Le moulinet Tsurinoya Jaguar 4000

Pardon pour le retard, ça fait plus de 4 mois que j’ai ce moulinet et que je le teste entre deux trucs, j’attendais d’avoir un gros poisson attelé au bout pour vous en parler mais comme d’habitude ça n’a pas vraiment été le cas! J’ai pu pointer certains problèmes sur le 4000 que n’avais pas le 2000, pas rédhibitoires, mais un peu gênants quand même… Ensuite c’est toujours la même chose : vu son prix, on peut lui pardonner quelques défauts mineurs de conception, en espérant que ça n’aille pas plus loin mais j’avoue avoir été déçu au final et je trouve que cette augmentation de taille n’est pas allée de pair avec celle de la qualité….Mais avant d’aller plus loin je vais revenir sur le jaguar 2000, histoire de faire un petit point sur ce moulinet qui a décidément fait débat…

Le Jaguar 2000 aura fait couler beaucoup d’encre… C’est l’article le plus consulté sur mon blog et aussi le plus commenté, ici et ailleurs… Que n’ai-je pas lu sur les forums en France et à l’étranger ! Encouragés par mon article plutôt élogieux, des dizaines de pêcheurs l’ont acheté et certains ont été très déçus au bout de quelques semaines d’utilisation et ils m’en veulent… Je cite, dans le désordre : Roulements claqués ou oxydés, ressort d’anti-retour qui lâche, masselotte d’équilibrage du rotor qui fout le camp, jeu important dans le rotor et même bobine éjectée en plein lancer ! J’ai donc été accusé d’en avoir dit trop de bien sans avoir le recul nécessaire pour le noter correctement. Alors oui, le Jaguar a eu des problèmes, il n’est pas irréprochable, mais finalement pas moins que la plupart des moulinets d’autres marques. Il faut que certains relisent bien attentivement mon article écrit en toute impartialité il y a bientôt 2 ans et qu’ils ne se contentent pas du résumé et de la note finale… J’ai mentionné que je ne pouvais pas dire avec certitude quelle durée de vie il aurait, ni comment ses composants tiendraient dans le temps, tout ce que je pouvais constater à l’époque c’est que ce petit moulin livré avec 2 bobines faisait le boulot et qu’il ne coûtait vraiment pas cher comparé à la concurrence. Ensuite ce que je ne pouvais pas prendre en compte et que j’ai découvert par la suite, c’est l’irrégularité des lots suivant leur lieu de production, car visiblement ce moulinet a été fabriqué dans plusieurs usines, ou chez des sous-traitants peu scrupuleux, avec des niveaux de qualité assez variables, ce qui explique le manque d’homogénéité du produit… Certains bienheureux propriétaires (la majorité en fait…) n’ont eu aucun problème, d’autres ont accumulés les déboires ! Et bien évidemment ce sont eux qu’on entend le plus souvent sur le Net. On touche là aux limites du système Chinois : Nickel sur le papier mais aléatoire suivant le procédé de fabrication et d’assemblage. Il serait quand même dommage de jeter le bébé avec l’eau du bain comme on dit car le Jaguar a vraiment des qualités et je ne voudrais pas décourager les acheteurs potentiels qui ne veulent pas se ruiner (on les comprend vu les tarifs actuels des moulinets), de faire l’acquisition de la bête, c’est pour cela que j’ai laissé sa note inchangée. A ce sujet certains aussi ne comprennent pas que je donne une meilleure note au Jaguar plutôt qu’au Van Staal VR par exemple. Je rappelle que mon système de notation prend surtout en compte le rapport qualité/prix et à ce niveau le jaguar arrive loin devant le VR qui coûte dix fois plus cher et qui a connu son lot de problème lui aussi. Les deux ne sont de toute façon pas comparables… Pour bien faire il faudrait que je fasse deux listes distinctes, avec les moulinets bon marché d’un côté et les engins de luxe de l’autre, c’est vrai, ça éviterait les confusions ! Je vais sans doute faire une page spéciale Moulinets Chinois dans le futur pour clarifier mes positions, mais mon système de notation restera le même et au final ce seront toujours les meilleurs rapports qualité/prix qui l’emporteront, quel que soit la marque.

Les problèmes évoqués plus hauts sont facilement réparables même si on n’est pas un bricoleur de génie… Je vais vous donner quelques astuces pour parer aux plus courants, qui sont au passage les mêmes que sur des moulinets plus « réputés », mais on a tendance à pardonner davantage aux grandes marques qu’aux Chinois. J’avoue d’ailleurs ne pas comprendre l’acrimonie persistante d’une poignée de pêcheurs sur les forums et ailleurs qui dénigrent systématiquement et sans aucun recul tout ce qui vient de Chine (en oubliant que leurs marques préférées ont délocalisé là-bas depuis longtemps…), à moins qu’il n’y ait peut-être quelques obscurs conflits d’intérêts… Ne leur en déplaise, la « révolution » AliExpress est en marche et rien ne semble pouvoir l’arrêter, et c’est très bien comme ça. Les produits Chinois s’améliorent, même si il y a toujours un nombre considérable de cochonneries, j’essaie au travers de ce blog d’indiquer les quels. Je rappelle aussi que j’ai dit pis que pendre de Shimano et de Daiwa, ce qui ne m’a pas empêché de reconnaître que le dernier Twin Power XD est certainement le meilleur moulinet rapport qualité/prix de sa catégorie, avec le Daiwa BG, qui, sans Magsealed, redevient tout de suite beaucoup plus sympathique. Qu’on ne vienne pas m’accuser d’aveuglement…

Revenons au Jaguar 4000 : S’il ressemble au 2000 et au 3000 dans les grandes lignes, le 4000 est plus grand et plus massif, il correspondrait presque à un 5000 Shimano. Moins élégant que ses petits frères, son poids aussi se fait sentir au bout de la canne (325g avec la bobine shallow, 317g avec la bobine standard). Toujours vendu avec deux bobines donc, d’un diamètre de 51mm, ajourée en nid d’abeille.Très fluide, son équilibrage est correct pour sa taille malgré sa grande manivelle.

Le frein se compose de trois disques en feutre. Sa régularité est excellente, j’ai pu le tester sur quelques brochets nerveux qui l’on fait chanter et franchement je n’ai rien à lui reprocher. Sa puissance réelle est de 6,5 kg au peson, grand maximum et écrou serré à fond… Comme d’habitude il faut relativiser et se dire que sa plage de puissance se situe plutôt entre 2 et 5kg maximum, ce qui couvre quand même l’essentiel des pêches aux carnassiers sous nos latitudes.  Je ne sais pas s’il pourrait mater un gros silure mais pour tout le reste il ne posera aucun problème.

Les principaux ennuis du 4000 commencent avec son rotor. Certes il est bien équilibré et solide (en composite) mais je me suis tout de suite aperçu qu’il y avait un jeu anormal à la sortie du pignon, même si l’écrou est serré à fond. Le problème vient principalement du manchon en laiton qui a été inséré après coup dans le polymère dont est fait le rotor. Mal usiné, cette pièce ne permet pas une bonne cohésion avec le pignon, donc ça branle pas mal !

Plus grave, il manque un roulement sur le pignon ! En effet en regardant l’éclaté du 2000 on voit qu’il y a un second roulement après l’anti-retour (flèche rouge). J’ai vérifié sur la notice du 4000, il est bien mentionné, donc ils l’ont oublié au montage… Les problèmes de jeu viennent de là également. Comme je ne connais pas l’épaisseur exacte de ce roulement j’ai laissé le montage en l’état. On peut toutefois se procurer des jeux de roulements (ils ne sont pas standards…) sur ce site : https://fr.aliexpress.com/store/product/Free-shipping-10PCS-7x14x4mm-S687-ZZ-W4-ABEC3-7x14x4-mm-Stainless-steel-bearings/1100018_32721172924.html?detailNewVersion=&categoryId=4106

Pour diminuer le jeu à la sortie du rotor j’ai utilisé faute de mieux de l’émail à froid passé au pinceau pour générer une petite épaisseur supplémentaire de matière (l’idée m’a été suggérée par Tavaneuse). L’émail à froid est plus résistant que la plupart des peintures, on en trouve dans tous les magasins de loisirs créatifs et ça m’a dépanné plus d’une fois pour des réparations et bricolages divers. Il faut par contre laisser sécher 24h pour avoir une résistance optimale.

Et comme je m’y attendais après avoir remonté le rotor, le jeu a presque complètement disparu. C’était donc bien cet usinage approximatif qui était en cause et l’absence du second roulement. Évidemment c’est un défaut qui n’avait pas lieu d’être. Ils auraient dû logiquement usiner cette gorge directement dans le composite, preuve qu’ils n’ont pas entièrement confiance en ce dernier, au lieu de rajouter cette pièce en laiton. Le 2000 est construit sur le même principe mais je n’ai pas noté de jeu important sur les 2 modèles que j’ai examiné. Disons que les défauts augmentent avec la taille du moulinet ! Et les oublis aussi visiblement…

J’ai vérifié que la masselotte était solidement fixée, apparemment c’est le cas, je n’ai pas réussi à la décoller en forçant dessus, ceux qui ont eu le problème sont tombés sur le mauvais numéro. Si jamais ça vous arrive, on peut facilement recoller cette masselotte à la super glue ou à l’époxy.

Le galet est porté par un roulement lui-même recouvert par un palier en nylon, ça tourne sans problème.

Plus embêtant est le rabat fréquent du pick-up au moment des lancers. Au bout de quelques leurres satellisés, j’ai décidé de supprimer définitivement la tige de déclenchement située à l’opposé du galet, comme je l’ai fait pour le Kodiak et même le Twin XD. Après, plus de problème ! C’est peut-être dû à la poignée un peu trop lourde qui a tendance à s’abaisser et faire tourner le rotor pendant les lancers, mais c’est aussi dû à l’absence de système de freinage et à la sensibilité de la tige. En tout cas je n’avais pas eu ce problème sur le 2000 et rien n’est plus énervant que de perdre trois leurres d’affilé en 10 minutes !

L’anti-retour est de la même qualité que sur le 2000, c’est-à-dire assez basique mais fonctionnel, il n’a pas de jeu et marche correctement. Le ressort est toujours aussi minuscule et fragile, c’est une pièce qui peut facilement sauter ou casser. Petite astuce pour le remplacer si ça arrive : mettez un petit élastique à cheveux que vous recouperez à la bonne taille, ça marche, je l’ai fait sur ce 2000 qui avait perdu le sien, et ça ne coûte rien, à part un peu de patience.

Autre solution si vous n’avez rien contre les anti-retours permanents, c’est de ligaturer la pièce en plastique bleue et le levier en position ON à l’aide d’un bout de nylon ou de tresse, ça ne bougera plus.

Le train d’engrenage reprend exactement celui du 2000, avec des pièces plus larges bien sûr. Plus larges mais pas forcément plus solides… La roue de commande par exemple est plus grande mais sa denture est quasiment identique à celle du 2000, ce qui n’est pas optimal pour la cohésion avec le pignon, il aurait fallu des dents plus larges et plus profondes. Comme sur le 2000, le roulement de droite est plus petit que celui de gauche et rien ne justifie cela, les gauchers ont droit aussi à la qualité…

Sur un 4000, un petit roulement au cul du pignon aurait été mieux que la basique douille en nylon…

La roue d’oscillation est portée par un roulement, elle est identique dans sa conception au 2000, comme la came, soutenue par une barre stabilisatrice.

Comme je l’ai déjà dit, l’enroulement est très bon et cette fois vous pourrez le modifier car le 4000 est livré avec 2 cales de réglage.

La manivelle est sympa, la poignée boule très réussie bien qu’un peu disproportionnée (mais j’ai l’habitude avec Tavaneuse !). Montée sur 2 roulements parfaitement ajustés, cette boule tourne très longtemps sur elle-même, ce qui ne sert bien sûr à rien en condition de pêche mais ça fait toujours de l’effet sur les autres pêcheurs ! Un peu lourde quand même avec ses 27g… De l’EVA aurait été préférable.

Pas de joint d’étanchéité sur la vis extérieure alors qu’il était présent sur le 2000:

J’ai bien vérifié l’espacement et le nombre de roulement, cette fois tout va bien 😉 !

Question étanchéité j’avoue ne pas avoir fait mes tests habituels avec le 4000, mais je peux constater qu’il est équipé du même dispositif que le 2000, ce qui devrait lui procurer une résistance à peu près équivalente aux entrée d’eau occasionnelles.

En condition réelle le Jag 4000 est un peu pataud, un peu lourd, pas super ergonomique avec sa grosse poignée, mais il lance bien et convient mieux à mon avis aux pêches du bord qu’aux pêches en bateau. Son ratio passe-partout lui permet de ramener la plupart des leurres correctement et son frein est très agréable. A part ses rabats de pick-up à répétition (problème vite réglé en enlevant la tige de déclenchement), il reste agréable en cours de pêche.

Malgré la liste des problèmes que j’ai énuméré, c’est un moulinet à peu près correct pour son prix (à condition de l’obtenir pour moins de 50 €), mais il m’a beaucoup moins emballé que le 2000 ! Je serais donc moins généreux, surtout qu’ils auraient pu améliorer le 4000 par rapport à ses prédécesseurs au lieu de se contenter d’augmenter la taille du bâti et des autres pièces (et d’oublier un roulement essentiel au passage…). Au final un moulinet pas assez musclé pour affronter la catégorie mi-lourd, surtout en mer,  préférez pour cela le Kodiak ou le Jeveco NS, beaucoup mieux conçus. Donc un petit 11/20 pour ce Jag, qui n’est pas assez abouti malgré ses deux bobines et son prix sympa. Et il faudra vérifier tout de suite si le roulement du pignon est présent… Allez, encore un petit effort Monsieur Tsurinoya, creusez-vous les méninges, surveillez mieux vos chaînes de montage et pondez-nous un vrai 4000 qui tienne la route pour 2018 !

Texte et photos : Jean-Paul Charles

Publicités

8 réactions sur “Le moulinet Tsurinoya Jaguar 4000

  1. Bonsoir paulo,
    Personnellement, le 2000 ne m’a jamais posé de souci.
    J’ai procédé à un graissage plus minutieux que celui d’origine et il tourne et il est d’une fluidité déconcertante.
    Il m’a permis de sortir de belles truites dans l’Arc. Hormis un ratio trop faible à mon gout, je ne peux qu’être satisfait. J’en ai offert un à mon père (76ans) qui ne jurait que par ses mitchell…
    Je ne pense pas que le 4000 aura autant de succès.

    Et enfin de mon coté, merci de tes conseils, quoi qu’ils en soient 🙂
    L.

    J'aime

    • Ben oui, la plupart des gens qui ont acheté un Jag 2000 en sont contents, pour le prix il n’y a rien à redire, sauf si on tombe sur un mauvais lot…. Mais le dialogue avec les boutiques Chinoises n’est pas impossible, loin de là. Si un problème survient et si c’est une boutique Premium, en général ça se passe bien!

      J'aime

  2. même constat pour le 4000, rabat de pick-up lors des lancés appuyés, sans doute le poids de la manivelle avec la jolie poignée boule qui entraîne le rotor…je vais essayer ton astuce pour solutionner ce défaut. Sinon, après quasi une saison de pêche en mer (bord+kayak) le roulement de galet est claqué, mais ça c’est quasiment inévitable on peut considérer que c’est l’usure normale.
    En tout cas merci Jean Paul pour tes expertises avisées et tes articles passionnants le matériel,
    bonne continuation pour 2018!

    J'aime

  3. Je confirme le 2000 tourne comme une horloge..j ai sorti un silure d 1m30 survitaminé avec..35 mn de combat car tresse de 15/100 et surtout je ne voulais pas casser ma belle shogun thistle spine toute neuve….😊 le frein n a pas faibli…pourtant il a tourné en continu pendant 35 mn au mois d août….je l ai graisse et là tjs aucun jeu..mais une fluidité très appreciable…
    Encore merci et bonne année à tous

    J'aime

  4. Bonjour et Merci J-P,
    toujours trés interessant tes commentaires,
    je poste un lien de youtube juste pour te repondre sur l’effet costeau ou pas,
    c’est bien vrai qu’on parle pas du meme model,mais c’est pour donné avis positif
    sur ce moulinet qui aurait couté bien plus que le double (voir) Daiwa ou Shimano


    Merci et bonne année

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s