Le retour du Stelliga

Comme promis, je vous reparle du Noeby que j’avais confié à des amis partis pêcher les carangues dans l’archipel des Andaman. Bilan plutôt positif pour ce moulinet low-cost qui a fait le job sur des poissons certes pas énormes mais bien batailleurs quand même ! Toutefois il ne faut pas attendre de lui les mêmes qualités qu’un moulin haut de gamme, mais ça peut dépanner et servir de moulin de secours…

 

 

 

C’est donc pendant un séjour de 6 jours de pêche dans les archipels des Andaman que notre Stelliga a été testé. Mes amis avaient de vrais Stella et de vrais Saltiga et ne voulaient pas trop prendre de risques avec ce moulinet inconnu donc ce sont plutôt les guides qui l’ont utilisé, surtout en jigging car son ratio ne lui permettait pas de toute façon de ramener les gros leurres de surface dont raffolent les carangues. Mais il a fait correctement le job sur des poissons moyens (jusqu’à 13kg), notamment 2 thons à dent de chien et plusieurs petits mérous. Peu de photos hélas, l’organisateur des séjours voulant garder ses coins secrets, concurrence oblige…

Il aurait fallu le tester plus longtemps pour être définitivement fixé, mais dans l’ensemble l’appréciation de mes amis est positive. Ses défauts en cours d’utilisation :

-Son frein est puissant mais il a tendance à baisser en cours de combat, ce qui oblige à bien serrer le bouton à fond.

-Problème de bobine (j’y reviendrai),  on a parfois du mal à remonter la bobine sur l’axe et à remettre le bouton de frein à cause d’une erreur de conception…

-Contenance insuffisante. La réserve de fil est un peu courte, un poisson de 50kg pourrait facilement vider la bobine.

Ses qualités sont sa légèreté, son confort relatif d’utilisation et un ratio bien adapté au jigging.

Restait à démonter l’engin pour voir son taux d’usure et d’oxydation ! Je ne ferai pas ici un rapport complet comme d’habitude mais j’irai directement à l’essentiel.

La bobine a clairement un problème de filetage trop court, ce qui rend délicat son remontage su l’axe, l’écrou du bouton de frein ayant parfois du mal à mordre correctement sur le filetage, il faut s’y reprendre à plusieurs fois… Ou alors c’est la bobine qui est trop haute ! Je croyais au départ que c’était le disque au sommet du frein qui était trop étroit, je l’avais donc un peu limé mais sans résultat.

J’avais testé le frein au départ vers 16kg, plutôt pas mal donc, mais à son retour le frein n’affiche plus que 14kg maxi et seulement serré à fond. Dès qu’on desserre un peu, on tombe à 5kg. La faute aux disques qui ne sont pas en Carbontex et à un ressort un peu poussif. On peut bien sûr facilement upgrader ce frein en remplaçant les disques d’origine par du vrai Carbontex.

Les 2 roulements sous la bobine ont bien résisté, pas de trace d’oxydation et pourtant c’était les plus exposés.

Le roulement du galet a bien résisté aussi, pas de trace d’oxydation et il tourne toujours parfaitement.

L’anti-retour est protégé sur le dessus mais sur le côté non, j’avais mis une bonne dose de graisse à cet endroit pour prévenir les intrusions d’eau, visiblement cela a fonctionné.

L’anti-retour en lui-même est assez basique, pas vraiment fait pour affronter les carangues…

Le pignon est correct, pas de trace d’usure ni d’oxydation sur les roulements.

La roue de commande est un peu sous-dimensionnée et surtout les dents ne sont pas assez fortes, je trouve que c’est le principal point faible de ce moulinet. Sa longévité sera sans doute assez brève…

Le reste est en bon état aussi, tous les roulements ont tenu et n’ont pas rouillé. Il semblerait que son étanchéité générale soit correcte. L’écrou du rotor possède un joint en plastique, l’eau ne peut pas s’infiltrer le long de l’axe. La came d’oscillation est montée sur un axe, c’est un moulinet relativement fluide.

En conclusion, je dirais que ce moulinet n’est pas vraiment taillé pour les tropiques, même s’il n’a pas démérité. 6 jours c’est court, difficile de savoir s’il pourrait tenir 20 jours… Disons que pour des poissons en-dessous de 15kg il peut faire l’affaire, mais ne lui demandez pas de jouer à jeu égal avec un Saltiga, il n’y a pas de comparaison possible. Son frein est trop capricieux, ses engrenages un peu limite, même si ses composants sont d’une qualité correcte. Pour l’instant les Chinois n’ont toujours pas de moulinets capables de rivaliser avec les meilleurs Japonais, il ne faut pas rêver. Mais les choses évoluent vite, je suis attentif aux derniers développements et j’espère qu’on aura bientôt un Jaguar « exo » ! Cette carangue ci-dessous a été sortie avec un Saltiga, le Noeby n’aurait sans doute pas pu en venir à bout. Je lui mets quand même un 10/20 pour son rapport qualité/prix et comme je le disais au début, il peut jouer le rôle de moulin de secours au cas-où.

Pour comparaison voici l’intérieur d’un Stella 18000 que j’avais révisé avant que mes amis ne partent et l’intérieur du Noeby, on voit qu’ils ont encore du chemin à faire…

Je devais aussi vous parler du Hornet, malheureusement je n’ai pas pu le refiler à temps pour qu’il aille aux Andaman, donc là il passe des vacances en Corse, aux bons soins du Docteur Fiumara, qui nous livrera son verdict en fin d’été je pense…

En attendant, je vous parlerai bientôt de cette chinoiserie absolue ci-dessous qui ne vaut certainement pas son pesant de Yuans mais que je vais tester jusqu’au bout quand même parce que je suis un grand malade !

Jean-Paul Charles

Merci à Philippe et à Élie d’avoir pris le temps de tester ce Stelliga, et merci pour les photos!

 

Publicités

4 réactions sur “Le retour du Stelliga

  1. Bonjour Polo et merci pour ce retour
    Si le chemin est long, comme le démontre ta photo comparative, ils sont peut être sur la bonne voie. En espérant qu’ils persévèrent dans ce sens. Mais en attendant, cela peut être une alternative pour les poissons de l’hexagone

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s