Le moulinet TSURINOYA Brown Bear 7000

Chers confinés je dois vous avouer que je me suis fait avoir il y a quelques mois en arrière par un vilain petit ours brun qui cachait sous sa fourrure un banal tas de ferraille. Mis à part mon amour-propre c’est la marque Tsurinoya qui en a pris un coup car elle nous avait habitué à mieux. Elle nous présentait donc cette chose comme une nouveauté capable de rivaliser avec les plus grands sous ses faux airs de Makaira mâtiné de Stella… En réalité ce Brown Bear est au Makaira ce que Nolwenn Leroy est à la musique Celtique… joli certes, mais totalement inutile. Retour sur une tragique méprise.

 

C’était du temps d’avant le confinement, j’étais jeune, j’étais fou, j’achetais des moulinets les yeux fermés. Enfin pas trop fermés quand même, je les entrouvrais parfois juste à temps pour éviter une bouse mais dans l’ensemble je ne m’en tirais pas trop mal jusqu’à ce jour funeste où je commandais l’ours brun. Je savais déjà que c’était une variation du TSP mais je me disais qu’il y avait sûrement une amélioration quelque part, qu’ils n’avaient pas fait juste une séance de maquillage, bref qu’il y aurait un petit quelque chose de nouveau. Une fois que je l’ai eu en main j’ai tout de suite compris à quel point j’étais un benêt : c’était le bon vieux Hart N°3 Special Popping, ou plutôt le TSP 7000 ou bien encore le Saltist CW 10000. Son nouveau look noir est élégant, la poignée boule en alu aussi, car en plus il est beau ce con!

 

 

 

 

 

 

TSP                                                                                                                Saltist

 

 

Mais comme j’ai toujours le Hart j’ai pu comparer en détail et c’est malheureusement bien un clone… Le bâti est exactement le même, les engrenages aussi, les seules différences sont au niveau de la couleur et de la forme de la bobine et de la poignée. Mis côte à côte on voit bien qu’ils sont identiques:

Avec le bâti nu c’est flagrant :

Mêmes manivelles :

Même bouton de frein :

Et bien sûr même diamètre et même contenance de bobine :

 

 

Les bobines sont interchangeables, les manivelles aussi, voici un Tsurinoyart Special Popbear 🙂  :

Je l’ai quand même désossé pour en avoir le cœur net et parce que je sais que vous vous ennuyez derrière vos écrans mais vous n’apprendrez rien de plus que dans l’article de 2016 (déjà!).

En préambule je dois dire que lorsque j’ai déballé nounours je me suis aperçu que son pick-up était faussé… et pas qu’un peu! La boîte était intacte, je suppose que l’accident s’est produit à l’usine : le type chargé de l’emballage a dû faire tomber le moulin par terre, il a jeté un rapide regard autour de lui, il l’a ramassé discrètement puis l’a mis prestement dans la boîte comme si de rien n’était. Sinon il aurait eu des emmerdes avec le contre-maître et puis l’heure de la sortie approchait… C’est donc Popaul dans son salon qui a redressé le pick-up à la main, délicatement, en essayant de lui redonner une inclinaison décente. Comme c’est de l’alu creux c’est assez facile.

 

Après réparation :

Ça commence mal… le seul, point positif dans l’histoire c’est que maintenant je dispose d’une bobine supplémentaire et de pièces de rechange à vie ou presque… Je ne vais pas vous faire le descriptif complet mais juste insister sur quelques points importants.

La bobine du Brown Bear est en fait légèrement différente de celle du Hart N°3. Sa capacité est généreuse, elle a avalé 220m de tresse 30/100ème, de quoi voir venir, comme celle du Hart.

Capacité identique mais frein plus fort car composé de 5 disques en carbone au lieu de 3, et je rappelle que j’avais « fondu » le frein du Hart, ce qui n’a pas été le cas avec petit ours brun. On a donc un frein plus fort et plus régulier mais est-ce vraiment un progrès ?La réponse est non. J’ai atteint à peu près 16kg au peson, ce qui peut sembler bien mais qui dit frein fort dit aussi engrenages capables d’y résister… Et vers 12-13kg environ la manivelle s’est bloquée. Je dis bien la manivelle : je ne pouvais plus actionner le moulinet qui était complètement bloqué. Au bout de quelques secondes et après avoir arrêté la traction ça c’est débloqué. Que s’est-il passé? Après réflexion je pense que c’est la came qui s’est mise légèrement en travers sur ses rails et ne coulissait plus, d’où blocage. J’ai réitéré l’opération plusieurs fois et à chaque traction forte la came se bloquait. Il va de soi que si ça arrive en action de pêche pendant que vous remontez un mérou de 10kg la casse est assurée. Donc oubliez une fois de plus les destinations exotiques ou le gros silure, ça va pas le faire! J’ai vérifié la came : elle n’est pas abimée, c’est juste que la torsion est par moment trop forte et qu’elle ne coulisse plus. Un autre défaut que j’ai relevé est le faible maintien de la bobine sur l’axe. Si vous saisissez la base de la bobine et la faites osciller le jeu est vraiment effrayant! Le moyeu de la platine sur l’axe est mal ajusté, il aurait fallu un roulement en haut de la bobine ou une entretoise, là ça branle vraiment trop comme dirait mon oncle Benjamin… En plus le joint qui est sensé retenir la goupille de la platine est absent (flèche rouge), attention de ne pas perdre cette goupille si vous démontez la bobine!

 

L’écrou de rotor est identique à celui du hart avec un joint d’étanchéité en nylon et un roulement.J’imagine que l’étanchéité effective du moulinet n’est pas meilleure que celle du Hart. Pour mémoire il avait fini inondé…

 

Le rotor en lui-même est solide, pas de souci de ce côté. Rien de bien nouveau par rapport au Hart et toujours pas de roulement dans le galet, juste une entretoise en nylon.

 

Ce qui change au niveau du pick-up c’est la présence de la tige de déclenchement (absente sur le Hart), le ressort étant le même. Comme je comptais utiliser ce moulinet pour lancer des leurres lourds j’ai préféré l’enlever d’office histoire de pas péter le scion de ma canne en cas de rabat du pick-up sur un lancer.

 

 

Les engrenages sont exactement les mêmes, l’intérieur du Brown Bear est rigoureusement identique au Hart, il n’y a absolument rien de changé : Même roue de commande, pignon, roulements, came, anti-retour,  tout pareil! Il y a juste un peu moins de rondelles à la sortie du pignon.

Au final la différence la plus significative se situe au niveau de la poignée. Une belle boule en alu qui tourne bien car montée sur 2 roulements :

Comme sur le Hart ce moulinet est livré avec un manchon spécial gaucher à monter si on veut placer la manivelle à droite. L’idée (comme sur les Stella) c’est d’avoir un filetage de même diamètre à droite comme à gauche alors qu’en général sur les engrenages hypoïdes standards on trouve un double filetage sur la manivelle, celui se vissant à droite étant généralement plus faible. C’est mieux pour la solidité. Dans le cas de l’ours brun ce n’est pas vraiment justifié mais bon, pourquoi pas. Un peu de luxe ne fait pas de mal, même sur une 2 chevaux! Et puis ce coup-ci j’ai réussi à enlever la petite vis de la rotule qui permet ce changement, elle était faussée sur le Hart.

 

Et hop! Voilà pour les gauchers (vous pourriez faire des efforts aussi, bandes d’assistés!)

Faites attention quand vous retirez le caps à droite, il est très intelligemment fait en deux parties qui ont une fâcheuse propension à se barrer n’importe où quand on dévisse le tout… on dirait qu’ils l’ont fait exprès 😦 !

Après ce petit tour de passe-passe nous voici à la fin de cet article particulièrement inintéressant. On n’a donc pas appris grand-chose, à part qu’on a affaire à un cas de rebranding interne… Je me suis servi 2 fois du moulinet, qui m’a d’ailleurs donné toute satisfaction. Comme pour le Hart j’ai pu observer qu’il lance très bien grâce à sa large bobine, l’enroulement est bon, et mis à part son poids trop élevé pour pêcher de longues heures aux leurres il pourra rendre de très bons services aux carpistes impécunieux qui cherchent à s’équiper à moindre coût. Mais on est loin, très loin de la bête de pêche qu’on nous avait promise… Inutile de vous dire non plus qu’il vaut mieux ne pas s’en servir en mer, les roulements rouilleront bien vite (à part celui du galet bien sûr 🙂 !).

Voilààà. c’est tout pour aujourd’hui. La semaine prochaine et si vous prenez sagement vos cachets, je vous entrainerai dans une folle fiche bricolage qui fera plaisir à un certain pêcheur Corse 😉 ! Ensuite j’aborderai les questions de santé liées aux bienfaits de l’alcool de pneu, puis je vous livrerai ma recette exclusive du pangolin farci aux chauve-souris et vous ferai enfin profiter de mes conseils beauté pour éliminer boutons et points noirs afin d’avoir une peau nette et saine au bord de l’eau. Sans oublier un petit point mode : pour ou contre les tenues camouflage fluos? Putain de grippette!

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

63 réactions sur “Le moulinet TSURINOYA Brown Bear 7000

  1. Salut Jean-Paul. Merci pour cet essai. J’ai acheté l’an passé le Flying Shark de la même marque.
    Il m’a donné satisfaction, mais c’est vrai que je ne l’ai utilisé que 3 à 4 fois du bord au lancer-ramener en mer pour l’essayer car il sert de doublure à mon Stradic 4000 XG en cas de problème.
    Mais ce sera bientôt le Stradic qui servira de doublure à mieux encore !
    Lors de ma dernière session avec ce requin volant, j’ai remarqué un petit point dur lorsque le fil était en tension et que je moulinais…. Même pas sur un poisson.
    Je vais profiter du confinement pour le démonter et le graisser, ce que je n’ai pas fait lorsque je l’ai réceptionné. `
    Selon toi, de quoi ça pourrait venir ?

    J'aime

      • Alors là… Les requins ne volent pas ? Béotien… Et ce reportage de Fow News alors ?

        Je veux bien que vous ne regardiez pas toute la journée BFM en sirotant votre anisette rêvassant à un score centriste à deux chiffres aux élections municipales mais, nom d’une pipe en bois dont on fait les flûtes, informez vous que diable !!!

        J'aime

  2. Maintenant que tu en a deux, tu peux faire un lot pour un carpiste 😀
    C’était bien sympa en tout cas, j’ai pas vu passer le temps.. vivement ta recette pour l’alcool de pneu car même le cubis de trois litres monté en série ne suffit plus…

    J'aime

  3. Salut Jean Paul
    Déception un peu inhabituel de la part de de Tsurinoya… je viens de recevoir l’un des membres de sa famille , le FS3000 ; belle machine . De bonne manufacture au 1er abord .
    Manque plus que la fin de cette histoire de Corona pour aller le tester sur Esparron, et qui sait , peut être seront nous ensemble sur l’eau …
    Bon confinement à toi .
    William

    J'aime

  4. Bonsoir Jean-Paul et merci pour ce bon moment passer à lire ton article. En revanche c’est Nolwenn, et son manque de sincérité envers la musique Celtique, qui va pas être contente.
    Je suis quand même toujours aussi surpris de voire qu’une marque peut se fourvoyer à réaliser une telle « bouse » Bear… Je suis vraiment naïf….
    Allez vivement que je plonge dans l’alcool de pneu, ça me changera les idées…

    J'aime

  5. Dédicace 🙂

    Mais ne croyez pas, cher Polo, que vous serez épargné : au bout de mon douzième verre de Jameson, je risque de vous faire profiter de ma connaissance exhaustive, mûrie par des années d’errance de tripots en fest-noz, du répertoire indigène.

    J'aime

  6. Merci Jean -Charles!! pour ton « soutien moral » crois moi ça aide!! c’est génial tes trucs!! bon je vais essayer de faire de l’alcool d’huile de boite de vitesse….et du confit de graisse à roulements….LOL!! quant a ces saloperies asiatiques….Tsuri-caca et autres….
    des confrères locaux veulent demander le remboursement de la carte de pêche, vu que la fédé de l’Aude a fermé 1ère et 2èm Catégories….
    en attendant je sais maintenant ce que veux dire la mention (autocollée)  » Special » sur les moulins série 400 de Mitchell: celà sert a camoufler le logo gravé « Garcia » !! les versions Export des vieux Mitchell series 400 et d’autres….
    Merci a « Pêche Antiquités » de Lacroix-Falgarde ( Mr Pons Alain) de m’avoir renseigné….site qui a de nombreuses pièces de vieux moulins…avis aux amateurs de restauration de vieilles mécaniques!

    Continue avec tes articles….ça détend!! le confinement est moins pénible grace a toi….
    Encore merci!!!

    J'aime

    • Attention, l’alcool d’huile de boîte de vitesse est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Il donne de graves maux de tête qu’on peut heureusement soigner avec de l’huile essentielle de glyphosate ou des cataplasmes au radium bio.

      J'aime

  7. Bon faut pas oublier que tout ce qui se passe aux States arrive chez nous dix ans après.
    Il y a un marché à prendre pour les filets de requins en acier pour protéger les toitures des maisons
    La question est de savoir si on dépose le brevet tout de suite au risque de se faire copier sur le marché Asiatique ou si on garde un avance compétitive…
    Damned !!!

    J'aime

  8. Salut Jean-Paul, merci pour cet article sur le Brown Bear.
    Au top quand même… purée, les chinois se mettent même à re-brander des moulinets déjà re-brandé… on ne s’en sort plus c’est une put… de mise en abîme de notre consumérisme primaire.
    Du coup … le brown bear est une daubasse… la prochaine fois on investira dans des brown beer… au moins on pourra se mettre une murge et chanter tout le répertoire des fatals picards… les amis je vous présente la ferme…  »il y a Hector le canard, et Andrée la galinette cendrée… » etc etc pendant 8min30.
    Bref j’attends ton prochain post sur le repiquage des cucurbitacées en sol argileux. Parce que le Cresson c’est pas possible… comme dirais Guétenot  »un crucifère en sol argileux, ben mes colons, z’êtes pas prêts de bouffer une salade… »

    Bon aller… continuons de cultiver notre alcoolisme, fierté nationale (ça personne ne pourra nous l’enlever, pas même les belges ou les british… )… moi je préconise la recette à l’ancienne, la bonne vieille prune distillée en alambic (non déclaré l’alambic, sinon ça perd en saveur)

    A plus

    J'aime

  9. A propos de niche, je m’en vais de ce pas deposer un brevet de parapluie anti-requin garanti jusqu’au requin bouledogue….

    Sacrés Chinois, tout de meme. Se rebrander en interne, il fallait y penser … a moins que JP ne nous ait pas tout dit, et qu’en fait on a pas encore trouvé le vrai fabricant/concepteur des moulinets Tsurinoya ?

    J’ai l’impression que a partir de la taille 5000, ils ont du mal repeter les exploits de qualité prix qu’ils arrivent a nous servir de temps en temps avec les tailles en dessous. Probablement parcequ’ils se contentent de revoir cetaines pieces a l’echelle, Voire simplement qu’ils prevoient deux tailles de bobine+rotor sur le meme corps ( Jeveco NS ). Enfin tout n’est pas encore bien clair dans les BE d’extreme orient, et mon petit doigt me dit qu’on a pas fini de lire la prose de notre testeur/demonteur favori

    J'aime

  10. « Si je puis passer loutre une certaine démence,
    Il faudrait, j’en suis sûr se passer de décence
    et creuser plein de joie jusqu’à en joindre Hadès
    mesurant plein d’effroi mes ressources en bassesse. »

    Kévin Corneille, 4ème B.

    Puuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuutain, je vais jamais tenir jusqu’au 11 mai.

    J'aime

    • « Grand-mère lavait nos chemises
      Au lavoir près de la remise
      La loutre faisait le gros dos sur l’âtre auprès du feu
      Qu’elle est belle ma Bretagne quand elle pleut »

      Nolwenn Racine, 3ème A

      Mais si, je suis sûr que vous y arriverez.

      J'aime

  11. Hého, faut quand même pas oublier qu’avant de devenir un demi-Dieu du skipping-le-kangourou-in-ze-covaire, j’ai eu mon quart d’heure de gloire au Top 50 :

    Certes, nous sommes là un peu loin des canons antédiluviens du kan-ha-diskan mais que voulez-vous, c’étaient les années 80, Bernard Tapie, Duran Duran, la colombienne qui coulait à flot… J’allais pas tourner à la galette-saucisse-cidre fermier tous les jours non plus !!!

    J'aime

    • Il me semblait bien que je vous avais déjà vu quelque part… Ces yeux débordants de tendresse, ce mulet… Bon sang mais c’est bien sûr! Gilles Gabriel himself! Tourné en décor naturel dans la forêt de Rambouillet en plus, au milieu des faux cerfs et des orang-bouyés. Magnifique.

      J'aime

  12. Un peu de modestie, Polo…

    Quand vous vous appeliez encore Pavel Stalinovo Brackovitch (merci à Sud Radio de nous rafraîchir la mémoire tous les soirs grâce son émission phare « Filiation & Délation »), ça vous arrangeait bien qu’on vous déconfine le mur de Berlin à coups de masse, hein !!! Quand je pense qu’on a soldé 45 ans d’oppression bolchevique de l’Europe orientale pour que vous puissiez vous trémousser en costard satiné comme un petit-bourgeois décadent… Lénine, reviens, ils sont devenus fous !!!

    J'aime

    • C’est vrai, j’ai eu une période inutilement pailletée, mais c’était avant de rejoindre les rangs des jeunesses Balladuriennes, où j’ai troqué mon costume de scène contre un pantalon en velours côtelé et un veston pied-de-poule de bon aloi, ainsi qu’un débardeur Lacoste à motifs écossais. Après tout Jacques Chirac a eu lui aussi ses errements socialo-communistes, ça ne l’a pas empêché d’apprécier plus tard la tête de veau sauce gribiche. Jaloux, va.

      J'aime

  13. Bonjour , je vous lis , je me marre !!! cela fait vraiment du bien de rigoler !!! quelles proses ! quels talents !!! quand au moulinet chinetoc , du toc donc , vu l’étalage des pièces et leurs fabrications , cela fait vraiment quincaillerie …… je recommande le Madiran , ça détends , attention , c’est pour homme , hein …. Recommandations importantes : bricolage , bonne bouffe , madiran , sieste ! le corona ne passera pas !!

    J'aime

  14. Votre obstination à associer « jeunesse » et « Balladur » m’a amené à descendre aux archives…

    https://www.liberation.fr/france-archive/1995/03/30/quand-les-balladuriens-draguent-les-jeunes_125160

    J’ai honte. Je vous accablais sans penser un seul instant que vous aviez pu subir de tels sévices. Pardon.

    J’ignorais que vous aviez été raflé par Philippe Douste-Blazy qui, toute honte bue, vous avait livré au Doc de Fun Radio pour une exhibition publique tentant à faire croire à l’opinion qu’Edouard la Molle pouvait s’intéresser à la jeunesse autrement que par le biais occasionnel de la sexualité tarifée.

    Cela explique beaucoup de chose.

    Dont votre syndrome de strass post-traumatique (d’où sans aucun doute cette fascination pour la période disco).

    Vous voyez toujours le dénommé Picotin ? Celui avec les blue-jeans, la cravate à motifs nounours et une trogne goguenarde de tripoteur de scouts, vous vous souvenez ? Il portait les mocassins à gland comme personne…

    J'aime

    • Picotin? Nous nous sommes revus brièvement aux obsèques de Raymond Barre (dont je conserve pieusement quelques reliques, dont un magnifique maxillaire inférieur) mais je n’ai plus de nouvelles depuis. Je crois qu’il est parti au Brésil sous une fausse identité afin de fonder une secte évangéliste qui promet la guérison de toutes les maladies grâce à l’alcool de pneu. Vous voyez qu’on réussit au Centre, pas comme la gogauche moisie et exsangue qui tente vainement de s’accrocher aux reliques idéologiques d’un passé au bilan globalement négatif.

      J'aime

  15. Aaaah Raymond Barre… Peu de gens savent que le jeune Raymond, mobilisé en 1944 dans l’artillerie coloniale sur son île de la Réunion natale, a été à deux doigts d’envahir le Japon avec le glorieux CEFEO. Mais les Nippons, gens sournois, certes, mais raffinés et réalistes, eurent la présence d’esprit de capituler avant qu’il arrive en prenant pour habile prétexte deux petites explosions atomiques en province. Ils savaient qu’ils n’avaient aucune chance contre une batterie de 75 dirigée par le futur Meilleur économiste de France, les pleutres !!!

    Résultat, en janvier 1946, alors que le Général démissionnait, Raymond partait pour la métropole.

    Le reste appartient à l’Histoire.

    A part un maxillaire à Polo si je comprends bien.

    Par contre, quand je vois votre critique sur la Gauche qui serait congénitalement réduite à un cul-de-sac pour losers, il me semble qu’il ne faut pas non plus pousser Mamie dans le cannabis, Polo !!!

    J’ai croisé l’autre jour Benoit Hamon à Trappes l’autre jour et il s’en sort très bien. Il bosse à mi-temps dans une friterie hallal près de la mosquée salafiste, touche encore un peu de RSA et se défonce, sous le nom évocateur de Booba Kouneen, capuche rabattue sur ses grandes oreilles, ses yeux de tarsier pris dans un projecteur lançant des éclairs et sa glotte frétillant en un flow rageur sur une maquette hiphop assez avancée dont les royalties lui permettront peut-être de rembourser une partie des 16 millions d’euros qu’il doit à son ancien parti.

    J'aime

    • Oui, j’ai appris pour Benoît, c’est moche. J’ai bien essayé de le raisonner avec quelques membres du bureau, l’UDF était prête à lui tendre la main, il aurait fait une formidable tête de liste aux cantonales et puis non, il préfère se laisser pousser les oreilles… Quel gâchis! Mais vous avez raison, il reste de l’espoir à gauche. Un souffle nouveau s’est levé, incarné par Arnaud Montebourg : une gauche décomplexée, rose tendre, qui a su prendre en compte les enjeux du 21ème siècle et proposer des solutions raisonnables pour juguler la crise comme par exemple construire un pont reliant Le Havre à New-York afin que tous les gars du monde puissent se donner la main sans risque de noyade et former ainsi une ronde autour de la terre. Ce projet soutenu officieusement par Édouard Philippe créera tellement d’emplois que le spectre du chômage se résorbera définitivement et que le bonheur refleurira telle la barbe de notre ministre premier. La gauche quand elle le veut peut donc se montrer digne des grands enjeux de société (sauf le Monopoly qui est trop capitaliste). L’inauguration du Pont Raymond Barre aura donc lieu l’année prochaine et j’apporterai pour l’occasion un squelette presque complet de sa dépouille pour organiser une procession d’exorcisme (Je suis désolé mais je n’arrive plus à retrouver le maxillaire inférieur).

      J'aime

  16. Messieurs , Chapeau bas ! si nous ( je veux dire eux , hein ) avions une telle verve , outrecuidance , franchise , que dis – je , une telle lucidité à la place des propos glauques de la bande de nazes asservis à la solde des télés , on se porterait beaucoup mieux , et on se fendrait franchement le médaillon !!!! sans politique aucune , Messieurs , votre analyse populaire est d’une grande clarté , salutations bien basses , d’un chapeau peu emplumé , certes , mais bien veillant !!!

    J'aime

  17. Monsieur Quéré, ne nous flattez pas outre mesure en temps de pandémie. Enfermés avec de l’alcool de pneu, un dictionnaire de synonymes et l’intégrale de Michel Sardou, nous n’avons aucun mérite à débattre sereinement en accumulant les solutions pratiques à la portée de n’importe quel énarque.

    Mais la chair est faible, l’esprit vagabond, la raison vacillante… Regardez où ça peut mener des braves gars un peu limités mais jusqu’alors sincères dans leur détestation de ces feignasses de profs, de ces gauchistes d’infirmières ou de ces gros kraspeks d’éboueurs sans papiers, cette incertitude : je ne veux pas dénoncer publiquement les déviances de certains mais parlons un peu de ce bon Eric Brunet, roquet d’élite grisonnant à la mâchoire ordinairement d’acier sévissant sur BFM… Quel exemple édifiant !!!

    Au bout d’une semaine de confinement, il en était presque à réclamer des nationalisations pour produire un milliard de masques FFP2 en satinette de Maubeuge. Si le 11 mai, on nous la jouait « en fait, heu, c’était le 11 juillet votre levée d’écrou, bande de ploucs, ah ah ah, poisson d’Avr… Heuuuu, non pas la tête, aie !!! », le camarade Brunet prendra sa carte à la CGT, chantera à capella « Potemkine » au prochain gala du MEDEF avant de vomir son Cellier du Dauphin dans le caviar du buffet.

    Heureusement, fermes dans la tempête, tenant la barre d’une main de fonte dans un gant Hermès, des centristes aux convictions chevillées au corps tels que Polo nous rappellent que la modération n’est pas qu’un attitude prudente qu’on adopte en attendant le score définitif de la droite dure aux cantonales.

    Non, cette modération, qui n’est pas mollesse, hein, attention, elle est aussi garante de cette construction européenne qui nous a permis d’enfin nous réconcilier avec nos voisins et d’aimer sans détours leur culture si proche finalement de la notre malgré ces petits malentendus qui ont jalonné notre longue route commune depuis le Traité de Verdun de 843.

    C’est vrai qu’ils savent rigoler tout de même, ces cons là…

    J'aime

  18. Punaise la Loutre on avait dit « pas d’attaque au physique »! Vous voulez qu’on ait des ennuis avec nos voisins d’outre Rhin? Ce brave monsieur Heino n’a pas à subir vos sarcasmes, en plus il est né comme ça le pauvre, avec les dents et tout… Je vous rappelle qu’en plus des masques FFP2 nous n’avons plus guère de mitrailleuses lourdes et un seul porte-avion (contaminé) qui ne nous sera pas d’une grande utilité en cas de blitz-Grieg. Soyez courtois et présentez immédiatement vos excuses au consulat d’Allemagne.

    J'aime

  19. Polo, ne soyez pas couard comme un vulgaire militant du MODEM balloté par les pets de l’histoire électorale !!!

    Depuis juillet 1982, la routourne en a pas fini de tourner, mon bon, comme dirait un de nos agents infiltrés en Bavière…
    Pardonner à ces gens là ? Après ce qu’ils nous ont fait ? Votre humanisme de démocrate-chrétien intransigeant vous fait déraper…

    Des mitrailleuses ? A la bonne heure… Pourquoi faire ?

    Il suffira d’envoyer l’équipage du Charles de Gaulle picoler à l’Oktoberfest !!!

    J'aime

    • D’abord je ne suis pas couard, je suis prudemment poltron, nuance. Et j’ai toujours milité pour un rapprochement entre nos deux peuples, comme cet enregistrement que nous avions produit en coopération avec Horst Tappert au bon vieux temps de l’entente kordiale :

      J'aime

  20. Je crains fort que ce slow soit à la plénitude de la danse lascive (dont vous fûtes, Polo, nonobstant votre appareil dentaire, vos mains moites et votre débardeur Lacoste en tissus écossais tueur virtuel de caméléons égarés, un des hérauts lors de cette toujours inexpliquée mode des boums collégiennes des années 80 ) ce que le vol Francfort-New York du LZ 129 Hindenburg est à l’histoire des compagnies aériennes low-cost. La preuve, ce groupe n’est jamais passé à ma connaissance chez Nagui. Alors que n’importe qui peut y pousser sa goualante aux heures ouvrables. Sauf certains groupes au lourd héritage génétique et sentant bon la gnôle artisanale venus des Appalaches nous clamer leur amour des animaux…

    Je suis sûr qu’il y a là un marché pour votre production éthylo-pneumatique, mon vieux !!!

    J'aime

    • Taratata, vous ne croyez pas si bien dire. Je reviens des Amériques où j’ai pu retrouver un neveu éloigné que je n’avais pas vu depuis longtemps et à qui je prédis un grande carrière musicale. Vous voyez bien que l’administration de quelques rasades d’alcool de pneu dès le plus jeune âge a un effet positif sur le développement de la personnalité et les dons musicaux.

      J'aime

  21. Un esprit sain dans un porcin !!!

    On ne dira jamais assez l’apport de ce film pour l’industrie touristique des Catskills, riante contrée au charme discret plus connue pour ses fantaisies typiques dont la fameuse Blennoragie ovine des Highlands, arrivée, on ne sait pourquoi, avec les survivants de Culloden, aujourd’hui considérée par les chercheurs de l’université Pat Hibulaire de Donaldville comme la première zoonose ayant sévi aux USA et l’étrange propension qu’ont ses jeunes habitants au chômage à faire une croix en bas d’un formulaire rien que pour aller se faire péter la gueule par le moindre propriétaire de dromadaire un peu ombrageux.

    Depuis cette contrée en a vu d’autres… Le folklore local a su transcrire en les sublimant ces terribles épisodes.

    Pas du Topical Song pour garçons-coiffeurs…

    Rien que pour la Fièvre du KFC, d’émouvantes complaintes se sont élevées des gosiers râpeux des troubadours locaux afin que tous, en nappant leurs nuggets de sauce barbecue, songent aux ancêtres et à leur tragique histoire…

    Je sais, Polo, je sais. Mais avant que vous dérapiez dignement comme un invité vespéral du débat de Cnews désireux de prouver aux téléspectateurs tétanisés égarés en ces lieux qu’il possède une connaissance exhaustive des chants de marche de la Wehrmacht en plus d’une finesse d’analyse politique à en faire taire tout le comptoir du moindre PMU, pensez donc que si c’était pas eux qui avaient gagné en Normandie, Heino serait ministre de la Culture à vie. Comme Jack Lang.

    J'aime

    • Ce n’est pas un film, c’est un documentaire sur les caprices capillaires de Burt Reynolds. Burt… un nom étrange qui sonne parfois comme l’anagramme de brute… Ô mon dieu mais je dérape! Vite, un interlude avant l’apéro :

      J'aime

  22. Votre tortillard est proprement hypnotique, mon cher Polo. On laissait donc tourner ce genre de choses du temps de l’ORTF. Pas étonnant que la SNCF soit devenue ce repère d’alcooliques anarcho-marxistes sabotant la croissance en sifflotant faux la Varsovienne… Je ne juge pas, j’explique. Incroyable ce pays où dès qu’on s’attaque aux droits du grèv… Du travailleur, on se fait traiter de réactionnaire. Non mais…

    Bon, puisqu’on ne peut plus causer politique, on va se rabattre sur l’actualité.

    Aux dernières nouvelles on fera donc le contraire de ce qui a été dit hier par le cousin du beau-frère du chef de cabinet de Machin.

    Sans préjuger, cela va de soi, des prochains contre-ordres.

    C’est à dire que ce qui était autorisé ne sera pas interdit sauf si ça l’est ou le devient par l’obligation de prendre des précautions par rapport à la dernière étude épidémiologique en date même si bon, on a aucun recul, les tests sont aussi fiables qu’une choucroute libanaise et que notre dernier cobaye vient de succomber dans d’atroces souffrances à cause d’un respirateur en polystyrène fabriqué en urgence par une classe de stagiaires de 4ème Techno réformés des Chtis à Mykonos.

    Quant à ce qui était interdit, ce sera peut-être permis à condition que votre masque grand public soit aux normes européennes, en pure laine vierge et que votre nom de baptême commence par un chiffre compris entre 1 et Z. D’ailleurs, pour être précis de manière définitive jusqu’au prochain bulletin d’information contradictoire, ces normes seront définies ultérieurement, voire un peu plus tard. Les masques seront autorisés mais pas obligatoires (sauf pour le carnaval ou en cas d’attaque à main armée indispensable au maintien de votre niveau de vie) vu que certains n’en auront pas, les pauvres nuls, nananananère j’te f’rai dire.

    Tout contrevenant sera passible d’une amende de 20 000 000 d’euros.

    Ou d’un passage obligatoire à Facile à Chanter déguisé en Francis Lalanne.

    J'aime

    • C’est pourtant simple nom d’un petit bonhomme qui fait des pipes en bois : Vous aurez l’autorisation de rester chez vous sauf si vous êtes seul avec vous-même et que votre femme vous accompagne et à condition qu’elle habite chez elle et à moins de 300m d’une boulangerie/charcuterie ouverte les jours impairs à compter du 12 du mois de scaphandre. Si vous portez un masque vous gagnez 2 points. Par contre si votre poisson rouge éternue vous retournez à la case 21 et vous empochez 3 vignettes Castaner qui vous seront bien utiles pour ne pas partir en vacances prochainement. A noter que les parcours à cloche-pied seront désormais supprimés pour aller faire ses courses mais que les courses en sac toujours autorisées pour les personnes en surcharge pondérale. N’oubliez pas non plus qu’il faudra porter un bonnet bleu le samedi et rouge les autres jours de la semaine (sauf le mercredi qui sera un jour de relâche). Enfin, dans un geste de mansuétude, le gouvernement fera un lâcher de ballons multicolores à l’effigie de notre Résident tous les dimanches. Je crois que ça a le mérite d’être clair.

      J'aime

  23. Attention au hiatus qui guette : si votre époux-se est célibataire et que vous aussi, vous serez en France métropolitaine ou dans les DOM TOM (à l’exception de la Corse et des îles Kerguelen) dans l’obligation de demander une procédure de déconfinement à l’amiable au Ministère de l’Agoraphobie SAUF si votre époux-se vivait seul à l’époque de votre rupture mutuelle. En cas de rupture unilatérale antérieure au dernier dimanche avant le premier lundi suivant l’ouverture de la pêche au rotengle en Haute-Marne, l’article 5633-B alinéa 980 s’appliquera pleinement à moins que l’un des conjoints ne soit vétéran-te de la campagne de 1870, électeur communiste ou apparenté à la famille princière du Luxembourg.

    Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu !!!

    Sans transition, dans le cadre du plan de survie des feignants désoeuvrés à vocation sarcastique, un interlude musical…

    Cela fait du bien de voir que ces jeunes garibaldiens ne tombent pas dans le piège facile du macronisme-bashing.

    J'aime

  24. Polo,

    au risque de vous contredire, l’injection en intraveineuse d’eau de Javel couplée à la chloroquine de noix de coco en suppositoire n’est pas reconnue par le Ministère de la Santé & des Arts du Cirque comme un traitement fiable. Les Américains, qui comme le disait si bien Winston Churchill finissent toujours par trouver la bonne solution après avoir pris le temps nécessaire à épuiser toutes les mauvaises, semblent en revenir eux-mêmes.

    Leroy Merlin est le cousin de Leroy Arthur Martin (du nom de son ancêtre, celui avec le haricot magique qui a, entre deux divorces, au temps jadis pu enchanter nos dimanches après-midi alors qu’il officiait au Théâtre de l’Empire). Rien à voir avec les jumeaux Castorama et Pollux malgré leur manège pour le faire croire à un public crédule.

    J'aime

    • L’eau de Javel non, par contre les rayons de soleil attrapés avec un filet à papillon puis hachés en petits morceaux et ingérés par le patient ont démontré une certaine efficacité.
      Quant à notre enchanteuse elle est aussi bricoleuse à ses heures, on lui doit notamment la rénovation complète de la maison Phénix des hôtes de ces bois.

      J'aime

  25. « Ah ceux qui, hier encore, criaient qu’il y avait assez de fenêtres et qu’il venait assez de soleil dans les chambres des faubouriens, ceux-là voudraient maintenant pouvoir faire, à coups de tête, des brèches dans les murailles pour que la brise arrive à flots et lave les guenilles et les grabats ! Ceux qui se souciaient, comme de la crevaison d’un rat, de la disparition d’un pauvre, vont avoir peur de la pauvreté, peur de ses cadavres, et vont prier pour que la canaille reste en vie ! Après le danger passé, ils retourneront, sans doute, à leur mépris et à leur haine de la dèche et du haillon, comme les matelots oublieux de porter à Notre-Dame-de-Grâce le cierge qu’ils ont promis durant la tempête. En attendant, ils sont condamnés à être humains et à accepter les conditions que leur dicteront ceux qui sont chargés de veiller au salut commun.

    Que les conseils municipaux fassent leur devoir ! Qu’ils réclament dès demain, dès ce soir, toutes les mesures et toutes les ressources nécessaires pour purifier les régions menacées.

    Qu’on réquisitionne de l’air et des vivres pour ceux qui, en crachant les miasmes avalés dans les taudis, cracheraient la peste sur les hôtels des riches ; pour ceux qui mettraient la dysenterie dans le camp en digérant leur pâtée faite de moisissure et noyée d’eau. Qu’on se barricade, dans les quartiers de détresse, avec des sacs de farine et des fûts de vin, que pourront éventrer les affamés. On n’enverra pas le canon contre eux, cette fois. On ne dira pas qu’ils sont des soûlards quand ils boiront la goutte, viatique contre l’infection, tandis qu’on les insultait, hier, quand ils lampaient deux sous d’eau-de-vie pour se donner des forces avant de rentrer à l’atelier, où l’on s’éreinte pour engraisser le magot du patron.

    Mais, quoi qu’on fasse, on n’assainira pas tous les coins et l’on ne pourra rendre réfractaires au mal ceux qui ont eu les poumons rongés et les boyaux tordus par trop de souffrance. Il se peut qu’on voie, pendant quelques jours, gueux et proprios tomber comme des mouches. C’est du courage, alors, qu’il faudra tenir tête à l’ennemi. Si la peur gagne, on est perdu. La moitié des gens, en ces temps de typhus, meurent de l’idée qu’ils vont mourir. »

    Jules Vallès, éditorial publié dans le journal Le Matin, pendant l’épidémie de choléra de 1884.

    Ne pensez-vous avec émotion qu’un tel ami du genre humain aurait mérité d’être centriste, Polo ?^^

    J'aime

    • Houlà! Il faut d’abord que la commission intercentriste se rassemble et vote à la quasi unanimité proportionnelle des deux tiers le premier amendement concernant l’ordre du jour avant d’examiner les affaires courantes et le cas particulier de ce Jean Valjean de pacotille. En plus nous autres à l’UDF lisons plutôt Le Soir.

      J'aime

  26. Jean Valjean de pacotille ? Non mais des fois… Moi qui trouvait que le bougre avait un style enlevé, au souffle épique mais malgré tout consensuel, un petit peu à la Nicolas Hulot mais sans les pingouins à l’arrière-plan… Je suis déçu que vous ne lui accordiez point l’onction démocrate-chrétienne sur sa bonne mine. J’ai un autre champion à vous présenter. Il fait partie d’une dynastie forçant le respect car étant confinée depuis… 1693.

    Quand je pense aux petits bobos parigots qui craquent au bout de 6 semaines et se trémoussent les miches en grappe sur du Dalida…

    J’ai plus les mots, tiens, repasse moi la Suze !!!!

    J'aime

    • On est les meilleurs, on a toujours un coup d’avance ce qui fait qu’on est jamais pris au dépourvu. D’ailleurs on vient de commander 500 000 paires de lunettes de soleil en Chine, no problemo. Pourvu qu’on ait pas un été pourri…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s