La canne DAIWA Linear Interline 902 XFSI

Les cannes à fil intérieur sont peu répandues en France. Elles ont été à la mode il y a une dizaine d’années et puis plus rien ou presque, mis à part certains modèles mer ou silure, en général bien trop puissants pour qu’on puisse s’en servir au lancer. Cette canne-là est différente, j’ai été conquis par ses qualités. Un nouvel horizon s’offre aux pêcheurs de carnassiers si l’on veut bien franchir le pas. Pour une fois je vais dire du bien de Daiwa !

 

J’avais acheté l’année dernière une canne « interline » pour la pêche à la traîne, une Rhino Trolling Baltic pour être précis. Cette canne est très bien pour cette technique et c’est un vrai plaisir de combattre un poisson avec, la courbure du blank étant parfaitement régulière. Cependant ses performances au lancer étaient médiocres et la canne restait la plupart du temps sur son support. Je recherchais donc une canne spécialement destinée au lancer de leurres, chose assez difficile à trouver en France et même en Europe. Au Japon par contre ces cannes sont très répandues, elles font jeu égal avec les cannes classiques à anneaux. Le seul modèle importé chez nous est précisément cette Daiwa, que j’ai acheté sur un site Allemand bien connu. Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté, elle est fabriquée depuis 2012 je crois, mais quasiment pas distribuée en France. J’ai hésité car elle n’était pas donnée et je ne savais pas quelles seraient ses performances réelles mais je ne regrette vraiment pas mon achat comme vous allez le voir.

La qualité de fabrication saute tout de suite aux yeux lorsqu’on déballe la canne de son fourreau pour la première fois : Vernis impeccable, anneau de départ et tulipe parfaitement montés, poignée liège premier choix, bref, c’est qualiteux et ça se voit ! La canne mesure 2,70m en 2 brins égaux pour un poids de 165g (j’ai vérifié c’est exact), autant dire qu’elle ne pèse rien vue sa longueur, il y a le poids des anneaux en moins… Emmanchement droit. Elle est donnée pour une puissance de 50/100g, ce qui m’a semblé au départ exagéré. Elle lance en fait très bien les leurres à partir de 20g et je  me suis risqué à aller jusqu’à 95g sans problème, mais sa meilleure plage d’utilisation reste dans les 40 à 60g, parfait pour les gros leurres à brochet que j’utilise le plus souvent.

Le porte-moulinet est sympa, le petit renflement permet de bien tenir la canne et le liège est de qualité. Bien positionné sur le blank, l’équilibre est correct une fois le moulinet installé.

Le talon est en liège aggloméré, plus solide lorsqu’on pose la canne à la verticale.

L’anneau de départ est situé à 120cm du porte-moulinet, plus loin que les cannes casting interline, sa forme particulière canalise le fil parfaitement. Le montage est très soigné.

A l’extrémité, le scion mesure 2,5mm d’épaisseur et la tulipe 3mm.

C’est beaucoup plus fin que sur de la Rhino que l’on voit à côté à gauche à titre de comparaison.

L’ouverture à la sortie n’est que d’1,4mm, c’est minuscule…

Elle est livrée avec un passe-fil en acier de qualité lui-aussi. Monter sa ligne ne prend guère plus de temps qu’avec des anneaux, par contre il faut l’avoir toujours sur soi au cas où…

La spécificité des Daiwa inliner réside dans une spirale qui épouse l’intérieur du blank sur toute sa longueur. Plus d’entretoise internes comme autrefois, le fil est uniformément réparti ce qui fait que sous la traction le blank plie avec une courbure parfaite.

Autre effet de cette disposition, les frottements sont atténués lors des phases de lancer, ce qui permet d’atteindre des distances équivalentes par rapport aux cannes classiques munies d’anneaux. Je n’ai noté strictement aucune différence en termes de distance avec mes anciennes cannes, c’est assez bluffant, et j’irai même jusqu’à dire que les distances atteintes sont légèrement supérieures…

Lorsqu’on ramène un leurre et qu’on utilise de la tresse on entend un léger bruit de frottement au début, puis pratiquement plus rien une fois qu’elle est mouillée. On sent par contre nettement mieux vivre son leurre, la sensibilité est bien meilleure qu’avec une canne classique. Chose curieuse, le diamètre des tresses utilisées n’affecte quasiment pas les distances de lancer : J’ai utilisé de la 14/100 au départ  puis je suis monté jusqu’à 30/100, les résultats sont presque identiques ! Je ne sais pas si c’est dû à la spirale, en tout cas c’est bon à savoir si on veut utiliser des tresses fortes sur les lieux encombrés pour sortir les poissons d’autorité.

L’action est rapide, mais pas de pointe, je la qualifierai de semi rapide ou semi-progressive ! Comme le scion est très fin, il se courbe facilement à la touche et il vaut mieux ferrer un peu plus sèchement que d’habitude, mais la nervosité du blank et sa réserve de puissance viennent ensuite compenser ce petit défaut.

Quant à la tenue du poisson, c’est juste parfait. On ressent tous les coups de tête, tous les rushs, bref, que du plaisir !

On a souvent reproché aux cannes à fil intérieur d’être plus fragiles que les autres, à mon avis c’est de l’intox car logiquement et comme il n’y a pas d’anneau, le tissage du blank se fait à 45°, ce qui augmente sa résistance. Bien entendu je ménage la mienne pour l’instant mais elle ne m’a pas semblé plus fragile à l’usage.

Un dernier point : l’entretien. Le nylon ou la tresse finissent toujours par déposer de fines particules de sédiments, et du sel si vous pêchez en mer, qui peuvent à la longue s’accumuler dans la spirale. Pour le nettoyage je vous conseille après chaque partie de pêche de rincer l’intérieur du blank à l’eau claire, perso j’utilise un petit pulvérisateur de jardin avec un mélange eau distillée/savon, ça ne prend que 3 minutes et ça permet d’avoir une canne neuve à chaque sortie !

Alors, zéro défauts cette canne ? Je ne l’ai pas depuis longtemps, mais honnêtement je ne vois pas quoi lui reprocher. Ah, si : pas d’accroche-leurre, dommage ! Un moindre mal… Tous ceux à qui je l’ai fait essayer ont été emballés également, et ce sont des pêcheurs exigeants. Ce n’est pas une preuve mais un indice concordant ! Il ne reste plus à souhaiter que les importateurs remettent ces petites merveilles à leurs catalogues, Shimano et Daiwa Japan ont pleins de produits qui ne sont pas ou peu distribués. Si vous voulez sortir des sentiers battus et découvrir de nouvelles sensations n’hésitez pas, c’est du très bon matériel.

Il existe 2 autres versions de cette canne dans une qualité encore supérieure, mais les prix sont ceux du très haut de gamme, comptez plus de 500€ pour la Tournament Master Z ci-dessous par exemple… Plutôt développées pour le marché Australien ou Américain, ces cannes sont encore confidentielles en Europe, mais ça devrait changer, la technologie est au point, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas chez nous!Texte et photos : Jean-paul Charles (+ photos web)

Publicités

19 réactions sur “La canne DAIWA Linear Interline 902 XFSI

  1. Aie aie aie………… merci Polo, enfin je sais pas si je dois te remercier…… maintenant j’ai très envie de m’acheter une fil intérieur. Cela m’a toujours intrigué, mais je ne connaissais ce principe que pour les cannes au Toc. Voilà que je vais sans doute refaire des économies pour m’en prendre une. J’ai vraiment envie d’en avoir une. Merci Polo (enfin je sais pas si je dois)

    J'aime

  2. Salut Jean-Paul

    J’ai toujours 2 cannes Daiwa à fil intérieur qui doivent avoir une quinzaine d’années et que j’avais achetées l’une pour pêcher les carnassiers en eau douce, l’autre pour faire la transition entre la pêche en surf casting et la pêche puissante au lancer-ramener avec de gros leurres en bord de mer (delta de l’Ebre).
    Il s’agit d’Emblem S Interline, l’une de 3,20m en trois brins, l’autre de 4,20m.
    Ce sont deux cannes qui se distinguent par une onctuosité particulière lors des lancers avec une action semi parabolique mais dont la puissance est redoutable ensuite.
    Elles fatiguent très vite les poissons grâce à leur ressort très progressif.
    Je me suis ensuite équipé de deux Shoguns, mais au niveau action et agrément d’utilisation, je préfère les Emblems Interline !….
    Seul problème : la tresse est bruyante à l’intérieur des blanks. Mais peut-être devrais-je essayer les tresses de dernière génération….

    J'aime

    • Merci René pour ces précisions. En effet si tu utilises une 4 brins, ça fera sûrement plus de bruit qu’une 8 brins. Je n’ai testé qu’avec de la 8 brins: une fois mouillée pas plus de bruit qu’avec une canne à anneaux classique. Je pense aussi que sur cette canne récente la technologie « spirale » a été améliorée.

      J'aime

  3. Bravo pour le compte-rendu et le blog en général..
    Je veux la même…et Quid de la résonance de cette canne? Qui je pense doit être démultiplié de par la plus grande surface de contact avec la tresse. Son porte moulinet ergonomique et la courbure progressive me font penser à ma palms maffia evo 2…que de qualités…je commence à économiser dès ce soir…
    Cdt
    Willy

    J'aime

    • Résonance très bonne, mais il faut impérativement utiliser des tresses 8 brins de qualité. La surface de contact est effectivement importante, donc une 4 brins va « râper » et gêner la perception de nage des leurres…

      J'aime

      • Ah j oubliais .. question importante. Est ce que vous pensez que le noeud de raccord tresse fluoro va réussir à passer dans cette fine spirale? Merci de votre réponse
        Cdt

        J'aime

      • Hélas non… Ce n’est pas tant la spirale que le diamètre de la tulipe à la sortie qui va compromettre les distances de lancers… Ou alors vous faites un bas de ligne de 60cm maxi. Perso j’utilise des bas de ligne en acier assez court pour le brochet (entre 40 et 60cm) donc ça ne me gêne pas, et j’estime que c’est bien meilleur que le fluoro 😉 !

        J'aime

  4. Très jolie canne. Merci pour cette découverte même si c’est hors budget pour moi hélàs !
    Si ça se démocratise, les prix baisseront peut-être un peu !
    Ou bien, nos « amis » chinois essaieront de faire une copie moins chère… (qualité?)
    Bonne journée

    J'aime

      • Etant en train de redécouvrir avec passion les vertus du mort manié, je voulais savoir si cette canne pouvait faire l affaire, d’autant plus que je trouve les shogun et autres drachkovitch pas si resonnante que ça au final (dû à la poignée liège je pense) et qu’ elles me font perdre un poisson sur 2 à cause de leur raideur excessive. Merci de votre réponse.

        J'aime

      • Les cannes spéciales mort-manié des années 80 étaient pensées pour pêcher avec du nylon (la tresse n’existait pas) et donc il fallait compenser son élasticité par une raideur importante du scion. Bien entendu lorsque la tresse est apparue les fabricants ont continué à faire des cannes raides alors qu’il aurait fallu faire l’inverse justement pour compenser le manque d’élasticité total de la tresse!!! Ce qui a précipité à mon avis le déclin du mort-manié… Donc pour répondre à ta question oui, cette canne présente un « moelleux » fort utile pour la détection des touches et la tenue du poisson, je pense qu’elle conviendrait parfaitement à cette technique. Par contre il faut ferrer un poil plus sec à la touche comme je l’ai dit plus haut.

        J'aime

  5. J’ai craqué…
    Je croyais que c’était la Daiwa qui était à 500€ mais à 166€ en fait ça change tout !!
    Commande enregistrée !!

    J'aime

  6. J’ai eu l’occasion en effet de l’avoir en main, de l’essayer, et bien j’ai été sur le cul! Elle est toute légère, surtout par rapport à la puissance, vraiment bien équilibrée. Elle lance aussi loin qu’une canne à anneaux, et en regardant de plus près, c’est logique, il y a que l’anneau de départ qui freine le fil, ensuite ça part en prenant la forme conique du blank jusqu’à sortir droit de la tulipe, quel que soit le diamètre de fil.
    J’apprécie aussi le fait de moins se prendre la tête à chaque fois qu’on pose sa canne quelque part, que ça soit sur le sol, contre une branche d’arbre, dans un bateau.. pas d’anneaux, pas de soucis (casse, torsion, emmêlage..).
    Je vais en prendre une, c’est sûr.
    Merci Polo, tu sent toujours les bon coups!

    J'aime

  7. Seulement 2 sorties avec cette canne mais je confirme : elle est surprenante…
    Je lui ai adjoint un stradic ci4 4000 FA et une tresse ygk (multicolore) : 75 g de gagnés par rapport à mon ancien ensemble !!
    Le talon est très court à mon gout et j’ai eu peur que le manque de levier ne grève les performances de cette dernière mais en fait non ! Une fois le bon geste trouvé, ça fuse terrible avec un jig de 35 g, au moins autant que mon ancienne canne à anneaux voire quelques mètres de plus sur 20% des lancers. Certains sont ratés sans qu’on sache pourquoi : geste identique mais pas de prise au niveau de la spirale intérieure ??
    Je pense qu’il y a un peu plus de bruit mais à l’océan, avec les vagues, on n’entend pas grand chose donc pas gênant pour moi.
    Côté sensibilité, je sens légèrement plus de choses mais comme je n’ai attrapé qu’un petit bar de 25-30 cm : pas de quoi se faire une idée sur ses qualités de combattante…
    Je posais la question suivante : quid de l’usure prématurée de la tresse avec ce système interne ??
    Je développerai ultérieurement ses qualités et défauts au fur et à mesure des sorties.
    Je l’ai trouvée sur un site autrichien fishernator à 166 € + 12 € de fdp.
    Bonne journée

    J'aime

    • Salut Titof, je ne pense pas que la tresse s’use davantage qu’avec une canne à anneaux, les frottements se font surtout à la sortie de la tulipe, je n’ai rien noté de significatif. En tout cas content qu’elle te plaise et merci pour les retours.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s