Le moulinet DAIWA Phantom LT 4000 DCXH

Voilà un moulinet bien mystérieux : il ne figure pas au catalogue général de Daiwa mais on le trouve sur le site de Daiwa Australie ou bien sur eBay en provenance d’Indonésie et sur AliExpress. Intrigué, j’ai fini par l’acheter ce printemps, à peu près en même temps que le Stradic FL, car il avait des caractéristiques qui m’intéressaient, notamment l’absence de Mag Sealed. J’ai donc eu tout loisir de comparer longuement les deux engins et vous verrez qu’au final c’est le Stradic qui l’emporte haut la main !

Phantom… J’ai vérifié, ça veut bien dire fantôme. C’est tout à fait le synonyme de ghost, peut-être dans un sens plus figuré, style « caché », mais les deux s’emploient bien en Anglais. Je laisse aux experts linguistes ces subtilités pour constater que Daiwa a quand même une communication assez étrange sur ce moulinet… On trouve donc ce moulinet sur le site Australien de la marque, où il est décrit comme un moulinet mer type inshore, destiné donc aux pêches légères sur des poissons tel que le bar. C’est le seul pays où il est officiellement distribué. Pourquoi ? Mystère… Dans cette version, la manivelle est anodisée bleu foncé et la poignée en forme de poire, c’est tout ce qui la distingue des versions de Chine et de Singapour où la manivelle est en alu brut. Même poids et même nombre de roulements. une seule chose est certaine, c’est que ce moulinet est fabriqué en Chine, c’est marqué dessus :

Donc version Australienne :

Et version Chinoise :

Le prix en Australie est d’environ 380$ (australiens !) donc environ 225€ suivant les cours. Evidemment si vous le commandez en Australie vous payerez en plus les taxes et le coût du transport… J’ai payé le mien 175€ port gratuit sur AliExpress mais il a un peu baissé depuis. C’est donc à priori une bonne affaire qui place ce moulinet au même tarif que le Stradic FL, voire un peu moins cher, pour des caractéristiques similaires.

Le Phantom LT est un beau moulinet, au design particulièrement réussi comme sait le faire Daiwa. Ses lignes sont plus fluides et plus élégantes que le Stradic FL, ya pas photo !

Et d’ailleurs en y regardant de plus près je lui trouve de fortes ressemblances au niveau du bâti avec le Lexa LT. Le Phantom serait-il un Lexa « marinisé » avec une bobine plus profonde ? Peut-être… En tout cas le Lexa ne figure pas au catalogue Australien, mais le Kix LT qui y ressemble oui… Difficile de s’y retrouver avec tous ces clones, Daiwa a tendance à noyer le poisson si je puis dire comme pour le BG par exemple qui a donné naissance à toute une progéniture consanguine et superfétatoire dans le seul but d’égarer les acheteurs et de tenter de leur faire payer plus cher des produits identiques. Pour revenir au Phantom nous ne connaîtrons sans doute jamais la genèse de sa création mais il est plus que probable qu’il s’agit d’un modèle déjà existant, au moins dans ses grandes lignes, qu’on a rebaptisé ainsi sans plus d’explications.

D’un poids de 270g, il pèse une fois rempli de tresse 290g. Son Ratio de 6,2/1 est exact, c’est donc un moulinet qui avale bobine pleine 92cm au tour de manivelle (j’ai vérifié…), parfait pour la pêche aux leurres. A noter que la version Australienne est moins rapide (ratio classique de 5,2/1).

Fluidité correcte, pas de jeu, pick-up très doux. Est-ce un vrai Daiwa ou une contrefaçon ? La question m’a été souvent posée pour les moulinets de marque achetés sur Ali, mais je ne pense pas qu’une usine chinoise arrive à ce haut degré de copie, c’est vraiment un Daiwa, pas de doute. Il m’a été livré par contre dans une boîte en carton nu, sans marquage, et il n’y avait qu’un simple dépliant/guide d’utilisation à l’intérieur. Basique de chez basique ! Peu importe, l’essentiel est qu’il soit en parfait état.

J’étais donc très impatient de le tester et aux premiers jours du déconfinement j’arrivais avec une poignée de leurres au bord d’un petit lac pour donner enfin les premiers tours de manivelle. Et les ennuis ont commencé. Pas de gros ennuis mais une suite de désagréments qui m’ont étonné pour un engin sensé être plutôt dans le haut de gamme de la marque…

La première chose que j’ai remarqué c’est que le galet faisait un bruit caractéristique : celui du roulement claqué ! Chaque fois que je ramenais un leurre, même léger, et que le fil était en tension, le bruit se produisait (crrrcrrcrrcrr). Avec des crankbait qui tirent bien sur les engrenages c’était pire. Bon, une fois rentré à la maison j’ai donc démonté la ligne de galet et là surprise : pas de roulements ! A la place deux douilles en composite, d’une dureté que je situerai entre le nylon et la céramique et une autre douille en laiton. D’où venait le bruit alors ?

J’avoue que je ne sais toujours pas. J’ai résolu le problème en graissant copieusement la partie du galet qui se trouve côté vis, le bruit a disparu. J’ai tout de même noté que la peinture métallisée s’était écaillée sur le bord du pick-up, à la jonction avec le galet, ce qui prouve qu’il y a eu frottement à cet endroit.

Je pense que le problème vient de l’ensemble douille en laiton + composite, qu’il vaudrait mieux remplacer par un roulement comme c’est possible sur le BG par exemple. Malheureusement les côtes ne sont pas standard, donc impossible de faire un upgrade*… je n’ai rien trouvé qui corresponde, surtout en épaisseur, donc il faudra s’en contenter. Ceci-dit ce galet tourne bien et ne vrille pas la ligne, c’est juste les côtes qui sont mauvaises à mon avis et qui provoquent ces frottements désagréables, qu’un peu de graisse fait heureusement disparaitre.

*Petite rectification, à priori un upgrade est possible en commandant les pièces ici: https://www.hedgehog-studio.co.jp/product/3269  ou là :https://fr.aliexpress.com/item/32383896531.html?spm=a2g0s.8937460.0.0.1cb12e0eedQl7N Merci au lecteur qui m’a donné l’info.

Autre problème récurrent, la bobine tourne vers la droite lorsqu’on mouline avec un frein réglé bas. Je m’explique : Pour les petits carnassiers en général et lorsque je pêche la perche en particulier, je règle le frein très bas (moins de 500g) afin de ne pas brutaliser ces petites bêtes à la gueule fragile. Même avec un crank ça ne pose pas de problème, la bobine ne bouge pas, sauf un petit peu au ferrage, et rend ensuite du fil à mesure que le poisson tire. Là non. Si le frein n’est pas réglé dur (plus de 2kg) la bobine à tendance à lâcher du fil en même temps que vous moulinez ! Au bout d’un moment c’est franchement énervant car vous avez l’impression de faire du sur-place…

Pourquoi ce problème ? Ca vient du frein bien sûr qui est extrêmement glissant car composé de rondelles de feutres ultra lubrifiées. Dans la plage basse il a tendance à baisser davantage encore que le réglage initial ! Peut-être le ressort du bouton de frein est-il trop dur aussi et ne maintien le serrage qu’à partir d’une certaine pression mais dans les faits Impossible de pêcher light. J’aime bien les freins en feutre, j’estime même qu’ils sont plus doux et progressifs sur les petits poissons que les freins en carbone, mais sur un modèle 4000 destiné à la mer le carbone s’imposait. Le défaut du feutre sur les freins puissants est qu’il a tendance à chauffer et à perdre de l’adhérence, ce qui s’est passé au cours des tests. Soi-disant prévu à 12kg, il atteint en réalité (bouton serré à fond) difficilement 10kg, puis baisse soudain à 7 ou 6kg au bout de quelques tractions. C’est largement suffisant pour les poissons pour lesquels il est prévu mais compliqué à régler de manière fiable. De toute façon passé cette limite le bras du rotor commence à toucher la bobine… J’ai capturé cet été de nombreux brochets bien vénères, certains atteignant les 80cm, tout s’est bien passé heureusement. Je vous conseille cependant de faire un upgrade au Carbontex si vous voulez vraiment vous en servir sur des poissons plus gros.

La bobine fait 50mm de diamètre. La lèvre est en V, mais en 2 parties, elle remplit la même fonction que celle des Shimano, à savoir un excellent dévidement du fil. Le Phantom est un bon lanceur, j’ai atteint des distances tout à fait correctes mais le Stradic FL fait tout de même légèrement mieux, j’en parlerai bientôt… Ce qui me navre est le son anémique produit par le cliquet bruiteur sur la « cloche » en-dessous. Pour tout dire le cliquet du bouton de frein plus de bruit ! Désolant.

L’axe de 4mm de diamètre supporte la platine classique de chez Daiwa. Elle ne dispose que d’une seule cale en nylon pour le réglage de la disposition du fil. Or ce réglage de base ne me convenait pas car trop conique inversé, j’ai du rajouter une cale que j’avais en stock (Shimano !) pour obtenir un enroulement à peu près droit… 3 cales de rab dans une pochette n’était pas du luxe… Passons.

Le rotor est certes très joli, en arche, mais en composite. S’il avait été en alu il n’aurait pas plié passé 7kg de frein, la course à la légèreté a ses limites.

Le déclenchement du pick-up est très doux, mais c’est au prix d’un système un peu compliqué. Sur la photo ci-dessous on voit le côté du rotor avec le ressort à compression du bras.

Lorsqu’il est engagé, le ressort pousse une seconde pièce située perpendiculairement en-dessous, munie de son propre ressort de retour, et se terminant par une petite roulette en caoutchouc qui sert donc à freiner le rotor (elle appuie sur un bourrelet à la base du collier). Lorsqu’on ferme le pick-up à la manivelle, la roulette s’engage sur une petite rampe en plastique et fait se refermer le bras. C’est bien compliqué et ça nécessite 2 pièces supplémentaires par rapport au système classique avec tige de déclenchement. Pour l’instant ça fonctionne, mais c’est un éventuel point de fragilité.

L’écrou du rotor est d’un pas normal (à droite) et est muni d’un petit joint pour l’étanchéité. C’est mignon. Si vous pensez que ce petit joint choupinou va arrêter à lui seul les infiltrations d’eau le long de l’axe c’est que vous regardez trop le Fishing Club ! Pas d’autre chose en dessous ni de roulement.

Une fois le rotor enlevé, on aperçoit le second majestueux barrage contre les intempéries, véritable bouclier qui va protéger votre anti-retour des vilaines molécules de H²O : le capuchon en plastique !

Maintenu par deux vis au-dessus de l’anti-retour, son efficacité est nulle pour 2 raisons : pas de joint en-dessous alors que l’ensemble ne ferme pas complètement et pas de joint au centre pour le collier. On a donc une protection purement symbolique qui foule aux pieds les notions les plus élémentaires de la physique des fluides. Les plombiers doivent bien rigoler ! Mon conseil : rajoutez une bonne couche de graisse sur les pourtours internes de ce bouclier au remontage avant toute utilisation en milieu véritablement salin…

Dommage que ce qui précède ne protège pas mieux l’anti-retour car celui-ci est d’une excellente qualité, avec des rouleaux très larges maintenus en tension par des ressorts métalliques. Une bonne surprise donc, bien qu’actionnée par un levier d’une conception un peu ancienne et pas très ergonomique qu’il aurait mieux valu supprimer, étanchéité oblige.

Le pignon est maintenu par un solide collier.

Monté sur deux roulements, il est de bonne facture. On regrette qu’il n’y ait pas eut de 3ème roulement après l’anti-retour, il y avait la place.

Une fois le carter gauche (en plastique) retiré, on aperçoit les engrenages.

Pour retirer la roue de commande il va d’abord falloir faire glisser la barre de maintien de la came située en haut. Le système est curieux, cette barre n’est maintenue que par le cache en plastique arrière du carter :

On retrouve la même disposition sur le BG :

Je trouve ça un peu léger. De cet enjoliveur en plastique assez fragile dépend le bon fonctionnement de votre moulinet. Malheur à vous si vous le cassez !

Et de l’autre côté de la roue de commande, à droite, un petit circlip doit être enlevé pour que la roue puisse sortir. Situé avant le roulement (et le maintenant) ce petit bout de fil de fer me laisse perplexe… Pourquoi n’avoir pas conçu au départ un logement fixe dans le carter pour maintenir le roulement ? D’autre part ce roulement droit est plus petit que le gauche, comme sur les moulinets chinois… Pfff ! Quelle économie dérisoire !

La roue de commande est moulée dans un alliage d’aluminium standard, c’est bien réalisé et solide mais moins bien que de l’alu forgé à froid. Elle est en deux parties : la couronne proprement dite et l’axe qui est en acier, maintenu vissé à l’extrémité gauche.

Un petit joint torique à droite qui ne sert pas à grand-chose puisque absent à gauche côté manivelle…

La came d’oscillation est comme on l’a vu porté par deux barres stabilisatrices. Correctement moulé, elle procure un très bon enroulement au fil sur la bobine, Daiwa est très fort en ce domaine.

Très fort aussi pour mettre du frein filet ultra collant sur certaines vis, comme la roue d’oscillation par exemple… J’ai bousillé l’empreinte sans arriver à dévisser cette foutue vis, et M…….e !!!! J’aurais pu employer les grands moyens mais j’ai préféré en rester là, et du reste je sais ce qu’il y a dessous : un roulement et une cale antifriction.

Un petit joint torique sur l’ergot, ça diminue les frottements de manière significative. Présent autrefois seulement sur les moulinets haut de gamme, ce système s’est depuis démocratisé.

Dans l’ensemble ce train d’engrenage est correct, bien que non étanche, et prévu pour durer. MAIS : j’ai remarqué au bout de quelques dizaines d’heures d’utilisation que la manivelle prenait du jeu à la sortie de l’axe de la roue de commande. Cette dernière est mal ajustée, j’ai dû rajouter plusieurs entretoises en laiton pour retrouver une rigidité satisfaisante. C’est problématique pour qui n’est pas bricoleur et indigne d’un moulinet de ce prix là.

La manivelle est sympa, avec une belle boule en EVA comme je les aime ! Comme souvent chez Daiwa le filetage est femelle, ce qui donne plus de solidité qu’un filetage mâle, en théorie, car les forces exercées restent assez faibles.

La boule est montée sur 2 paliers en composite assez dur, je ne sais pas s’il est possible de les remplacer par des roulements mais je n’en vois pas l’utilité, ça fonctionne très bien comme ça et on évite la rouille.

J’ai utilisé le Phantom durant tout l’été et une partie de cet automne, en alternance avec le Stradic FL, d’où la parution assez tardive de ces articles. Je voulais vraiment voir ce qu’il avait dans le ventre et je n’ai pas été déçu de ses performances générales. Ce beau moulinet m’a permis de sortir de nombreux poissons, (beaucoup de perches mais aussi de très beaux brochets) sans aucun problème mis à part son frein bizarre et son galet réfractaire. Aucun souci de perruque ou de rabat de pick-up en plein lancer non plus. De conception simple (trop simple?), il est relativement solide pour sa taille.

Dans l’ensemble c’est un achat raisonnable pour l’eau douce, mais je déconseille fortement de l’utiliser en mer à cause de son étanchéité fantaisiste. S’il avait coûté moins de 100€ je lui aurais mis une note correcte mais là je suis au regret de vous dire de passer votre chemin, son prix n’est absolument pas justifié. Surtout quand on le compare au prodigieux Stradic FL qui coûte moins cher ! Alors à quand le Stradic ? Bientôt ! Tester véritablement un moulinet (et non pas juste donner trois tours de manivelles dans son salon), le démonter, prendre des photos, le remonter et rédiger un billet là-dessus prend du temps, beaucoup de temps. Je parlerai du Stradic incessamment sous peu, promis. C’est imminent. En plus je teste un casting prometteur en ce moment, j’ai tendance à me disperser !

Texte et photos : Jean-Paul Charles + photos Web

66 réactions sur “Le moulinet DAIWA Phantom LT 4000 DCXH

  1. Bravo Jean Paul pour ton travail pointu et sincère, tu nous évites là de faire un mauvais choix, merci.
    Pour le Stradic FL, on attendra sagement, même si on se doute qu’il sera dans la lignée de son prédécesseur.

    J'aime

      • Oui ça doit être courant, je l’ai fait sur les miens, par pur snobisme car ils fonctionnent eux très bien ainsi (et sans risque de corrosion, ce n’est pas forcément un upgrade judicieux lorsqu’on opère en mer)

        J'aime

  2. Bonsoir et merci Polo pour cet article.
    Dommage que le prix soit si élevé pour un tel moulinet. Le « look » est excellent, et le frein filet………… (fait ch**r).
    La boule de la poignée ressemble très fortement à la boule RCS que j’avais acheté sur Plat. pour mon Hyper Custom.
    Pour l’étanchéité, je suis surpris par cette volonté de de bien faire, mais qui reste totalement inaboutie…
    Donc passons notre chemins

    J'aime

  3. Bonjour.

    Il y a quelques années on trouvait un Phantom qui correspondait à l’ancien Freams et au Capricorn…
    Ce Phantom LT est donc moins intéressant et moins solide que le BG, son prix s’approche du nouveau BG MQ.
    Autre nouveauté qui semble pas trop mal c’est le Penn Battle III et sa version DX avec ses engrenages dignes du Slammer 3. il est à moins de 100 euros, Pour revenir à Daiwa, le nouveau Procyon AL LT semble un excellent choix, il est moins cher que le Phantom, a de meilleurs engrenages, ceux du Ballistic LT et surtout il est conçu spécialement pour l’eau salée avec un prix très raisonnable.

    J'aime

    • Oui, pour l’instant le BG reste le plus intéressant de la gamme, malgré son poids. J’attends avec impatience les MQ 😉 ! Pour l’anguleux Penn Battle III je ne pense pas qu’il soit à la hauteur vu le faible niveau du dernier Spinfisher, mais je me trompe peut-être…

      J'aime

      • Le poids c’est relatif (comme tu le faisais remarquer il y a un moment au sujet du jaguar) : sur des cannes légères de 2m70 et 3m05 (D4 et BG seabass) aux talons plutôt courts je ne voudrais pas plus léger que mes 2500 et 3500 (265 et 400 grammes à vide) qui n’équilibrent pas encore parfaitement les ensembles. Les MQ ont l’air chouette, mais quid du démontage ? Ce qui m’ennuie à priori c’est que les tailles qui m’intéresseraient ont un ratio de 6,2 pas très universel amha, en revanche légers et étanches en Kayak c’est parfait, mais spécialisé. Pas très beaux non plus en comparaison des BG je trouve, c’est mineur mais dans ces zones de prix c’est mieux si c’est sexy. Le frein entre dans la catégorie « LT » et ça ce n’est pas du vol, le BG date un peu à ce niveau.

        J'aime

  4. Dans l’absolu, le design du Phantom et la technicité du FL serait un très bon compromis mais c’est une histoire de goût de chacun.
    Si le BG faisait 100gr de moins il serait aussi bien que le Shimano (en upgradant le galet comme un certain…)
    Ce Phantom devrait finir sa vie dans un un troc 😉
    Excellent article et analyse, un vrai régale pour débuter ce long hiver masqué…

    J'aime

  5. Bonjour , ce moulinet ressemble fortement à mon Lexa 19 (BATI EN ALU) 3000CXH (93cm) en effet.

    J’ai les mêmes soucis : Galet salé/vert de gris après 10 sortie (mer) , Jeux : Radial et axial inadmissible dans la poignée out of the box.Quand on secoue le moulinet c’est plein de bruit on dirait qu’une des pièces va en tomber.

    Hors, j’ai bien d’autre soucis moi : Mauvais enroulement (rien à faire, soit c’est très conique , ou très conique inversée , bien droit ca ne veut pas , ca fait un bourrelet ou en bas ou en haut!) ,

    Le frein , contrairement à vous reste « serré » quand on le desserre entièrement….. Aucune précision, et encore plus au serrage , on ne sent rien dans le bouton , on ne sent pas la pression qu’on inflige à la feutrine , très difficile à « jauger ».

    Le bati en alu du miens me procure de « l’électricité statique » aux lancés avec de la tresse (oui oui, des bonnes châtaignes ,puissantes , ca fait bizarre la première fois)

    Cerise sur les 200€, le miens à le fameux probleme DE RABAT DE PICKUP intempestifs , j’arrive à reproduire le phénomène en statique , moulinet en main , ca marche à quasi tout les coups , pof ca s’ferme tout seul !

    Bref , Votre Phantom à pas l’air si mal… 😉

    Le Lexa 19 C’est juste le pire moulinet que je possède !

    PS: (Je vous le dis que le miens je l’ai acheté au Japon? Et qu’il y a marqué China dessus ? ) hof , non. :)=

    J'aime

      • Nous somme d’accord , mon Kastking Valiant Eagle à 46€ ne m’a jamais fait ce que j’ai décris , enroulement parfait , pas de rabat de pickup, les roulements de galet standards etc.

        Même certains Daiwa d’entrée de gamme (pour le coup) , Fuego , Legalis , tournent mieux que les nôtres à quasi 200€ (rondelles carbones à rajouter , galet a bidouiller ,graisse , rondelles de calage etc)

        Pour finir , je possède également le Stradic en 3000HG FL , et là encore je suis déçu , le miens a un jeu éxagéré dans la bobine , ce qui change l’enroulement suivant le leurre utilisé , à vu de nez (de mécanicien) je dirais 3 mm , j’ai souvenir avoir lu sur votre blog que ca venait du Wormshaft ? Est-ce que le votre a ce jeu (de haut en bas) dans la bobine/arbre principal ?

        Merci.

        J'aime

      • Les problèmes de jeu de la bobine avant/arrière sont dû à un mauvais calage de la came sur le Wormshaft, c’est souvent une ou deux entretoises minuscules qu’il faut ajouter en arrière de la vis sans fin qui règlent le problème. Mais pas toujours 😉 !

        J'aime

    • Le FL a un jeu d’1mm maxi, les côtes sont plus précises. Et au bout de 6 mois d’utilisation ça ne bouge pas. Le jeu est en partie nécessaire pour permettre au doigt du wormshaft de repartir en sens inverse quand il arrive au bout de la vis sans fin. Dans un monde merveilleux où les côtes des engrenages seraient parfaitement respectées, on pourrait encore diminuer ce jeu 😉 !

      J'aime

  6. Ah ah !!! Enfin un truc à vendre aux Russes.

    Ou aux Rednecks consanguins des Catskills ?

    Il y en a des qui pêcheraient en spinning entre deux kidnappings de randonneurs en rafting ?

    Les lémures ont des oreilles comme je dis quand j’ai un coup de psychopompe.

    J'aime

  7. T’as raison, Polo, remets moi donc une Suze !!!

    Foi de tardigrade, ce trimestre s’annonce sereinement !!!

    J’ai des boites de raviolis, 200 rouleaux de PQ, les mémoires du Fishing Club éditée par le Reader’s Digest…

    Tout va bien.

    J'aime

  8. Hélas, je suis toujours tardigradé des vertèbres. Du coup, tintin pour la liche. Je tourne aux opiacés, c’est un peu dandy, j’en conviens. On est plus chez Thomas de Quincey dans sa gentilhommière, affalé babouches aux pieds sur un tapis persan que sur un rond-point de la ZAC de Savigny sur Orge entouré d’ex-fans de Jean Marie Bigard la bave aux lèvres et le Ricard en main…

    J’ai décidé de passer ce confinement dans un détachement total, voyez-vous. Même si, coquin de sort, je revois mon chirurgien…

    Le vendredi 13 novembre. Je sais, je sais mais qu’est-ce que j’y peux ? Poil au pneu.

    J'aime

  9. Il est vrai que ces formations estivales de 2 mois prônées par les fans de DD Raoult s’exprimant sur Internet, et qui ont permis de former 250 000 chirurgiens, 500 000 médecins, 1 000 000 d’IDE et 12 000 000 d’aide-soignants le tout financé par ce 1% de taxe sur nos commandes aliexpress respectives, mon cher Polo, commencent à porter leur fruit.

    C’est con qu’il n’y ait pas de deuxième vague épidémique parce que c’est un gros complot pour instituer une dictature sanitaire pire que si Pinochet avait connu les lingettes bébé jetables. Du coup, ils passent leur temps à jouer à chat-perché dans des hôpitaux aussi vide que le frigo d’un libraire à Noel prochain.

    Par contre, pour Jason, je vous rejoins : j’ai toujours milité pour l’antipsychiatrie, la réinsertion des détenus et le droit à l’oubli.

    D’ailleurs ma chanson préférée est « Voila Léthé », c’est dire…

    J'aime

  10. Vous me surprendrez toujours par votre à-propos. Il est terriblement vrai que les nazis (malgré leur politique de santé très novatrice finalement) n’ont pas eu droit à une deuxième chance au contraire de Jacques Chirac ou même Raymond Domenech. Je file téléphoner au standard de Sud Radio donner vertement mon point de vue sur cette injustice flagrante et constitutive à mon sens d’un complot global anti-yodl ourdi par des gros vilains…

    Quant à nos misérables dirigeants, ces arrivistes hypsodontes en costard, je n’ai pas de mots, plus de mots… Beurk.

    J'aime

  11. Damned… Ich bin découvert 😦

    Je préfère sombrer dignement à la barre de ma coquille de noix plutôt que de retrouver votre cachot humide… J’ai jadis été bien naif en ne me rendant pas compte que votre petite annonce du Pêcheur français portant sur un séjour culturel Donjon, Dragons & English Institute portait gravement atteinte à la pédagogie même si votre approche antisexiste et collective de la SVT n’était pas inintéressante en elle-même…

    Je vais le dire à Francis Heaume Junior alias Cousin Fétide alias Jean Michel Blanquer alias mes respects monsieur le ministre !!!

    Et puis j’irai me mijoter un goulash de megalapadis retrouvé au fond de mon congélateur, histoire de voir…

    J'aime

  12. D’après la dernière enquête d’investigation de Valeurs Actuelles sobrement intitulée « les fonctionnaires francs-maçons sont-ils tous des bachibouzouks végans ? », il est d’ores et déjà acquis que le bouzouki associé à la moussaka mène fatalement au bazooka…

    N’en déplaise à votre ami Benoît qui passe son confinement dans un coffee-shop néerlandais et ne cesse de me harceler à propos d’un « salaire du bonheur » qu’il voudrait que je lui envoie par Western Union vu qu’il n’a plus de quoi payer son auberge de jeunesse et qu’il a failli brûler dans le duvet Patagonia qu’il avait piqué à Montebourg lors d’un furieux week-end rochelais…

    J'aime

  13. Enfin, je suis heureux que vous vous le teniez pour dit et que vous la rameniez plus sur ce genre de sujet consensuel.

    On a pas que ça à foutre non plus de polémiquer pour polémiquer !!!

    http://www.legorafi.fr/2018/11/08/lelysee-presentera-ce-soir-la-nouvelle-polemique-destinee-a-faire-oublier-la-derniere-polemique-qui-devait-faire-oublier-la-derniere-polemique/

    Sinon, ça va ? Des projets de dissection mécanique pour le prochain semestre peut-être ?^^

    J'aime

  14. Je suis content que vous ayez trouvé l’énergie de vous remettre à la boxe à poings nues catégories romanichels bodybuildés en maison d’arrêt !!! Cela dénote une volonté farouche d’en finir avec cette émolliente Dolce Vita qui vous avait ravalé au rang d’épave bredouillante sentant l’alcool de pneu de basse extraction à plusieurs mètres… Bravo !!! Je vous prédis un confinement du tonnerre !!!

    Un peu de Fight Club nomadisant, beaucoup de démontages de moulins, un peu de nostalgia-pop…

    Vous allez nous revenir comme neuf, hein, vieux pangolin des Alpilles !!!

    J'aime

    • Boaaf… Je me sens un peu comme Alexandre vers la fin, sombrant lentement dans la décadence Orientale, façon sushi à Auchan, achetant avec un sourire béat les dernières merdes souples un peu rigolotes de chez Ali pour m’en faire une litière décadente où croupissent mes groupies tyroliennes… Ach! Voyez-vous Herr Loutren, le poids des ans m’accable, le poids des ânes aussi. Pourquoi tout cela? Humm? Pour distraire une poignée de crétins platistes dont vous fûtes le chef?

      Neïn! Che ne feux bas zela. Au Kontraire. J’ai eu une vision l’autre zoir : une sorte de krande farandole où tous les gars du monde se donneraient la main, autour du monde, en chantant des hymnes ultra nationalistes tout en faisant bien attention de ne pas se noyer, pour les raisons que vous savez, évoquées plus haut dans un running gag qui a fait long feu. Mais soyez rassuré, je reste votre fidèle traître, prêt à tout pour ne rien faire d’autre que vous plaindre sans fin dans le corridor étriqué de la convenance la plus hypocrite, car je suis sincère.

      J'aime

  15. Alors déjà, ça fait longtemps que j’ai pas commandé chez eux…

    https://www.plat.co.jp/shop/catalog/about_us/

    Alors me traiter de platiste en chef, merci bien… Vous savez flatter ma mégalomanie, hein, petit malin. C’est bien. Vous êtes vraiment un vrai sicaire vicelard de Série B, un flagorneur huileux, un Judas Iscariote de télé-réalité… On vous imagine facilement le cheveux gras, les épaules fuyantes parsemées de pellicules, la cravate blanche sur la chemise noire, un look hésitant entre Pierre Laval venant faire le suce-boule à Berchtesgaden et Dario Moreno en indicateur franquiste. Hmmm, un délice… De mon côté, je tiens à vous rassurer. J’ai fait le plein de feuillets à vocation dérogatoire et prenant appui sur votre expérience récente, je vais participer dès ce soir à la Route du Rom.

    J'aime

    • C’est peut-être vous qui êtes dans le vrai après-tout. Si ça se trouve la terre est vraiment plate. Donc la mission que je m’étais assignée avec tous les gars du monde est caduque puisque on ne peut plus faire une ronde autour du globe. Pas grave, on va faire une ronde autour du diamètre, comme des olives sur une pizza 3 fromages, ça va être génial, merci Herr Loutren!! Sans mentir, vous êtes la sauce piquante des hôtes de Pizza Hut et puis zut.
      C’est vrai que je suis veule mais j’ai de la suite dans les idées et des idées ensuite mais en même temps je n’ai pas de mérite, j’ai piqué tout mon savoir ancestral dans le manuel des Castors Juniors (version abrégée). D’où le léger retard de mon projet de moulinet.

      J'aime

  16. Ne vous mettez pas la rate au court-bouillon entre deux ragoûts de hérisson, mon pauvre ami… Faites donc l’olive sans en faire un fromage en conservant ce qui vous tient lieu de dignité… Votre boujaron d’alcool de pneu Dunlop 20 ans d’âge, votre photo de René Monory dédicacée et votre intégrale des films de Max Pécas en Blue Ray, tout ce qui fait de vous ce splendide et unique spécimen d’humanité souffreteuse dotée d’un sens artistique questionnable, certes, mais si attachant au fond de la piscine dans son petit pull marine…

    On ne vous en demande pas plus compte tenu des circonstances. Nous ne sommes pas exigeants. Nous avons pleinement conscience des efforts que vous imposent les dimensions lilliputiennes de votre caravane lorsque vous vous mettez à fouiller les entrailles d’un moulinet sans éclat en poussant nuitamment des ricanements plus sardoniques que ceux d’une hyène imitant le fantôme de l’Opéra imitant Thierry Rolland. Vous êtes d’avance excusé pour toute violation en réunion du confinement. Je peux même vous envoyer une attestation dérogatoire rédigée à l’encre sympathique si vous me le demandez en ouzbek et à genoux…

    J'aime

    • Je viens de mettre enfin la main sur votre biographie, et ben c’est pas joli-joli…

      Bon, maintenant je vous laisse, j’ai un vieil oncle d’Amérique qui vient d’être élu président, j’attends un porte-feuille au ministère du temps perdu à un fric fou, section moulinette. Et peut-être la distinction suprême : Chevalier de l’ordre de Géo Trouvetout. Au passage je ferai embastiller promptement Alan Hawk, vae victis.

      J'aime

  17. Alan Hawk ? J’ai adoré entre autres son article sur les infections pendant la Guerre civile… On s’y croirait. Scie égoine, tabac à chiquer, gnôle à volonté, l’âge d’or de la chirurgie d’urgence à 3 grammes. Les jeunes peuvent pas comprendre !!!

    https://journals.lww.com/clinorthop/Citation/2019/12000/ArtiFacts__Fighting_Wartime_Wound_Infections_with.10.aspx

    Je ne vois vraiment pas pourquoi vous acharneriez sur un type aussi calé en crypto-orthopédie ? Tout ça parce que vous êtes apparenté soit disant au clan Robinette, on devrait vous croire sur parole et applaudir le népotisme transatlantique ? Je vous préférais en voleur de poule réfutant la dictature hygiéniste, le code de la route et les conventions bourgeoises allant jusqu’au strict respect de la propriété privée…

    Finalement, vous n’êtes qu’un Rastignac de sous-préfecture comme les autres. Le côté Doc Emmett Brown, inoffensif inventeur asexué, que vous cultiviez sournoisement pour tourner les défenses de jeunes Souabes à peine pubères quoique atteintes d’hypertrophie mammaire en prend un méchant coup… Il est temps, je pense, d’évoquer votre jeunesse et ses errements.

    Les Français ont le droit de savoir. La DEA aussi maintenant que j’y pense 🙂

    J'aime

    • Humm…. Je vois que les opiacés ne vous réussissent guère… Mais peut-être vont-ils vous rafraichir la mémoire concernant cette scène de crime où des « traces de reptation » et de « bave » ont été relevés, confirmant l’intuition du Commandant Couche-tôt d’une inavsion d’escargots géants??!!

      J'aime

  18. Ah… La fameuse boucherie chevaline… Il faut que vous preniez le mors aux dents en laissant jaillir votre hermaphroditophobie en faisant endosser le massacre à des gastéropodes venus du fin fond de l’espace, hein, c’est plus fort que vous… Vous vous agrippez à des détails sans importance comme la victimologie, la balistique ou les résultats d’autopsies. Balivernes !!!

    Alors que des experts reconnus mondialement comme ma voyante, ma concierge et Jean-Marc Morandini sont formels…

    « Durant l’été 2014, soit deux ans après la tuerie, les gendarmes français chargés de l’enquête ont appris que le précédent mari de Mme Iqbal Al-Hilli — un ancien policier dénommé Dudley Thomson qu’elle avait épousé en 1999 aux États-Unis avant de divorcer quelques mois plus tard — était mort subitement sur la voie publique, d’une crise cardiaque. Ce décès est survenu exactement le même jour que la tuerie, c’est-à-dire le 5 septembre 2012, sans qu’on sache si cet homme avait été prévenu du meurtre de son ancienne épouse. Selon des sources journalistiques, Mme Iqbal Al Hilli semblait avoir caché ce premier mariage à son second époux.

    Un juge d’instruction d’Annecy a demandé l’exhumation du corps de ce premier mari enterré dans ce même pays, avec l’accord du FBI, mais la famille du défunt s’y est opposée. Pour l’instant ce fait ne semblerait relever que d’une coïncidence, aussi troublante soit-elle. »

    Voyons, Watson, cessez de me fixer avec ses yeux plus vides que la bibliothèque d’un candidat de Secret Story, palsambleu !!!

    Les coincidences n’existent pas. Dudley, hein ? Comme Dudley Liam Smith ? Vous n’avez pas saisi le lien avec l’affaire du Dahlia noir ?

    Je vous remets à la circulation, bougre d’âne !!!

    J'aime

  19. Evidemment, c’est en Vendée. Merci Monsanto. On voit où ça les mène, les pauvres hères…

    Rien à voir mais j’aime me faire mousser en présentant à un public captif n’osant pas déranger le filet de bave qui le relie
    à la télécommande de sa télévision pendant qu’il comate devant Drucker des produits hors de sa portée vu son découvert
    récurrent alors je ne vais pas manquer l’occasion de clamer que j’ai commandé (en pleine pandémie, un vrai fumier de nazi, sûr que je vais avoir droit au carré VIP de l’hacienda-boîte de nuit-lebensborn- clinique Alfredo Stroessner anciennement PMU Chez Polo^^) une canne multi-brins, histoire de profiter de quelques attestations dérogatoires halieutiques obtenues en vendant mon corps d’athlète à la ministre des sports…

    https://fr.aliexpress.com/item/1005001335224338.html?spm=a2g0s.12269583.0.0.6b63439eJv8Mlp

    Je vous dirai dès que possible si elle ne se brise pas en plusieurs points à la moindre perchette dépassant le quart de livre. Puis je supporterai stoiquement les accusations dont vous me submergerez en m’accusant d’être l’instigateur inconscient de la deuxième vague.

    J'aime

  20. C’est un Seaknight, j’avais envie de le tester depuis longtemps mais n’en avais pas la nécessité, quand il est passé sous les 20 boules je n’ai plu pu dire non 🙂 , il aurait pu aller à mon fiston ou ma chérie mais la pêche ne les motive plus guère ces derniers temps.
    Bref aucun jeu, très agréable, frein efficace, la mécanique est finement moulée rien à dire.
    J’ai dégraissé un peu les rondelles de « carbone » et graissé un peu plus la mécanique c’est tout, pas pris de monstre ni beaucoup utilisé à vrai dire mais c’est une très bonne surprise. Par contre il est juste peint, pas d’anodisation, il va vieillir coté esthétique et la mer ne lui plaira sans doute pas à la longue mais pour 17 ou 18€…
    Je vais peut-être lui passer un coup de vernis marine tiens 🙂

    J'aime

  21. Bonjour , il existe bien des kit upgrade pour le galet :

    Via roulement : https://www.hedgehog-studio.co.jp/product/3269

    Via céramique sur bague alu : https://fr.aliexpress.com/item/32383896531.html?spm=a2g0s.8937460.0.0.1cb12e0eedQl7N

    J’ai réglé le probleme de rabat de pickup sur le miens (lexa/phantom c’est bien exactement le même moulin) simplement en dévissant la petite pièce « bombée » ou vient s’appuyer la molette pour pouvoir refermer le pickup automatiquement , une simple visse cruci sans rien démonter d’autre et c’est joué.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s