Le moulinet Jeveco NS 2500

 

 

Encore une bonne surprise Chinoise avec ce moulinet plutôt raffiné qui a fait son entrée sur AliExpress l’année dernière et que j’ai testé assez longuement ce printemps. Il n’est bien sûr pas exempt de défauts mais dans l’ensemble j’ai été assez surpris par la qualité de son mécanisme compte-tenu de son prix très abordable (enfin ça dépend des jours!). Pardon pour le retard de mes articles mais j’aime bien aller au fond des choses et les photos et les tests prennent du temps… Et ce Jeveco le méritait bien!

 

Jeveco est une « nouvelle » marque de moulinets Chinois qui propose des produits d’entrée de gamme dont le NS est apparemment le fleuron, les autres modèles étant beaucoup plus basiques. NS signifie soit Never Stop selon le site, soit Neo Spin selon l’emballage… A vous de choisir. En tout cas le packaging est soigné avec une boîte argent qui contient un petit sac de transport et les habituelles notices d’utilisation, ainsi qu’un éclaté sérieux.

Le Jeveco NS est disponible en 3 tailles : 2500, 3000, 3500. J’ai choisi le 2500 car c’est le plus léger, mais en vérité il correspond à une taille 4000 puisqu’il pèse 350g. Son poids élevé est le fait d’une construction toute en aluminium. Vous allez me dire que c’est encore une enclume… oui et non. Je le répète, il équivaut à un « gros » 4000, donc son embonpoint reste raisonnable à mes yeux et honnêtement il ne pèse pas plus que ça une fois monté sur ma canne qu’il équilibre parfaitement. Son ratio de 5,3/1 lui permet de ramener 80cm de fil au tour de manivelle, bobine pleine. Parfait pour les pêches à gratter et le linéaire, moins bon évidemment pour les pêches en surface ou en traction.

La fluidité est excellente et la sensation de solidité aussi. Je trouve son look plutôt réussi. Seul bémol, le pied est légèrement trop court, ce qui fait que le pick-up vient parfois taper dans les phalanges selon comment on tient le moulinet… Personnellement je cale toujours le pied entre l’annulaire et l’auriculaire, mais là je dois le tenir entre l’annulaire et le majeur sous peine de violentes douleurs ! Ce n’est qu’une question d’habitude, je m’y suis fait, mais quand même : 8mm de plus m’auraient épargné ce désagrément, il faut croire que les Chinois ont vraiment de toutes petites mimines !

La bobine de 48mm de diamètre est très bien conçue, avec des lèvres classiques, mais ça n’entrave absolument pas le dévidement du fil. Le Jeveco est un excellent lanceur qui permet d’atteindre des distances conséquentes avec des tresses fines.

Le cliquet bruiteur est sonore, grâce à la « cloche » placée en-dessous, ce que j’apprécie, rien de tel que cette douce musique pendant un combat !

La contenance est moyenne (200m de 23/100), mais comme d’habitude je regrette l’absence d’une seconde bobine Shallow…

Le bouton de frein est très costaud, avec un énorme ressort. La base est en alu plein, ce qui absorbe bien la chaleur due aux frottements mais c’est parfaitement inutile pour un moulinet de cette taille, un bon polymère aurait suffi et cela aurait allégé l’ensemble, on ne pêche pas le thon avec ce moulinet !

La pile de frein est curieuse. Ils ont utilisé un système bien compliqué avec bague en plastique et moyeu pour arriver finalement au même résultat qu’avec une pile classique… Quant au « carbone » utilisé je ne sais pas… ça frotte mais ça risque de s’user vite.

La puissance atteint effectivement 7kg comme annoncé, mais laborieusement. Il est plus réaliste de dire que ce frein est efficace et régulier jusqu’à 5kg, après c’est plus aléatoire. Rien d’extraordinaire, mais ça suffira à mater n’importe-quel brochet et des silures assez gros si l’occasion se présente.

Sur l’axe (qui ne mesure que 4mm de diamètre, là aussi on aurait pu augmenter l’épaisseur pour avoir un frein plus fort…), on trouve un roulement qui vient se loger dans le moyeu de la bobine. Un système de ressort permet de le maintenir fixe, pourquoi pas, c’est mieux que les circlips je trouve. Pas de cales supplémentaires pour le réglage de l’enroulement mais ce n’est pas nécessaire puisqu’il est très bon.

Le rotor tout en alu est bien équilibré et solide grâce à sa construction en arche, il n’a pas faibli sous les fortes tractions au-delà des 7 kg de frein que je lui ai fait subir, c’est pour ça que je suis déçu que le frein ne soit pas plus puissant, avec des bras aussi solides il pouvait monter à 12kg facile…

Le pick-up est intéressant. Le ressort et la tige de déclenchement sont montés chacun séparément, le ressort sous le galet et la tige sur l’autre bras, comme sur les Daiwa. La tige possède également son propre ressort, ce qui est d’une utilité discutable.

Le ressort est correct, puissant mais doux à la fermeture.

La ligne de galet peut être entièrement retirée en une fois, juste en dévissant la grosse vis dorée à l’aide d’une pièce de monnaie. Je trouve ça pratique pour l’entretien. Il suffit pour le nettoyage de plonger l’ensemble dans un peu de solvant, de laisser sécher et de replonger le tout dans un petit bain d’huile avant de le remonter. Enfin en théorie.

Plus concrètement, son démontage est possible mais pénible à cause du minuscule circlip qui bloque les roulements, attention à ne pas l’égarer, j’ai mis un cure-dent à côté pour que vous puissiez juger de sa taille…

Ce galet est donc porté par 2 roulements scellés, il tourne parfaitement.

Le seul reproche que je ferais à ce pick-up est que parfois la tresse a du mal à se positionner correctement sur le galet à cause de l’épaisseur de la pièce qui le soutien (flèche rouge). Mais si on referme à la main, le problème disparaît.

Une fois le rotor enlevé, on voit qu’un joint en caoutchouc est positionné à la base du bloc anti-retour (flèche rouge). Il sert à la fois à l’étanchéité et à freiner le rotor. Pas de joint d’étanchéité par contre dans l’écrou du rotor…

Le carter se retire ensuite facilement et laisse apparaître un train d’engrenage bien pensé. Au passage l’enjoliveur en plastique bleu autour du carter fait assez cheap…peut mieux faire !

L’anti-retour est de meilleure qualité que d’habitude, bien que le levier qui l’actionne soit un possible point d’entrée d’eau. En tout cas il est correctement protégé en haut par une pièce en aluminium. Une fois graissé, cet endroit offre une bonne étanchéité.

Le pignon est porté par 2 roulements scellés (en plus de l’anti-retour) et, bien que l’extrémité repose dans une simple gorge, la fluidité est très bonne. Le pignon en lui-même est de qualité, plus large que d’habitude et plus « mordant », ce qui fait que sa cohésion avec la roue de commande est excellente, sûrement ce que j’ai vu de mieux chez les chinois à ce jour.

La roue de commande est très large, réalisée en alliage de zinc de qualité. Les dents sont bien dessinées et aucun bruit parasite ne se fait entendre avec le pignon. L’axe et l’engrenage d’oscillation sont en acier inox.

La roue d’oscillation est également très bien réalisée, portée par un roulement et un disque en nylon (téflon ?) qui éliminent tout frottement, c’est bien pensé.

L’originalité principale de ce moulinet est sa came d’oscillation portée par trois roulements perpendiculaires. Très bien moulée, cette pièce est particulièrement bien conçue.

Sur les systèmes classiques, les roulements sont en général placés dans le même sens, mais ici l’axe des 2 roulements du haut est perpendiculaire à celui de l’axe du bas, ce qui élimine les vibrations et maintien la came parfaitement alignée, d’autant plus qu’une petite gorge dans le bâti en alu (flèche rouge) l’empêche de dévier de sa course, c’est pour cette raison que ce moulinet est aussi fluide. Il va de soi également que sous forte contrainte ce moulinet résistera mieux qu’un autre aux efforts de cisaillement, dommage que l’axe ne soit pas légèrement plus large sur le 2500, mais il en est sûrement autrement pour les modèles supérieurs. Tout ceci est le fruit d’une réflexion sérieuse, pour une fois ils ne se sont pas contentés de copier bêtement un modèle existant, mais je peux me tromper… En tout cas c’est la première fois que je vois ce type de disposition, c’est une piste à creuser.

L’enroulement obtenu est presque parfait, je n’ai eu aucun problème de perruque et dans l’ensemble je situerai le Jeveco dans la norme supérieure haute question performance de lancer. Propulser un leurre de 20g à plus de 50m est facile avec une tresse fine, et on dépasse les 60m avec des leurres compacts, j’ai été bluffé par ses performances.

La manivelle est classique, elle se visse dans la roue de commande. Un joint d’étanchéité a été ajouté avant la rotule, il empêche l’eau de rentrer lorsque la manivelle est vissée et je n’ai pas noté de friction supplémentaire, ça reste agréable quand on mouline.

La poignée en EVA est quelconque, mais elle fait le boulot. Montée sur 2 roulements et un palier, elle tourne à la perfection. Toutefois, comme pour le Jaguar, il y a un espacement supplémentaire côté manivelle dans lequel on peut insérer un 3em roulement ou un palier, ce que j’ai fait par précaution… Ceci-dit je n’ai pas remarqué de frottements, même sans ce 3em roulement (ou 2em palier!).Jérôme « Tavaneuse » me l’a customisé à sa façon, c’est sûr que c’est plus agréable comme ça ! Et plus beau. Merci cher knobeur!

De l’autre côté, le caps en alu n’est pas des plus pratique à visser car il n’a pas d’empreinte ni de gripp, j’ai failli le perdre plusieurs fois, mauvais point de ce côté-là…

Le test d’immersion a été plutôt concluant, juste quelques gouttes ont pénétré à l’intérieur, la faute au levier d’anti-retour et à l’absence de joint sur l’écrou du rotor, mais dans l’ensemble l’étanchéité en condition normale est très correcte, il suffit de mettre un peu de graisse aux endroits cités.

En condition de pêche et mis à part son pied trop court, le Jeveco est très agréable, avec un ratio moyen mais puissant (5,3/1), il convient pour toutes les pêches classiques aux leurres. Ses performances au lancer sont excellentes et la tenue du poisson parfaite grâce à son frein régulier dans sa plage basse (3 à 5kg), il n’est de toute façon pas fait pour la pêche exotique, mais son utilisation en mer ne posera aucun problème. Je n’ai pêché qu’une trentaine d’heure avec lui, mais jusque-là aucun problème à signaler.

Ce moulinet m’a séduit par sa qualité de fabrication, sa grande fluidité et ses aptitudes au lancer. Il se démarque assez nettement des productions chinoises habituelles et devrait avoir une longévité supérieure aux autres modèles que j’ai déjà examinés. J’ai payé le mien environ 45€, mais j’ai vu que les prix avaient tendance à sérieusement grimper, il est actuellement à 95,75$, ce qui est bien trop cher… Attendez qu’il baisse ! Tant qu’il sera autour de 50€ j’estime que c’est une très bonne affaire, je ne vois pas quel modèle japonais pourrait faire mieux ou équivalent à ce tarif-là. Je lui accorde un 14,5/20 en espérant que d’autres produits de la marque du même niveau technique voient le jour prochainement, à un tarif raisonnable.

Texte et photos : Jean-Paul Charles

103 réactions sur “Le moulinet Jeveco NS 2500

  1. hello, j’ai de plus en plus de problèmes avec le mien, le pick-up se referme lors des lancers. vous auriez une idée de ce qui serait possible de faire pour y remédier ?

    J'aime

    • Peut-être soit retendre le ressort de rappel du pick up, soit démonter le système de déclenchement auto et pendre l’habitude de refermer à la main, ce qui se fait très bien!!!Souvent sur les moulinets customisés sur la manivelle, c’est le poids de la poignée qui entrainant le pick up lors des lancers provoque ces fermetures très intempestives;

      J'aime

  2. bonjour, j’ai reçu par mail une notification de réponse concernant les fermetures de pick-up intempestives de la part de Sylvain, malheureusement je ne trouve plus cette réponse sur le site. tant pis, je lui réponds tout de même : depuis mon message j’ai retendu le ressort, sans résultats, puis j’ai aussi retendu la tige de déclenchement et j’ai essayé de faire correspondre la petite accroche avec le petit picot du bras de pick up, j’ai senti le métal de ce ressort assez fatigué… depuis j’ai pu faire une session sans aucun problème mais je sens que ça ne tiendra pas pendant des années… pour le reste : je ferme toujours les pick-ups à la main, justement pour éviter d’user prématurément les ressorts et effectivement il me semble très nettement que c’est le poids de la manivelle qui entraîne le pick-up, le problème étant que j’ai gardé la poignée d’origine sans y apporter de modifications.
    question subsidiaire : avec quoi refaire le petit ressort qui pose problème ? corde à piano ? si oui, quel diamètre ?

    J'aime

    • Mon conseil : vire la tige de déclenchement, tu n’auras plus de problèmes. Je l’ai fait sur beaucoup de moulinets et ça va beaucoup mieux (même sur mon Shimano Twinpower XD)! Si tu fermes à la main ça ne changera rien pour toi 😉 !

      J'aime

  3. bonjour petit retour sur le jeveco( c est mon deuxième) j en ai eu un gratos a cause d un délais de livraison dépasser donc litige ,remboursement et deux semaine plus tard il arrive chouette je me dis je vais pas les prévenir et je pense être dans mon droit
    Au bord de l eau tout roule mais en moulinant je fais pas gaffe mais le fil s enroule autour de la bobine un lancer et méga perruque de la mort.
    je me dis ok j ai du pas porter attention je démêle tout je péche aucun souci et tout d un coup pareil je perd la tresse que je ramené a la main
    ensuite un autre changement de tresse( heureusement pas cher vive ali) pèche de nuit et c est reparti la tresse s enroule sur la bobine en bas moulinet inutilisable
    d ou peut venir ce problème car la c est vraiment bizarre le moindre petit mou la tresse ne viens pas dans la bobine mais en dehors on peut pas pécher en étant concentrer sur la bobine a guetter quand le fil dérailleras , le premier fais un clak clak clak roulement changer et toujours pareil donc pas de chance pour moi
    moralité : le crime ne paie pas

    J'aime

Répondre à Daniel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s