Le moulinet RU-SPORT

 

005

 

La marque RU-MER fut presque aussi importante en termes de production que MITCHELL, BRETTON ou PEERLESS-BAM, de nombreux modèles ont vus le jour de 1945, date du premier moulinet, jusqu’à l’aube des années 80 avec la marque PRODAL dont j’avais parlé l’année dernière. Ces moulinets ne sont pas rares et ils sont en plus de bonne qualité comme ce RU-SPORT que nous allons voir maintenant.

 

 

Un peu d’histoire : la société La Mécanique Halieutique fut créée vers 1940 par Monsieur Albert DUBERT à Grisolles (82). En 1946, il décide de créer sa propre marque de moulinet après avoir sous-traité avec plusieurs fabricants, c’est la naissance de RU-MER, que l’on trouve parfois orthographié RUMER (l’origine du nom vient de ru (petit ruisseau) et mer, sous-entendu : on pourra pêcher partout avec ces moulinets, du ruisseau à la mer !). Les années 50 et 60 furent l’âge d’or de l’entreprise qui multiplia les modèles aussi bien pour l’eau douce que pour la mer (Ru-Lac, Ru-Plage, Ru-Atlantic et Ru-Sport). Assez facilement reconnaissables à leur large bobine en 2 parties, ces moulinets se trouvent encore facilement bien qu’ils soient recherchés par des collectionneurs de plus en plus nombreux.ru sport janvier 50

Le Ru-SPORT que j’ai examiné date sans doute des années 54/56 si j’en juge d’après la manivelle. Je le trouve assez sympa avec ses formes rondes et sa poignée excentrée en forme de drapeau. C’était un moulinet destiné à la rivière, un lancer léger par excellence.005010 (2)018
Il a existé de nombreuses variantes du Ru-Sport notamment au niveau de la couleur. Ci-dessous quelques exemplaires de la collection de Guy Nadales.

RU Sport 49-51-55 R°rumer champion du monde 51
D’un poids de 290g, il a une grande douceur de fonctionnement malgré son âge et l’anti-retour est assez doux lui-aussi, beaucoup moins bruyant que d’autres marques de l’époque.
La bobine est en deux parties rivetées. Très large (67mm), elle n’en est pas moins étroite. Ce choix est assez curieux mais finalement pas si bête, cela permet ne ménager le nylon en formant des spires très larges, ce qui devait sans doute augmenter les distances de lancers. Sa contenance est correcte contrairement aux apparences, on peut rentrer sans problème 120m de nylon 25/100.021031024
Le frein est rudimentaire… Le bouton en aluminium possède un ressort qui frotte directement sur la bobine et… c’est tout ! Il est cependant possible qu’il lui manque des pièces, je pense qu’il devait il y avoir une rondelle de feutre sous la bobine et quelques rondelles d’acier au-dessus…033038
Sous la bobine se trouve le cliquet bruiteur et un bout de corde à piano qui formait un petit line clip sur le flasque inférieur. La couleur bronze de cette bobine en aluminium n’est sûrement pas celle d’origine qui devait être noire, mais l’anodisation s’est estompée avec le temps, ce qui lui donne cette belle patine.028
Le pick-up est de type « index », en aluminium. Il est actionné par un solide ressort plat. Je n’ai pas pu démonter le galet dont la vis est trop oxydée.116117108112
Le mécanisme de renvoi est constitué d’une butée en acier logée sous le rotor, elle-aussi très oxydée mais en parfait état de marche.123
Le carter se démonte très simplement à l’aide de trois vis et l’on accède aux engrenages. A noter que deux ports de maintenance ont été prévus, un sur la manivelle et un sous le rotor afin de lubrifier régulièrement le pignon.095
Le système d’oscillation a l’air simple mais il est en fait très bien pensé : plutôt que d’utiliser une coulisse complexe comme sur les Mitchell 300, les ingénieurs ont conçu une roue de commande à gravure excentrée dans laquelle vient directement se loger le doigt de l’axe ; moins de pièces, plus de solidité et un très bon enroulement à l’arrivée. C’est, je trouve, la principale qualité de ce moulinet.080L’axe porte une entaille à son extrémité destiné à verrouiller le doigt qui vient se loger dans la roue de commande. 098068On comprend mieux le dispositif dans la photo ci-dessous :016

L’enroulement est très bon et très régulier:027

Au recto on trouve la roue crantée qui actionne la crémaillère de l’anti-retour. Cette roue de commande est moulée mais la finition est très correcte.077
L’anti-retour est donc placé sous la roue de commande, il est actionné à l’extérieur par un bouton latéral coulissant qui n’est pas des plus ergonomique ! Ici la vue interne, avec la crémaillère en laiton:062
Le pignon est solidaire du bol (il peut être démonté mais je n’y suis pas arrivé, il était trop grippé), il s’agit d’un engrenage conique, très puissant mais un peu bruyant.055113
La manivelle enfin est en aluminium. La poignée est décentrée. Je ne sais pas si cela apporte un plus question ergonomie mais c’est original.040048

Voilà pour ce petit moulinet fort sympathique qui a équipé nos grands-pères dans les années 60 ! Simplicité et solidité, que demander de plus?010

 

Allez, en prime une photo charmante qui fera frémir les adeptes du no-kill ! C’était une autre époque…Pêche fructueuse RU Sport

Texte et photos : Jean-Paul Charles   Photos documentaires de Guy Nadales (merci pour ces vieilles « réclames », c’est toujours un régal!)

Publicités

5 réactions sur “Le moulinet RU-SPORT

  1. Encore agréablement surpris par cet « ancien ». Chaque fabricant était avant tout un concepteur qui avait fait de réel recherches pour obtenir de superbes mécanismes. Merci Polo de nous les faire découvrir. Dommage qu’ils aient disparu.

    J'aime

    • Eh oui… A l’époque les ingénieurs et les artisans déposaient des brevets puis levaient des fonds pour fonder leurs sociétés, c’était plus simple et plus « réglo » que maintenant: si tu avais une bonne idée tu pouvais l’exploiter… C’est ce qui a donné la multitude des moulinets français dès les années 30…

      J'aime

    • C’est toujours le même constat: moins il y a de pièces, plus c’est solide. Si tu pars avec cet axiome en tête, tu fais à l’arrivée une moulinet qui tient la route. C’est de l’épure, c’est plus difficile que de rajouter des pièces à l’infini… La complexité des moulinets japonais laisse croire qu’ils sont sophistiqués, mais c’est faux. Curieux de la part d’un peuple qui cultive l’ascèse et le Zen depuis 1500 ans…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s