Le moulinet DAIWA SALTIGA 4000 H

Il y avait longtemps que je n’avais pas examiné un Daiwa, qui plus est un haut de gamme, tout simplement parce que je n’achète plus cette marque. Diverses raisons à cela, plus ou moins fondées, mais surtout à cause du système Magsealed qui entrave l’entretien courant de ce type de moulinet. Comme le ferrofluide de Daiwa n’est pas disponible à la vente et que ceux qu’on peut trouver dans le commerce sont souvent d’origines douteuses, je préfère nettement les marques concurrentes… C’était sans compter l’ami Fiumara qui voulait absolument que je démonte son Saltiga (qui marchait très bien) juste par curiosité! J’ai un peu hésité à cause du Magsealed et des possibles fuites en cours de démontage mais il a insisté, donc j’ai pris mes tournevis et mes clés Torx et j’y suis allé prudemment. La mécanique est remarquable, comme je m’y attendais, et le Magsealed nul, je m’y attendais aussi!

La série des Saltiga n’a pas beaucoup changé depuis son origine en 2001. J’ai déjà examiné des Saltiga Z, Expedition et Dogfight d’avant le Magsealed et la mécanique est pratiquement inchangée sur tous les modèles. Le look général s’est un peu affiné mais les engrenages sont les mêmes comme nous le verrons. Fiumara avait jeté son dévolu en 2015 sur le modèle 4000, qu’il avait payé à l’époque plus de 750€. C’est un très beau moulinet, sobre, élégant et solide, ça se sent tout de suite à la prise en main.

D’un poids de 454g, c’est un beau bébé! Fiumara s’en sert uniquement pour pêcher du bord au lancer. Il totalise environ 150 sortie en 4 ans, avec pas mal de poissons au compteur, dont le plus gros (un barracuda) mesurait 1,15m pour 5,5kg. Un usage tout à fait raisonnable donc, on ne peut pas dire que la mécanique ait beaucoup souffert d’autant que je connais le soin que Fiumara porte à ses moulinets! En le déballant du colis j’ai même cru qu’il était neuf… Pas une rayure sur la carrosserie! C’était un peu intimidant pour moi, pourvu que mon tournevis ne dérape pas!!!

Pas de jeu nulle part, mais un petit bruit au niveau des engrenages… difficile à décrire! On ne peut pas parler de « grattage », disons que le moulin avait l’air « enroué », c’est le terme le plus proche que j’ai trouvé pour décrire ce bruit 😉 ! Sinon la fluidité est correcte et le ratio de 5,7/1 allié à la large bobine offre à la fois vitesse de récupération et puissance, le couple est excellent. Made in Japan bien sûr.

La bobine est large donc, forgée à froid puis usinée, avec des alésages verticaux qui apportent légèreté et esthétisme. Sa forme est légèrement conique inversé, ce qui fait qu’avec un enroulement droit vous aurez quand même une forme conique. Je reviendrai plus tard sur les cales de réglage. Le bord de la lèvre n’est pas tout à fait en V mais presque… ou comment copier Shimano sans risquer de procès!

221

Le frein est annoncé à 10kg, mais lors de mes tests au peson je n’ai atteint que 8,6kg maximum. Avec un axe de 4,5 mm c’est déjà pas si mal! Ce moulinet est conçu pour l’exo light, pas pour pêcher le thon ou la carangue. La pile est composé de 3 disques en Carbontex enduit de fameuse graisse Daiwa que vous ne pouvez pas acheter non-plus… Cette graisse est collante et contient sans doute des micro billes de graphite, ce qui permet à la fois la fluidité et l’adhérence. Si vous voulez plus de puissance et atteindre les 10kg il faudra ôter la graisse pour avoir un freinage plus dur et plus rugueux, à vous de voir….232

Cette bobine est maintenue sur l’axe par une platine, elle-même retenue par une goupille. Deux roulements (dont un ouvert, on ne sait pas pourquoi…) assistent la rotation de la bobine quand le frein entre en jeu. Des cales supplémentaires sont fournies mais, pour en rajouter ou en enlever une, il faut tout démonter car les roulement empêchent le passage de la cale, pas très pratique. D’autre part l’épaisseur de l’embase est insuffisante pour accueillir une deuxième ou une troisième cale, elle sera forcément coincée par le roulement… Bref, il faudra se contenter d’une seule cale! Pas très au point tout ça et étonnant pour un moulinet de ce prix…211

 

Le rotor du Saltiga est solidement maintenu par un écrou et un bouclier en plastique a été rajouté pour l’étanchéité.

196

Cet écrou possède un joint d’étanchéité sur le dessus et un roulement (ouvert une fois de plus, ça n’aurait pas coûté beaucoup plus cher d’en mettre un vraiment étanche!) par dessous.

185

187

Pour compléter ce dispositif mécanique, un second joint sur l’axe vient se loger à la base de l’écrou, ce dispositif a été copié par beaucoup de moulinets chinois, dont le Jaguar, et il a fait ses preuves en matière d’étanchéité.

207

Le rotor en Zaion (l’équivalent du CI4 de Shimano), c’est à dire en carbone et résine, est moulé, ce qui donne légèreté et diminution des coûts de production. Il est solide et ne se déforme pas sous la force du frein. Sur ma balance il accuse un poids de 68g avec le pick-up, c’est vraiment très léger, il aurait dépassé les 100g s’il avait été en alu comme sur le Van Staal VR par exemple. Sa forme en arche est une des raison de sa résistance : les forces sont optimalement répartie, comme dans une coquille d’œuf.

167165

 

L’articulation du bras de pick-up a été soignée : le ressort ne se contente pas d’être simplement coincé dans un tube comme c’est le cas sur la plupart des moulinets, il est ici guidé par une pièce en plastique qui l’accompagne au mieux lors de la montée et la descente quand on l’actionne. D’autre part une tige vient bloquer le rotor lorsque le pick-up est en position ouverte, ce qui fait qu’il ne peut pas se rabattre en plein lancer. La fermeture se fait à la main, ce qui est une très bonne chose. En cours d’utilisation je n’ai connu aucun problème de ce côté là.

181

 

Le galet est porté par un roulement (Magsealed) et une entretoise en nylon. Ils auraient pu rajouter un second roulement… Les autres entretoises sont en alu. L’ensemble tourne parfaitement et je dois dire que si je suis assez dubitatif sur la technologie Magsealed au niveau de l’anti-retour, le fait de l’intégrer dans un roulement étanche est plutôt efficace car c’est une pièce de petite dimension et là ça fonctionne plutôt bien.

175

 

Les véritables problèmes commencent une fois que l’on a déposé le rotor. Alors je le dis tout de suite on peut faire la maintenance des engrenages sans toucher au Magsealed au-dessus de l’anti-retour; il suffit de dévisser la capuchon bleu pour avoir accès aux vis en-dessous qui maintiennent le carter et nettoyer et graisser les engrenages sans perdre le fameux ferrofluide à condition de bien faire attention de ne toucher à rien d’autre!

157

Car une fois enlevé le collier aimanté qui retient le ferrofluide est instable et peut bouger ou tomber sur une mauvaise manipulation…141

 

Sur l’image ci-dessous j’ai enlevé le premier collier et logiquement j’aurais du trouver la plus grande quantité de ferrofluide dans la petite gorge, mais ce n’était pas le cas, il n’en restait que des traces… Bizarre!

031

En retirant le collier et celui de l’anti-retour j’ai compris: la plus grand partie du ferrofluide avait coulé à l’intérieur de l’anti-retour!037

En fait l’anti-retour baignait littéralement dans l’huile aimantée, autant vous dire que ce n’est pas bon du tout pour les rouleaux qui ne sont pas en inox mais en acier… A la longue ça peut les faire rouiller et les esquinter durablement car la poudre aimantée est en fait de la rouille! On voit bien les dépôts bruns dans la photo ci-dessous. D’où le bruit « enroué » du moulinet. Une fois bien nettoyé le bruit a d’ailleurs complètement disparu…

043

Mon sentiment (ça n’engage que moi) est que sur des surfaces de frictions importantes et en mouvement comme le dessous du rotor, la force centrifuge a tendance à vaincre la force d’aimantation et le ferrofluide est dispersé assez vite n’importe où. Ce n’est pas tout : On pêche rarement dans de l’eau distillée… Ceux qui pêchent dans la vague le long des plages de sable savent que l’eau en suspension contient, en plus du sel, des micro particules de sable qui s’insinuent dans les moindres recoins. Un copain qui pêchait sérieusement sur les côtes Marocaines m’a avoué avoir « rincé » ses moulinets équipés du Magsealed en quelques jours (ils grattaient horriblement) alors que ceux équipés de traditionnels joints toriques n’avaient pas souffert de leur séjour. Conclusion : c’est pas au point! Fiumara a chouchouté son moulinet et ne l’a jamais fait tomber à l’eau, il s’en est servi très raisonnablement et n’a pas treuillé des raies Manta en force mais son anti-retour était inondé de ferrofluide. D’autres pêcheurs qui on ouvert leur Daiwa équipé du Magsealed ont fait les mêmes constatations : le ferrofluide avait foutu le camp un peu partout à l’intérieur du moulinet. Le truc qui me dérange n’est pas tant la faiblesse du dispositif que les services de maintenance proposé par Daiwa moyennant finance: on vous propose au bout d’un an ou deux de vous remplacer l’huile aimanté contre parfois le quart du prix d’achat du moulinet, c’est une pure arnaque. Je vous conseille plutôt au bout de quelques mois de virer cette cochonnerie de ferrofluide qui ne sert à rien, de bien nettoyer l’anti-retour, d’y rajouter quelques gouttes d’huile de bonne qualité et de beurrer de graisse le bouclier en plastique sous le rotor et le premier collier de l’anti-retour, le capuchon d’étanchéité et celui de l’écrou du rotor feront le reste. C’est ce que j’ai fait pour celui de Fiumara et ça a l’air de bien fonctionner. On vous dira évidemment qu’il ne faut surtout pas faire ça, que vous courrez à la catastrophe, et qu’en plus votre moulinet ne sera plus sous garantie. Oui mais si au bout de 2 ans (donc hors garantie) votre anti-retour rend l’âme et qu’il vous en coûte plus de 100€ pour le faire réparer (par on ne sait qui, c’est assez opaque…) vous ne serez guère plus avancé. Un pêcheur averti en vaut deux 😉 !

 

Mis à part les approximations du Magsealed, le reste des engrenages est particulièrement réussi et fait du Saltiga un des meilleurs moulinets actuels. Simplicité et solidité. Il y a peu de pièces, beaucoup moins que sur un Stella, mais elles sont épurées et ajustées à la perfection. le bâti est en aluminium moulé et reçoit à l’extérieur en tout cas un traitement de surface qui le rend virtuellement inoxydable.

 

022

A l’arrière du carter, un petit cache de protection en acier inox, percé de trous pour éviter la condensation. Je ne sais pas si c’est vraiment utile, on va dire que oui!199

 

Plus intéressant, un joint en caoutchouc fait le tour du carter et donne une excellente étanchéité au bâti et il n’est pas sectionné comme celui du Penn 😉 :116

La roue de commande est particulièrement impressionnante: Réalisée par usinage dans un alliage d’aluminium et de bronze, elle pèse 35g, c’est du solide!081098102

 

Sur cette photo la roue de commande d’un vieux Saltiga Z, on voit que c’est exactement la même conception (en plus grand) et vraisemblablement les mêmes matériaux (pignon acier également) :005

Sur le 4000, on voit qu’au revers une roue dentée a été ajoutée. Elle sert au mécanisme de secours qui doit logiquement prendre le relais en cas de défaillance de l’anti-retour principal. En vérité une simple crémaillère, comme sur les anciens moulinets des années 60! Il y a débat sur l’efficacité du mécanisme car en effet les anciens Saltiga avaient un système de secours disposé sur le pignon, ce qui est mieux mécaniquement parlant car cela risque moins d’endommager les engrenages en cas de pépin… Disons que dans les petites tailles comme c’est le cas pour ce 4000 et ses 8/10kg de frein c’est acceptable compte-tenu de la solidité des matériaux, mais au-delà un système de crans sur le pignon est préférable. Malgré tout ce système a été retenu jusqu’au 5000.  Pour les tailles supérieures comme les 6500 et leur 30kg de frein on repasse au système précédent (crans sur le pignon).

112147

 

Le pignon est très costaud également, en acier inox usiné. Le couple roue de commande/pignon est parfaitement ajusté et calibré, ce qui donne puissance de récupération et rapidité, le tout avec un minimum de frottements. Porté par deux roulements (à l’avant et à l’arrière) plus l’anti-retour, il ne bouge plus d’un micron une fois installé dans sa gorge.

051

Le système d’oscillation est lui aussi bien rôdé, c’est le même depuis presque 20 ans! Une solide came en S portée par 2 petits roulements et une roulette. A mon avis un système de rails serait préférable car tout ça fini par prendre un peu de jeu à la longue, bien que les roulettes soient guidées par des empreintes sur le bâti.

058

 

La roue d’oscillation est également portée par un roulement et les friction sont assez faibles. Un petit joint en silicone a été ajouté pour adoucir encore les frictions avec la came.

067070

Là où le bât blesse par contre c’est au niveau de l’engrenage secondaire actionné par la roue de commande mais qui n’est pas fixé sur celle-ci. Cette pièce, bien que portée par un roulement à droite du carter a tendance a générer beaucoup de friction, je ne sais pas pourquoi. Peut-être que les joints d’étanchéité sur l’axe entraîne un frottement supplémentaire, peut-être aussi que le centrage avec la roue de commande n’est pas optimal, mais c’est là que ça coince le plus dans ce moulinet pourtant très fluide partout ailleurs. Des engrenages obliques plutôt que droits auraient pu atténuer aussi les frictions. Au remontage d’ailleurs j’ai eu un point dur qui se faisait parfois sentir quand je moulinais. Ce point dur a persisté pendant quelques minutes puis a disparu complètement. J’imagine que cela provenait de cet engrenage qui a parfois un peu de mal à trouver ses marques par rapport à la roue d’oscillation. Bref, c’est perfectible!

073

 

La poignée du Saltiga est en alu, mais pas monobloc. Si elle est confortable, j’ai vu quelques pêcheurs se plaindre de sa solidité disons moyenne… La conception est cependant satisfaisante dans les petites tailles. Portée par deux roulements, elle ne tourne pas toute seule cependant, même après avoir nettoyé et huilé les roulements, la faute au joint d’étanchéité côté manivelle qui frotte trop. En action de pêche ce n’est pas vraiment gênant. Tavaneuse, si tu veux faire un cadeau à Fiumara tu sais ce qu’il te reste à faire…

008

004

 

Et justement je n’ai pas pu résister au plaisir de tester ce beau moulinet sur mes lacs du Sud-Est! Bien qu’un peu lourd, le 4000 lance bien et loin toute sorte de leurres et sa puissance de récupération est appréciable sur les leurres qui tirent, ainsi que sa vitesse pour les leurres de surface. Un vrai plaisir de se croire un instant sous les tropiques 😉 ! Bon, finalement faute de carangues c’est un joli bec de 70+ qui viendra titiller le frein du Saltiga, après m’avoir fait quelques pirouettes blackbassiènnes!

057 - CopieOLYMPUS DIGITAL CAMERA

En résumé, ce « petit » Saltiga a beaucoup de qualité et son train d’engrenage durera sûrement plus longtemps qu’aucun autre moulinet de cette taille, même un Stella. Il n’y a guère que les Van Staal qui pourraient rivaliser avec lui mais malheureusement, à part le VR et le VS X , ils n’existent pas encore en modèle réduit. Ses performances en font un outil précieux dans des conditions difficiles et son étanchéité est tout à fait correcte, même sans Magsealed. Tout le problème vient de ce boniment commercial car il justifie son prix éhonté alors que les coûts de production auraient dû logiquement baisser puisque le mécanisme interne est resté inchangé depuis presque 20 ans et qu’en vérité ce moulinet devrait coûter autour de 400€ maximum. Tout ça fait un peu cher la goutte d’huile aimantée je trouve… Dommage car c’est une belle mécanique dont j’apprécie la simplicité et la précision d’ajustage ainsi que la qualité des matériaux utilisés. Mais je suis bon prince et lui accorde un 16/20 car si l’investissement de départ est considérable on part quand même sur un engin qui vous fera toute votre vie de pêcheur avec un minimum d’entretien, et même vraisemblablement sans entretien du tout si vous prenez la précaution d’éliminer le magsealed dès le départ, ce qui est quand même un comble!!

 

134

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles. Merci à toi Fiumara de m’avoir confié ton moulinet!

33 réactions sur “Le moulinet DAIWA SALTIGA 4000 H

  1. Merci Polo pour cet article encore de très grande qualité.
    Je te rejoins tout a fait sur ce Magsealed; et le pire dans tout ça c’est que Daiwa le monte sur des moulinets qui coûtent à peine plus de 100€ comme le BG. Là c’est le « pompon »
    Je te rejoins aussi sur l’augmentation des prix des moulinets; et des cannes. C’est incroyable et incompréhensible, d’autant plus que dans le cas présent c’est la même technologie, qui a fait ses preuves, depuis 20 ans.
    Finalement peu de pièces, mais de grandes qualité font un bon moulinet. Mais voilà, faillait un handicap et Daiwa à créé le Magsealed.

    J'aime

    • Le Magsealed est vraiment un truc fumeux… En effet sur des moulins à 200€ tu payes la moitié du prix en « révision », c’est dingue. Mais le plus dingue c’est que beaucoup de pêcheurs pourtant pas totalement idiots trouvent ça « normal »… Là ça devient inquiétant!

      J'aime

  2. Bonjour a tous pour information l’huile magsealed est vendue par ATRM moulinets à VIEUX BOUCAU et l’application de cette huile est tres facile et il n’y a pas besoin d’envoyer chez daiwa les moulinets pour une révision.
    Je me fais les révisions de mes moulinets facilement.
    Christophe

    J'aime

      • Il y a fuite lorsque le moulinet n’est pas démonter régulièrement pour etre nettoyé et regraisser a la magsealed, cette huile avec le temps durcie et empêche le bon fonctionnement de l’anti retour
        Je peche bcp avec ce type de moulinet et l’entretien doit etre fréquent.
        Si les pecheur appelaient plus souvent le sav daiwa pour se plaindre de leurs produits il y aurait des changements de politique chez eux…
        Vous n’avez pas parlé des problèmes de peinture sur les saltiga qui dure depuis des lustres
        Christophe

        J'aime

      • Ben oui mais tout le monde n’a pas les moyens ni la compétence de faire des révisions tous les 6 mois… Quand on achète un moulin à 700€ on est en droit d’exiger qu’il n’ait pas de pépin au bout d’une saison!
        Pour les problème de peinture je ne sais pas, celui de Fiumara était nickel au bout de 4 ans.

        J'aime

    • Non, tu peux l’acheter mais tu sais que tu devras faire des révisions régulières….
      Le seul moyen de gamme qui n’ait pas le Magsealed est le BG. Le Tatula LT ne l’avait pas non plus mais bizarrement on ne le trouve plus en France….

      J'aime

  3. Il y a fuite lorsque le moulinet n’est pas démonter régulièrement pour etre nettoyé et regraisser a la magsealed, cette huile avec le temps durcie et empêche le bon fonctionnement de l’anti retour
    Je peche bcp avec ce type de moulinet et l’entretien doit etre fréquent.
    Si les pecheur appelaient plus souvent le sav daiwa pour se plaindre de leurs produits il y aurait des changements de politique chez eux…
    Vous n’avez pas parlé des problèmes de peinture sur les saltiga qui dure depuis des lustres
    Christophe

    J'aime

  4. Bonjour Jean Paul. Super report comme d’hab.
    On est sur un moulin qui coûte plusieurs centaines d’euros… et malgré une bonne conception et de bons matériaux, je ne suis pas emballé.
    J’avoue, le MAGSEALED me rebute au plus haut point et les premiers retours et démontages abondent dans ton sens : la magsealed coule sur l’antiretour.

    Pour ne pas avoir de magsealed, il faut soit prendre un BG soit un Tatula lt (ce dernier n’est plus vendu en France comme tu le fais remarquer, mais, présent sur ali à environ 150 €)

    Merci encore pour ce report.

    Bonne journée.

    PS petit HS concernant les imitations du artist sur Ali. J’ai contacté une des boutiques savoir s’ils allaient commercialiser la version 55mm en plus de celle de 70, de 80 et de 105 que l’on peut trouver sur ali…. réponse…. non pas pour le moment nous allons y réfléchir. Voilà c’est pas grand chose juste une petite info

    J'aime

    • Salut Kenshin,
      Pour le Tatula sur Ali c’est la version « Américaine », avec frein à 5kg. Celui que je voulais c’était l’autre version avec frein à 10kg… Il coûtait dans les 200€ l’année dernière en France et puis pfff! Il a disparu des radars…

      J'aime

  5. Et tu peux trouver la version silver ici à 219 euros.. je ne sais pas si techniquement ils sont différents, mais en tout cas je préfère noir, car pour moi je l’utiliserait plus pour la truite, donc le noir me parait plus discret et éviterait certains reflets… mais ce n’est que mon avis

    https://www.europeche.fr/catalogue/tatula-17-lt

    SInon pour le plaisir,, je ne connais pas ce shop.. mais il semble correct et le prix est de 179€ en promo
    https://www.piscor.fr/p/daiwa-tatula-lt?v=82490
    ça fait envie à ce prix là…

    J'aime

  6. Merci Kenshin pour ces infos. Et je regarderai si je vois un Artist 55, il pourrait m’intéresser.
    Toi qui est un « fouineur », si tu vois une copie des tackle House Seabass Collège en petite taille, fais moi signe.

    J'aime

  7. De rien pour le lien Jean Paul….

    Fiumara, Je n’ai jamais trouvé les tackle House sur Ali…. j’ai déjà un peu zieuté sans succès pour le moment… mais si je les trouve je pense à toi

    J'aime

  8. Je n’ai pas trouvé les tackle house… par contre j’ai trouvé les pontoon21 greedy guts… la version suspending 45mm que je possède est super… mais là la seule version qui est vendue sur Ali c’est la version floating 8,5cm…

    https://fr.aliexpress.com/item/33052841472.html?spm=a2g0o.detail.1000014.5.7864182dMFC7ZC&gps-id=pcDetailBottomMoreOtherSeller&scm=1007.13338.136569.000000000000000&scm_id=1007.13338.136569.000000000000000&scm-url=1007.13338.136569.000000000000000&pvid=156e9b78-7c60-46c2-8665-d44c8e3eaeed

    J'aime

  9. Je préfére shimano pour la qualité d’usinage et l’antiretour bien mieux conçu. La roue de commande et le pignon n’ont pas besoin d’être en matériaux ultra solides pour tenir dans le temps… La preuve avec l’alliage de zinc très solide et durable. L’important est la qualité d’usinage, la dimension des piéces, leur emplacement bien pensé pour éviter que ça prenne du jeu ou qu’il y ait des balourds. Petit j’avais un décathlon river 30 indestructible qui Ne s’usait pas et Ne prenait aucun jeu avec le temps.

    J'aime

  10. Bonjour Jean-Paul merci pour tout les reportages sur les moulinets et en particulier pour moi les vintages, j’en possède beaucoup des années 60 à 80 surtout made in japan daiwa shimano olympic roddy ryobi etc… si vous souhaitez faire des reportages sur ces moulinets cela serait avec plaisir de faire découvrir à tous les lecteurs différents modèles, amicalement, David

    J'aime

  11. Bonjour à tous, et à Jean Paul en particulier, je vais aller un peu à contre courant des griefs formulés ici ( il en faut 1 ). tout d’abord , Daiwa n’a rien inventé , le joint liquide tel qu’employé par DAIWA existe dans l’industrie depuis plus de 5O ans, il équipe également les axes des moteurs de disques dur de nos ordi . Donc il a prouvé son efficacité ! maintenant , cette efficacité a des limites simplement celle du flux magnétique qui met en oeuvre les nano particules ferreuses contenues dans le fluide. Ce sont ces particules qui traitées se repoussent entre elles et » portent » en quelque sorte le liquide emprisonnés entre elles. ce liquide n’est pas une huile mais un dyhester de silicone, et les particules ferreuses sont prés oxydées pour être plus réactives.
    On a donc là tout le problème , car ce dyhester est sujet à évaporation , il devient également plus fluide en augmentant la température, et comme DAIWA fait l’économie de roulements étanches sous ce joint, non seulement les organes reçoivent des nano particules mais en plus celles ci étant prés oxydées elles accélèrent les détériorations. Le premier des réflexes à avoir est de ne pas exposer inutilement le moulinet au soleil , puis de le ranger verticalement, et comme le disait Christophe de vérifier très régulièrement, surtout de ne pas mettre en excédent de l’huile ferro magnétique.
    A propos, ce n’est pas DAIWA qui fabrique ce fluide , mais MAGRON & Co usine SUD COREENNE, vous pouvez aller sur leur site, ils sont pratiquement les seuls dans ce domaine. Le vrai scandale est dans l’attitude de DAIWA qui refuse la vente, car l’entretien est simplissime , une goutte suffit . Depuis maintenant plus d’un an A.T.R.M. importe cette matière et la vend sur internet ( malgré les pressions de DAIWA qui lui a retiré l’accès aux pièces détachées du SAV )
    On peut également s’interroger sur le bien fondé de l’utilisation du ferro-fluide dans les roulements car si ce procédé est utile pour des rotations extrêmes ou des charges hors normes ce n’est le cas de nos moulinets !
    Je trouve dommage de se passer « d’outils » comme ceux équipés de MAGSEALED , simplement parce que justement ils en sont équipés !
    Un peu de réflexion
    Quelques petites modifs
    un peu d’autonomie

    J'aime

    • Bonjour Dominique,
      Merci pour toutes ces infos pertinentes concernant le ferrofluide « Magron& Co » et même si je ne doute pas de son efficacité sur nos ordinateurs je ne vois vraiment pas ce qu’il vient faire sur des moulinets destinés aux pêches exotiques…  » Le premier des réflexes à avoir est de ne pas exposer inutilement le moulinet au soleil » dis-tu 🙂 ! Moi je veux bien mais sous les tropiques ça va être compliqué!! Sinon complètement d’accord avec toi sur l’attitude de Daiwa en général, je ne leur achèterai plus jamais de moulinets tant qu’ils mettront cette saloperie dedans. Ça n’a aucun sens. Heureusement les propriétaires de Saltiga et autres savent qu’ils peuvent faire fi des injonctions du fabricant : nul besoin de ferrofluide, un peu de graisse suffit. C’est du chantage que de faire croire aux pêcheurs qu’ils ne peuvent pas se passer du Magsealed!!! Ce sont des menteurs et des voleurs qui n’ont comme objectif que le profit juteux à court terme en prenant les consommateurs pour des crétins. Et comme tu le soulignes c’est dommage car à part ça les moulinets sont excellents, sûrement les meilleurs fabriqués actuellement, je suis lucide là-dessus…

      J'aime

  12. effectivement , je pense qu’à l’origine , il ne s’agit que d’une démarche commerciale , se demarquer à tous prix du concurrent !
    c’est devenu un enjeu, et maintenant une fierté Japonaise , ils ne reculeront jamais …
    il faudrai des centaines d’articles comme le tien, des centaines d’opignons bien construits adressés aux ingénieurs maison ( pas au service commercial ) pour leur dire combien ils déprécient leurs propres travaux par leurs attitudes. Ce joint est efficace , voire trés efficace dans certains domaines précis, mais absolument pas adapté pour assurer l’étanchéîté d’un organe sujet à toutes sortes d’agressions et de variations comme la pression ou la température, et encore pire pour les roulements de portées , là c’est une ineptie totale !!
    Bonnes fêtes quand même !
    ( pour moi c’est du pain béni car plus y aura des MAGSEALED , plus j’aurai de travail pour transformer , modifier ou entretenir des Daiwa que leur propriétaires n’osent plus toucher !!! … )

    J'aime

  13. Bonjour, après avoir lu tout ce qui a été dit sur le système  » Magsealed » – je partage et confirme les inconvénients majeurs de ce dyhester de silicone. J’en ai fait les frais sur un Morethan 3012H ce qui m’a amené à changer d’anti-retour tellement ce liquide s’était échappé de son logement pour venir détruire et rouiller les rouleaux de l’anti-retour. Occasionnant ainsi une réparation onéreuse et le changement du dit anti-retour. Je ne conseillerai donc pas un moulinet quel qui soit équipé de ce système qui est à bannir . Une véritable arnaque qui se retournera à la longue contre DAIWA. Pour ma part j’ai donné et c’est bien fini ce système. Merci pour vos articles intéressant à lire. Bravo. THIERRY

    J'aime

    • Bonjour Thierry,
      Vous n’êtes pas le seul a avoir eu ce genre de problème hélas! Mais le business l’emportant largement sur la vérité, les sons de cloche discordants sont bien vite étouffés par les sbires à la solde de Daiwa qui ne souffrent aucune critique de la part des gueux ignorants que nous sommes. J’ai rarement vu un lavage de cerveau aussi poussé qu’avec le Magsealed!! Merci pour votre retour qui confirme bien que tout ça est du vent.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s