Le moulinet SeaKnight Rapid 4000

Le Rapid m’avait séduit par son look et par son prix extrêmement bas. Je voulais savoir ce qu’il valait vraiment, surtout que le Axe de la même marque que j’avais testé l’année dernière ne m’avait pas déplu. Résultat mitigé comme vous allez le voir…  Il a été testé en mer par mon ami Fiumara et s’en est plutôt bien sorti mais disons qu’on ne peut pas continuellement baisser les prix sans qu’il n’y ait quelques désagréments! Ce sera l’un des derniers moulins chinois que j’examinerai cette année, car comme je l’ai dit il n’y a guère de nouveautés et ils finissent  tous par se ressembler…

 

SeaKnight est à peu près au même niveau de qualité que KastKing (c’est même à se demander si les produits ne sortent pas de la même usine), c’est à dire qu’ils fabriquent des moulinets relativement fiables pour un prix moindre que ce que l’on peut trouver en entrée de gamme chez des marques plus prestigieuses. J’ai payé le mien 28,50€. J’ai choisi le 4000 car il avait une poignée boule et un ratio de 6,2/1 alors que les modèles plus grands ont un ratio de 4,7/1 et les modèles plus petits n’ont pas de poignée boule…

D’un poids de 290g, c’est un très beau moulinet, à la cosmétique luxueuse, fortement inspiré de Daiwa. Les lignes sont fluides et bien dessinées. Sa relative légèreté s’explique par un bâti et un rotor entièrement en composite. Sa douceur de rotation est bonne, pas de jeu dans le rotor ni dans la manivelle,  la prise en main est très agréable. Livré avec une seule bobine.La bobine mesure 51mm de diamètre, elle est très bien finie et son cliquet bruiteur est bien sonore. Elle a une bonne capacité : 270m de tresse en 14/100 environ, on a de quoi voir venir! Le bouton de frein possède un petit joint en caoutchouc pour limiter les entrées d’eau.A noter que comme pour le Axe, ce bouton de frein est en zinc côté disque, et non en plastique comme c’est souvent le cas, mais ça alourdi l’ensemble.

L’axe de 4mm porte 2 roulements et une douille en laiton qui viennent se loger dans la bobine, c’est un plus. Bien qu’ils aient servis en mer, ces roulements n’ont pas souffert de l’oxydation. 3 cales de réglages viennent ensuite pour pouvoir modifier la forme de l’enroulement, ce qui est une bonne chose.

Par contre tout ça est maintenu par un circlip assez basique qui, lorsque j’ai essayé de le remonter; ne tenait plus dans sa gorge. Attention ensuite lorsque vous retirez la bobine, tout risque de partir en même temps! Vous aurez ce problème si vous voulez changer la disposition des cales.

La pile de frein se compose de 3 disques en carbone d’assez bonne qualité, bien qu’un peu trop graissés à mon goût. J’ai réussi à pousser ce frein jusqu’à 5,6 kg, mais les bras du rotor commençaient à plier dangereusement! On est bien sûr loin des 10kg annoncés mais c’est déjà pas mal pour un 4000. La fluidité est moyenne, on sent parfois des à-coups. La progressivité n’est pas terrible non-plus, on passe assez rapidement de la roue-libre au blocage total en quelques tours d’écrou et je ne pense pas que ce soit voulu… En résumé, un frein assez moyen selon moi, bien que Fiumara lui trouve des qualités! Si vous tombez sur un très gros poisson il risque de flancher…

Le rotor s’est largement inspiré de celui du Stradic FK avec sa forme anguleuse et ajourée. C’est plutôt réussi esthétiquement mais niveau solidité c’est limite…

Comme il est tout en composite, ils ont été obligé d’ajouter une pièce en inox à la sortie du pignon pour être sûr que ça ne casse pas. Apparemment ça fonctionne et il n’y a pas trop de jeu, plutôt une certaine « élasticité » 😉 mais il aurait été préférable que tout l’intérieur soit en métal à ce niveau là. Et comme je l’ai dit, les bras supportent tout juste la traction à plus de 5kg de frein.

Le ressort à compression manque de graisse mais il fonctionne correctement et je n’ai pas eu de rabat de pick-up en cours d’utilisation.

Le galet est porté par un roulement mais en l’observant à la loupe, j’ai constaté qu’il tournait quand il voulait… En fait il faudrait rajouter deux entretoises en nylon ou en téflon de chaque côté pour diminuer les frottements car en l’état ce galet ne fonctionne pas correctement.

Le train d’engrenage du Rapid est assez quelconque, mais bien réalisé. A noter que les engrenages ont reçu d’origine une abondante ration de graisse blanche qui a l’air de bonne qualité, inutile d’en rajouter!

L’anti-retour est protégé par un capuchon symbolique, en fait l’eau peut entrer sans demander l’autorisation un peu partout…089

L’anti-retour en lui-même est celui qui équipe des millions de moulinets chinois, une petite chose rachitique et fragile aux minuscules ressorts en V…

Toujours dans le nanisme, le ressort de rappel est si petit qu’il faudrait presque une loupe binoculaire pour le démonter et surtout le remonter! Un vrai supplice chinois!

Sinon le pignon est correct et porté pour une fois par deux roulements dont un à l’extrémité, côté roue de commande. Je croyais qu’il n’y en avait pas mais je l’ai trouvé au remontage (il adhérait assez fortement à sa gorge).

La roue de commande est plutôt bien, en zinc peint en noir, et vraisemblablement identique à celle du Axe. Le couple est bon avec le pignon, on a un ratio élevé sans avoir l’impression de forcer sur la manivelle. Par contre toujours un roulement de plus petit diamètre à droite, petite économie injustifiée qui pénalise les gauchers!

La came en S et la roue d’oscillation sont aussi aux mêmes standards chinois, mais ça fonctionne. La came ne fait que chevaucher la barre de stabilisation, ce n’est pas suffisant pour la solidité.Je n’ai pas réussi à retirer le roulement de la roue d’oscillation, mais il est bien là et l’ensemble tourne sans trop de frictions.

L’enroulement obtenu est correct, droit ou légèrement conique inversé si vous retirez une des cales rouges situés sur l’axe.

La manivelle est confortable avec sa brosse boule néoprène, rien à redire. Montée sur 2 roulements, ça tourne quand même moins bien que sur un Shimano (et encore moins bien que sur une Tavaneuse!) mais ça le fait quand même. Même l’axe hexagonal ne m’a pas dérangé puisqu’il vient bien se verrouiller sur le roue de commande, ça ne bouge pas, enfin pour l’instant…

Les tests en conditions réelles ont été surtout réalisés en mer par Fiumara, je lui avais d’ailleurs directement envoyé le moulinet en lui donnant pour consigne de ne pas le rincer! Il a eu la gentillesse et la patience de passer du temps avec lui dans ses coins préférés. Je lui laisse donc la parole:

« Après-midi au bord de l’eau avec le Rapid4000. J’aime bien cet endroit rocheux, mais pas de monstre en vue. Du coup j’ai sorti une Illex Water Front Versatile (2.10 3,5/14g) avec des petits leurres. Au bout de quelques lancers re-catastrophe, une belle perruque comme le moulinet sait les faire. J’ai récupéré une dizaine de mètres mais perdu autant sinon plus…Malgré tout et avec beaucoup d’attention j’ai continué à faire quelques lancers dans des endroits péchables.. Car la houle tombait, mais il y a ces cycles de vagues beaucoup plus grosses et il fallait être prudent. J’ai pris deux oblades et décrochés pas mal de sparidés. La plus grosse faisait 30cm, mesurée. Je ne pense pas en avoir pris une oblade aussi grosse au leurre du bord. La canne a bien pliée et le frein a chanté!

Quelques jours plus tard…J’ignore ce qu’il y a à l’intérieur du Rapid 4000H, mais hormis ce problème de perruque, le moulinet est vraiment excellent. Un look superbe pour ne pas dire exceptionnel car les chinois ne sont pas tombés dans l’excès, là tout est bien fini et joli au regard, doux à l’utilisation, 20/20 pour le « look ». Le ressort de pick-up est très puissant, la poignée-boule agréable même si j’aurais souhaité une mousse plus dense (sans doute l’habitude de mon Hyper Custom). Un excellent frein, même si je n’ai pu le faire chanter que sur ce poisson, celui-ci a fait deux rushs et sa musique était douce, pas excessive et surtout il a été efficace, car malgré le ressac le poisson a été mis au « sec » sans soucis (avec le fameux DW 443!).. Je me suis rendu ensuite en embouchure et avec le vent de travers….. et par manque d’attention, un nouvel enroulement au-dessus de la bobine. J’ai l’impression que c’est à chaque fois que je ne m’assure pas que la tresse est bien en place dans le galet. Mais là j’ai pu tout défaire car j’ai pu laisser le leurre sans peur de le perdre, et m’occuper de la tresse. En côte rocheuse ce n’est parfois pas possible, les « pauses » trop longues sont fatidiques.

-Les Plus:

– Douceur de fonctionnement – Capacité – Bruit du frein en action – Look sobre, mais superbe – poignée boule – Ratio parfait pour mes pêches – Puissance du ressort du pick-up, aucun rabat intempestif

-les Moins:

Ce problème de perruque qui pour moi est essentiellement dû à la forme du bouton de frein. Le test est simple, laisse ta tresse sur la bobine, rabats le pick-up et mouline: la tresse s’enroule normalement au dessus de la bobine au lieu de glisser et prendre sa place. Le réglage du frein: Pour régler mon frein je prends mon leurre dans la main et je tire dessus, faisant ainsi plier la canne. Je serre ou desserre le frein en fonction de la courbe de la canne. Là j’ai des difficultés à le régler: soit il est trop « mou », et parfois un cran de plus et il ne rend pas de tresse : le frein semble bloquer. Après en action il a été agréable et a fait le travail; certes le combat n’a pas duré une heure, le barracuda se rend généralement après 2/3 rush. »

Voilà pour son expérience Corse. J’avais demandé à Fiumara de ne surtout pas rincer le moulinet après chaque sortie en mer, et je dois dire qu’il a parfaitement bien résisté au sel, ça c’est un bon point. Je n’ai trouvé aucun roulement oxydé, il est comme neuf, malgré un petit bain intempestif dans une flaque d’eau salée. Une fois que Fiumara m’a renvoyé le moulinet je l’ai testé aussi en eau douce… Au bout de plusieurs heures, rien à signaler, je me demandais même comment il avait bien pu avoir des soucis….jusqu’à ce que le Rapid me fasse une bonne grosse perruque inextricable! Là-aussi à cause de la tresse qui s’est enroulée autour du bouton de frein :C’est traître car on ne s’y attend pas. J’avais apprécié sa fluidité et sa vitesse de récupération pendant une bonne matinée, mais quelques secondes d’inattention ont suffi pour transformer la bobine en sac de nœud!! Bon, ça arrive aussi avec des moulinets plus pointus, et ça dépend de la tresse qu’on utilise. Ici c’est la même que celle de Fiumara, une Mega8 en 14/100, mais qui ne pose pas de problème avec mes autres moulins, donc c’est bien le Rapid qui est en cause… Dans 90% des lancers, tout se passe bien mais… à un moment le fil va passer au-dessus de la bobine lorsque vous fermez le pick-up et là, c’est la cata!! Ce problème est dû à mon avis à un mauvais réglage de la hauteur d’enroulement, je ne sais pas si le bouton de frein est réellement en cause, mais il revient suffisamment souvent pour qu’on puisse parler de défaut de conception. J’ai donc décidé d’arrêter là mes tests.

En conclusion je me trouve face à un petit dilemme… Le Rapid est beau, tient ses promesses niveau rapidité justement, et la qualité des engrenages et de l’ensemble de ses composants est à peu près correcte pour le prix. Par contre il est un peu limite niveau solidité pour un 4000 et son frein n’est pas à la hauteur. Rapid, mais pas Solid! Ses problèmes de perruques sont gonflants et empêchent de pêcher sereinement. Je comptais le conseiller à des pêcheurs débutants mais je me suis ravisé, je ne veux pas qu’ils passent des heures au bord de l’eau à essayer de sauver leur tresse, même si elle ne coûte pas cher sur Ali! A tout prendre le Axe sera plus fiable, ou le Kodiak, ou le Jeveco et bien sûr le Jaguar. Je lui mets un 9,5/20. Dommage car il a des qualités mais je vous déconseille de l’acheter.

Textes et photos : Guy « Fiumara » et Jean-Paul Charles

Publicités

27 réactions sur “Le moulinet SeaKnight Rapid 4000

  1. Bonjour et merci Polo de m’avoir fait participer à ce test. Oui j’ai aimé ce Rapid, mais son problème de perruque me faisait pêcher la boule au ventre. Je n’avais pas peur de faire une perruque, je me demandais juste quand elle allait arriver; et plutôt content quand il n’y en avait pas. Dommage, dommage. Car oui il aurait été un parfait compagnon pour jeune pêcheur, avec son look ravageur.
    L’habit ne fait pas le moine……….. cet adage est encore une fois vérifié

    J'aime

  2. Merci pour ce test poussé ! 🙂

    Ça tombe bien parce que j’étais sur le point d’acheter le Seaknight Rapid en taille 5000 pour la recherche de la dorade royale au posé du bord.. (usage du nylon), même si là, ça freine mes ardeurs….

    J'aime

  3. Salut à tous.
    Pour ma part j’ai acheté le Rapid en taille 3000 il y a environ un an avec une canne Yasha de la même marque en 4 brins (pour la ranger facilement dans le bateau). Je l’ai équipé avec de la tresse Mega 8 14/100 et le phénomène de perruques ne s’est pas produit. Serait-il spécifique au 4000 ?
    Je ne l’ai utilisé qu’à trois reprises, parmi toute la « collection » de cannes et de moulins, mais le nombre de lancers réalisé à chaque session me laisse à penser que s’il avait ce défaut, ça se serait produit.
    Je referme toujours le pick-up à la main et souvent je passe un doigt sur le galet presque par réflexe pour vérifier si le fil est bien en place… Ceci explique t-il cela ?
    Au passage : ce que tu sais est sur la route…. de la soie JPC ! 😉

    J'aime

  4. Très bon article comme toujours! dommage que ce soit l’un des derniers, on a du mal à se retrouver au milieu de tous ces moulinets vendus sur Ali. Pour ma part j’ai envie d’acheter le Piscifun Venom (ou Viper). Les vidéos sur Youtube ont l’air plutôt convainquant. En avez-vous déjà entendu parlé ?

    J'aime

  5. Je n’ai jamais eu de souci de perruque avec mon 4000 rapide, en usage mer, parfois avec du vent (là je fais davantage attention comment je lance). 2 fois, j’ai eu un seul enroulement (surpatage un seul tour) sur le bouton de frein avec du vent. Je fais attention à ne pas trop remplir ma bobine et je la monte mouillée bien serrée. Je serai vigilant, j’ai un autre 4000 et un 6000 que je n’ai pas encore garnis, tout neufs et plus récents en fabrication. En a parte, je n’ai jamais eu de soucis d’enroulement sur l’Axe 2000, qui demande néanmoins du soin en usage mer. On verra avec plus d’usage. Merci de ton décorticage.

    J'aime

    • Je te crois sans aucun doute. Peut-être celui qu’on a testé est défectueux, comme je l’ai dit et comme Fiumara l’a remarqué, les perruques arrivent quand on ne s’y attend pas, mais bon, c’est vrai qu’il faudrait tester plusieurs moulins à la fois, chose qu’on ne peut pas faire faute de temps et de moyens… Disons que sur un échantillon représentatif il y a eu pas mal de problèmes. Ma mise en garde ne veut pas dire qu’ils sont « tous pourris » mais qu’il vaut mieux, pour le même prix, acheter autre chose… Tiens-nous au courant de tes tests avec ce moulin, ça m’intéresse!

      J'aime

      • Ne jamais dire Jamais!!!
        il a fallu que je reprenne ce moulinet pour enrouler plusieurs tours sur la partie inférieure de la bobine, après que le fil se soit coincé dans le pick up. Il y a du y avoir un mou dans la ligne, je ramenais et il restait une 20 ène de mètres à l’eau. Sur des twitch en peu d’eau. démêlage rapide, Le leurre utilisé était un petit asturie de 90, un peu léger pour l’ensemble. Cela s’est produit quand j’ai relâché mon attention.
        J’ai un 2ème 4000 rapid non spoolé, faudra que je l’essaye aussi, mais du coup, je me pose des questions,

        J'aime

      • Moui, bon, ça arrive aussi avec des hauts de gamme… Nous c’est surtout sur la partie supérieure qu’on a eu des problèmes! Il faudrait en tester une dizaine pour être objectifs, mais déjà quand un seul merdoie plusieurs fois de suite ça interroge aussi…

        J'aime

  6. bonjour encore un bel article et dommage pour le démontage des chinoiseries c étais assez drôle et instructif.donc vous allez revenir sur des moulinets plus conventionnel peut être la gamme LT de daiwa ou du black gold qui a des bons retours et voir comment sa mécanique vieillis?

    J'aime

  7. Bonjour Jean-Paul.
    Comme beaucoup, déçus que le démontage de mécaniques chinoises s’arrête, mais se comprend aisément, ça coûte du temps et de l’argent…. Et surtout, niveau moulinet, je trouve que sur Ali on commence à tourner en rond… plus vraiment de bonnes affaires… Hormis Jaguar, Kodiak, TSP et deux ou trois autres…. le reste ne sont que des pâles copies de ces derniers… et je trouve que le souffle commence à manquer toute comme l’innovation pour les constructeurs chinois, et les prix ont bien enflé… Pour le moment en tout cas…

    En tout cas merci pour toutes ces informations précieuses et pour le temps consacré à nous éclairer. J’ai beaucoup appris grâce à ton site sur la mécanique et l’entretien des moulinets. Bonne chance pour tes projets personnels, puissent-ils aboutir à ta convenance.
    Kenshin

    J'aime

    • Je parlerai à la rentrée de quelques moulinets et de leurres chinois, ainsi que de cannes, mais là je n’ai pas le temps de le faire sérieusement…. Et pour 2019 j’espère, un nouveau projet pêche passionnant! Merci kenshin pour ton commentaire.

      J'aime

      • De rien pour le commentaire c’est sincère.
        J’ai hâte de lire ces articles de rentrée….

        Petit HS en ce moment sur Ali, le kodiak est à 60,34 euros moins 17.44 euros de remises (rabais fixe). Du coup ça fait le kodiak à 42,90 Euros…. Une réelle très bonne affaire, je viens de m’en prendre un 5000 pour ma canne little big bait (en sachant que d’habitude il est à plus de 70 Euros)

        J'aime

  8. bonjour; Je vouderai vs demandez un avis sur ce moulinet japonais soit disons saltist voici le lien:
    https://fr.aliexpress.com/item/Australian-brand-new-TUFFTACKLE-Game-spinning-Jigging-Reel-10BB-Alloy-reel-in-size-6000/734417009.html?aff_platform=aaf&cpt=1535777533609&sk=c3l32aKy&aff_trace_key=7e286393c4264fd7bce2401c1c849059-1535777533609-03833-c3l32aKy&terminal_id=462adc180669490796e1e357688c37fd
    sinon je suis hésitant car j’ai un budget de 100 euro je pence aussi au Shimano Sedona 4000XGFI.
    cordialement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s