promets.

        J'aime

      • J’aime cette idée force de groitrance continue mais propre sur elle en gris muraille, terne, déprimant mais si proche du Zeitsgeist centralistement attristé en cette matinée où nous répondons de manière ferme et définitive, tels des personnages brechtiens légèrement aphasiqus, à ce « au revoir » lâché d’un bec de lèvre discret par notre bien aimé Géronte Vert un jour tragique de mai 1981…

        Adieu Valéry. Deux Français sur trois te saluent bien bas.

        J'aime

    • Ne serait-ce pas une imitation du Collège de la Mer ou bien ? On s’y méprendrait.

      Toutefois résidant dans une contrée qui, il est vrai, fut balnéaire vers la fin du Crétacé mais qui manifeste depuis une tendance tenace à se montrer chiche en orgie de bigorneaux, l’utilité d’une telle mignardise ne m’apparait pas d’une urgence absolue. Je vais plutôt me concentrer sur l’acquisition massive de shads de 3 cm de long qui seront beaucoup plus utiles à ma traque acharnée du spécimen !!!

      J'aime

  5. Ça manque de bricolage maison …:p

    Suggestion pour faire des « attaches spirales  » ou leash pour tout ! Pour les cannes ( kayak ,float tubes) , les pagaies ou autre !

    A base de fil de rotofil… la grosse astuce est a la fin de la vidéo pour l effet ressort 😉

    J'aime

  6. Pour les portes gobelets, je confirme, il n’y a aucun jeu lors de forte houle, le Champagne n’en perd aucunes bulles..
    C’est parfait Polo, les bières on peut les faire tenir avec les dents pour sauver les One Up d’un gavage au triple malt!
    Pour le café RAS, c’est un vrai bonheur 😉

    J'aime

  7. A propos des sleeves et de leur utilisation .
    Sur ali il est difficile de trouver des sleeves non double ,hors les doubles sont normalement prévus pour le nylon et pas l’acier ,par ailleurs les mesures données sur les « mono »sleeves Ali semblent incohérentes ( même longueur pour tous les diamètres ) ?
    J’ai donc commandé mes mono sleees sur notre boutique franchouillarde ,bien sur prix forts ( 20 pour le prix de 100) mais au moins j’étais sur de la référence .
    Par contre livraison gratute /poste .Enfin.
    MAIS j’ai reçu mes sleeves comandés le 7/11 la veille de mes achats sur Ali commandé le 11/11 bien sur ! En final plus de temps pour être livré en france que de faire venir de Chine .
    Encore des progrès à faire dans notre beau pays !

    J'aime

  8. Votre recherche de la concorde à tout prix est certes louable (booking.com me l’a assuré) mais ne trouvez-vous pas accablant ce thon con sensuel qui se répand comme du fiel de moufette constipée à longueur d’articles de la presse engagée qui disaient ?

    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/fievre-nuits-blanches-michel-onfray-frappe-par-le-covid-detaille-ses-violents-symptomes_459689

    Il me fait bien marrer le vieux Malraux, tiens, quelle baltringue en vrai. Serrer les miches en survolant l’Espagne en feu dans un aéroplane tortillant à deux à l’heure sous les balles traçantes des Messerschmitts en risquant l’épuration stalinienne ? Charlot, va. Et le Genevoix, panthéonisé pour avoir survécu au soigneux marmitage des Eparges et à, menu tracas, la grippe espagnole ? Fayot !!! Et Hemingway à tripoter des infirmières entre deux ramassages d’éclopés à portée de Mauser ? Poseur. Blaise Cendrars ? Les bras m’en tombent !!! Et Xénophon et son trekking au long cours ? Billevesées de méditerranéen hâbleur !!!

    Le seul, le vrai, le boss qui arbore au fond de son Calvin Klein une paire de balloches éléphantesques, ce qui lui donne le droit, que dis-je, l’inamovible devoir de nous dire quoi faire et quoi penser, c’est quand même Michel, merde !!! Le gars qui chope le covid rien qu’en matant les dégâts d’un Goldorak-kamikaze turc (d’ailleurs qu’est-ce qu’il foutait là bas, le grand homme ? Il habite à moins d’un kilomètre du Karaboudjan machin là ?) et qui survit aux janissaires technologiques rien qu’à la force de sa dialectique (« vilain !!! pas beau !!! caca !!! c’est çui qui dit qui y est !!!). Et mieux encore… Qui consulte direct comme ça crac le docteur Maboul… Heu non Super Didier. Et là, ce dernier, par imposition des mains, sondage rectal à distance et récitation télépathique du Kamasoutra préserve le monde de la perte littéraire la plus cruelle depuis l’incendie de la grande bibliothèque d’Alexandrie…

    Il y a des matins où je crois en l’Humanité, au Destin, à l’existence d’un être de lumière qui ne serait pas le chanteur de Boney M sur scène.

    J'aime

    • Ach! Mes débuts à la batterie furent certes timides mais je devins peu après le Cerrone transalpins monsieur. Je vous laisse à vos vulgaires bacchanales bolchéviques sans ambition d’une fête prétendument humaniste : la saucisse digne de ce nom ne peut que s’accompagner de choucroute.

      J'aime

  9. Pendant que le Cerrone des alpages se remet doucement de ses agapes noctambules, permettez-moi de vous souhaiter bonne chance pour l’année 2021 car bonne année, ça risquerait de passer pour de l’ironie féroce et/ou une tromperie sur la marchandise. D’ailleurs, tant qu’il me reste un souffle de vie et un ersatz d’espoir de revenir à une vie halieutique épanouie dans quelques mois, laissez-moi soumettre à votre expertise le produit suivant :

    https://fr.aliexpress.com/item/4000058559917.html?spm=a2g0o.detail.1000060.2.1d70552eBrHQcn&gps-id=pcDetailBottomMoreThisSeller&scm=1007.13339.169870.0&scm_id=1007.13339.169870.0&scm-url=1007.13339.169870.0&pvid=e2e61f1d-2b32-4833-9933-caf5fec978d9&_t=gps-id:pcDetailBottomMoreThisSeller,scm-url:1007.13339.169870.0,pvid:e2e61f1d-2b32-4833-9933-caf5fec978d9,tpp_buckets:668%230%23131923%2314_668%23888%233325%2311_668%232846%238112%231997_668%232717%237559%2364_668%231000022185%231000066058%230_668%233468%2315615%23645

    Ne serait-ce pas là quelque chose à monter en drop-shop ou à utiliser devant un casting-jig ?

    J'aime

    • Désolé herr Loutren, mais je ne peux pas déontologiquement parlant adouber sans scrupules ces mignardises réalisées à coup sûr en poil de Yéti et cautionner de la sorte l’annexion du Tibet par les forces sino-bolchéviques. On a des valeurs, nous, au Centre.

      J'aime

  10. Ah le fameux « oui, mais… », flèche du Parthe centriste… Sachez que si tous les Migous sont dans la nature, il n’est pas dit qu’ils circulent tous à poil. Vous me faites bien rire, ah, ah, ah, vous autres, les Yaks à Faucons, sauf que je vous devine prêts à chanter sur l’air de la vieille comptine yé-yé…

    Allez, en choeurs, les Jeunes avec Lecanuet !!!

    « Dans mon ashram d’la banlieue d’Lhassa (les petits boudhas)
    j’m’astique le karma, j’suis fait pour ça (les petits boudhas)
    Les petits boudhas ah ah ah, les petits boudhas ah ah
    Je marche au pas derrière l’dalai lama (les petits boudhas)
    en poukavant les méchants chinois (les petits boudhas)
    pourtant c’est bien grâce à cons là (les petits boudhas)
    qu’on se paye des faux sawamura (les petits boudhas)
    sur KES Fishing, j’te raconte pas (lalalala lalala lalalala la la) »

    J'aime

  11. Oui, certes, d’accord mais ce Brevet d’Etat de chiromancien promotion « Elisabeth Tessier » m’a bien servi professionnellement…

    Horoscope du week-end :

    -Singes agités = préparez vous des cacahuètes sans gluten. Sinon vous mourrez dans d’atroces vents pestilents dignes d’un pongidé pétomane.

    -Boissons = encore un petit dernier pour l’autoroute !!! Pour les natifs du deuxième cardan, foncez !!!

    -Morpions : profitez de ce week-end pour bredouiller dans les normes. Qui sait de quoi demain se réinfecte ?

    https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210108.OBS38608/hausse-inquietante-des-traces-de-covid-dans-les-eaux-usees-d-ile-de-france.html

    -Câpres à cornes : votre conjoint(e) est-il sincère quand il-elle refuse de vous accompagner à la soirée pizza en prétextant un besoin urgent de redécouvrir l’oeuvre de Kierkegaard ?

    Vous trouverez le reste dans la rubrique que j’alimente chaque semaine dans Télé Z, le dernier journal de gauche de ce pays, merci.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s