Le moulinet Quantum Smoke Spinning SL50SPTiA

 

017

 

Quantum est une marque mal connue (mal aimée?) en France, pourtant (et bien qu’elle ait été rachetée par Zebco il y a quelques années avec Fin-Nor, Browning et Van Staal entre autres), elle n’en reste pas moins synonyme de qualité et de fiabilité outre-Atlantique. Le dernier né de la famille des Smoke est ce que la marque a fait de mieux (dit-elle) depuis des années. Autant dire que nous avions très envie, moi et mes tournevis, de vérifier cela de plus près !

 


Le Quantum Smoke est un beau moulinet noir mat aux lignes épurées. Son bâti « Skeleton » lui donne une allure futuriste qui n’est pas pour me déplaire, surtout que l’allègement général de la structure est plutôt bien pensé et solide.021012

008014
D’un poids de seulement 284g (296g sur ma balance), le SL50 est le plus grand de la série, il correspond à un modèle 5000 des marques Nippones. Bien équilibré, il est relativement fluide et respire la solidité. Son pied très allongé est typique des moulinets Quantum.020
Sur le papier en tout cas ses caractéristiques techniques ont tout pour séduire, je vous les donne telles que je les ai notées sur le site des Zebco Europe :

-10 + 1 roulements
-Rotor en carbone C4LF
-Ossature du boîtier en aluminium
-Système de freinage frein avant CSC tm avec réglage précis (disques
en carbone)
-Manivelle ultra légère, ossature en aluminium renforcée, pommeau
EVA
-Galet d’oscillation en nitrure de titanium
-Système Ti-Mag-TM exclusif: Système de retour de Pick-up magnétique
sans maintenance obligatoire
-Engrenage PT-tm
-Bobine en aluminium, rebords renforcés pour lancers longue distance
-Système Wormshaft à 2 vitesses, très lent, pour un bobinage impeccable
-Anti-retour infini
-Pied de moulinet Foot Forward™ pour un équilibre parfait

Nous allons voir que certaines de ces allégations sont fausses comme d’habitude, mais qu’au final le résultat est quand même convenable…

La bobine, le frein et l’axe

La bobine du Smoke 50 est large (56mm) et possède une fine lèvre en V. En aluminium de bonne qualité, elle est solide et ne craint pas les chocs. Au cours des tests, j’ai pu vérifier son excellente aptitude au lancer. Elle aurait pu être davantage ajourée pour gagner du poids mais il n’il n’y a rien à redire sur cette pièce, à part qu’une sœur jumelle aurait été la bienvenue comme toujours… 029034Sa contenance en tout cas est impressionnante, il m’a fallu mettre un backing considérable pour installer des tresses de 300m en 19/100em ! Le chiffre donné de 205m de 24/100em en nylon m’a l’air tout à fait sous-estimé, on serait plus proche des 400m !
Le cliquet de frein situé en dessous est sonore, dommage que je n’ai rien pris de sérieux avec pour entendre sa douce musique…038Le bouton de frein est progressif et dispose d’un très large ressort pour sa taille. Toutes les pièces sont en inox marine, c’est du solide ! Petit bémol, le joint en caoutchouc sensé assurer l’étanchéité est d’un diamètre inférieur à celui de l’intérieur de la bobine, donc je vois mal à quoi il sert… Malgré tout je n’ai pas noté d’intrusion d’eau dans la pile de frein, donc il doit fonctionner, je pense qu’il se dilate lorsqu’il est comprimé.067072
La pile de frein en elle-même se compose de 2 disques en carbone et d’un disque en… téflon. Là je ne suis pas d’accord, d’abord sur la qualité des disques en carbone qui me semblent assez fins et sur l’utilité du téflon dont les propriétés en matière de freinage sont proches de zéro grâce justement à ses facultés de non-adhérence… Concrètement, ce disque intercalé au milieu peut sans doute améliorer la progressivité mais en aucun cas la puissance de freinage du moulinet. Au peson, j’ai atteint un peu plus de 7,5kg de puissance maximale, ce qui est correct, mais avec un troisième disque en carbone j’aurais sans doute atteint les 9kg, sans dommage pour le rotor qui encaisserait largement cette puissance, ici un petit upgrade s’impose! Néanmoins ce frein est fiable, régulier (c’est le plus important à mes yeux) et peut mater n’importe quel poissons de nos eaux françaises, surtout couplé avec la très grande capacité de la bobine.001005
Autre détail intéressant, l’axe (en inox marine d’un diamètre de 4,5mm) possède un manchon en laiton doté d’un roulement qui réduit l’inertie de la bobine et donc facilite le freinage en douceur. Un roulement et un palier, hélas… On voit ci-dessous que le palier a les mêmes dimensions que le roulement, ici aussi un petit upgrade serait le bienvenu !076079

Le rotor

Le rotor du Smoke est en composite (C4LF), très léger et visiblement très solide. Il n’a quasiment pas bougé sous les tractions à 8kg que je lui ai infligé. A mon avis il peut supporter jusqu’à 10kg avant que le bras du galet touche la bobine. Astucieusement ajouré, il a fallu quand même lui rajouter une petite masselotte pour qu’il soit parfaitement équilibré, on va dire que c’est une petite erreur d’ingénieur… on lui pardonne !116118
Le pick-up est maintenu par des circlip et non des vis. C’est mieux esthétiquement mais il ne faut pas les démonter trop souvent car ils prennent du jeu, finalement les vis sont bien meilleures à mon avis…089092
Côté galet, on retrouve le traditionnel ressort à compression et non le Ti-Mag (système à aimant) comme il est dit dans le descriptif technique. Premier mensonge du fabricant. Ce n’est pas vraiment un problème dans la mesure où ce ressort est de bonne qualité et fonctionne parfaitement. La tige déclencheur est aussi de bonne facture, je n’ai eu à déplorer qu’un seul rabat intempestif du pick-up au lancer sur des centaines effectués, j’estime que le système est efficace et fiable. J’aurais quand même bien voulu voir à quoi ressemble réellement le système Ti-Mag…094097108
Surprise, de l’autre côté je trouve un roulement (ouvert) sur l’articulation, roulement qui à mon avis n’est là que pour gonfler artificiellement leur nombre total puisqu’il ne sert pas à grand-chose… Un simple palier aurait largement suffit au bon déclenchement de l’ensemble et finalement j’aurais préféré voir ce roulement sous la bobine…102
Le galet est monté sur un roulement de qualité, il tourne parfaitement. L’arceau est en titane, solide, léger et indéformable.113

 

 

Le train d’engrenage123
Avant toute chose je tiens à signaler que l’entretien courant de ce moulinet se fait aisément sans être bricoleur en démontant simplement le petit cache arrière qui donne accès à une bonne partie des engrenages. Un peu de graisse et d’huile de temps en temps ne peuvent que lui faire du bien.
Le Smoke a d’autre part passé haut la main les tests d’immersion totale aussi bien en eau douce qu’en mer : aucune trace d’humidité ni d’oxydation à l’intérieur, son étanchéité est excellente.180

 

 

L’anti-retour et le pignon

Je n’ai pas réussi à démonter l’anti-retour et le pignon du Smoke pour la bonne raison que le bloc anti-retour/pignon est serti ! C’est la première fois que je vois ça… Impossible de retirer le cache (il n’est pas vissé) et donc d’examiner ce qu’il y a à l’intérieur. C’est frustrant ! Et ça m’empêche aussi de vérifier de quoi est fait ce pignon, principale énigme de ce moulinet.125Pour l’anti-retour, on suppose qu’il s’agit des classiques rouleaux montés sur ressorts en V. On suppose aussi qu’il y a deux roulements (à l’avant et à l’arrière du pignon). Il y a une petite gorge à la sortie qui permet un ajustage précis avec le rotor.081Et on suppose que l’ensemble est étanche ! Cet anti-retour permanent ne présente en tout cas presque aucun jeu et semble solide.
La devinette du mois : En quoi est fait ce pignon ?126Trop brillant pour être honnête, ce n’est pas de l’acier, ni de l’alu (heureusement !)… Lorsqu’on regarde attentivement la coupe, on s’aperçoit que la couleur est orangée, comme du reste le filetage côté rotor… Du laiton chromé ? Du bronze chromé ? Je ne sais pas. Si quelqu’un a une idée, qu’il me fasse signe ! Si j’avais pu le sortir je l’aurais pesé, ça m’aurait déjà donné un indice, mais là impossible de faire autre chose que des déductions incertaines. Ma seule conclusion pour l’instant est que ce pignon est solide et ne montre pas de signe d’usure ni d’oxydation. Il repose sur une gorge côté bâti, là-aussi un roulement aurait été préférable.134146
Que dire de plus ? Qu’il va être difficile de faire autrement que de passer par le SAV de Zebco en cas de problème à ce niveau, je pense que c’est le but du constructeur : éviter que les bricoleurs dans mon genre ne mettent le nez dans les engrenages ! Il y a aussi un côté « jetable » agaçant dans la démarche, typiquement Américaine hélas… Espérons que l’ensemble tienne bien le coup dans le temps, c’est le seul point faible de ce moulinet.
La roue de commande est plus classique, en zinc de bonne qualité, ce qui est toujours mieux que les mauvaises fontes d’aluminium. Assez large, ses dents sont nombreuses et bien dessinées, je pense qu’elle durera aussi longtemps que le pignon. L’ensemble est en tout cas cohérent et ne génère aucun bruit parasite.147148151
On nous annonçait un « Système Wormshaft à 2 vitesses » mais au final on se retrouve avec une très classique came en S. Deuxième mensonge du fabricant…
Cette came est cependant très bien ajustée sur deux rails solidement fixés, la qualité de l’ensemble est très correcte. C’est certainement un des meilleurs systèmes de ce type que j’ai examiné.160165169
Pas de réducteur non plus sur la roue à ergot, comme sur l’Orra d’Abu Garcia, donc pas d’enroulement super lent. Un roulement par contre très bien placé et bien dimensionné qui élimine tout frottement.158
Malgré toutes ces approximations commerciales, l’enroulement du Smoke est très bon, c’est simplement le résultat d’une came très bien réglée, bien ajustée, et d’une roue de commande assez large et elle-aussi bien ajustée. Je n’ai eu aucune perruque à déplorer en cours d’utilisation, aussi bien avec les 8 brins que le Gliss.182184
Notons enfin que le bâti en alu du Smoke est très bien pensé et ajusté, c’est d’une grande précision et très beau visuellement, en plus d’être très solide, chapeau !

 

La manivelle
Très légère et décentrée, la manivelle du Smoke se visse directement dans la roue de commande, c’est un bon point.052054055
La poignée en EVA est montée sur un roulement, mais je l’ai tout de suite trouvée trop petite à mon goût, surtout pour les pêches qui demandent des récupérations rapides comme le Shore jigging par exemple. Comme je savais que mon ami Tavaneuse était en train de bricoler ses poignées-boules, je lui en ai commandé une spécialement pour le Smoke ! Montée sur 2 roulements cette fois, l’ensemble tourne à la perfection et le confort de pêche est inégalé !061065
Sans compter qu’il a une autre gueule désormais ! Je vous parlerai des poignées de Tavaneuse dans un autre article, mais sachez que quand vous les avez essayées, vous n’en voulez plus d’autres, c’est ça le problème…Smoke B2

Au final si je fais le compte, je ne trouve que 9 roulements :
-1 sur l’axe
-1 dans le galet
-1 dans l’articulation du pick-up
-2(?) sur le pignon
-2 sur la roue de commande
-1 sous la roue à ergot
-1 dans la poignée
+ L’anti-retour infini
Je suppose que le palier situé sur l’axe a dû être « assimilé » à un roulement… Encore un petit mensonge, c’est pas bien ça Monsieur Zebco…

 

Le test en condition réelleSmoke m
Qu’ai-je fait aux Dieux de la pêche ces temps-ci ? Pourquoi ces brocouilles à répétition ? Pourquoi n’ai-je attrapé que quelques sifflets au cours des derniers mois ? Je ne sais pas. En tout cas j’ai pris le temps de tester scrupuleusement ce moulinet, en eau douce et en mer, et j’ai vraiment apprécié ses performances au lancer, sa puissance de récupération, sa légèreté et sa solidité. Si, comme je l’ai dit, je n’ai pas eu l’occasion d’entendre chanter son frein, je sais qu’il ne posera pas de problème en cas de grosse prise avec ses 7k de freinage régulier et un peu plus si nécessaire. Sa fluidité est demeuré constante, pas de bruit de grattage, c’est vraiment un moulinet très agréable que j’ai eu plaisir à utiliser, je compte d’ailleurs bien continuer un bout de temps avec lui.Smoke merSmoke boule

Conclusion
Le Smoke, malgré ses petits mensonges sans gravité, est un excellent moulinet. Léger, puissant, robuste, étanche, je ne l’ai pas pris en défaut au cours de mes tests, il fait à mon avis bien mieux que certains Daiwano et autres Shimawa beaucoup plus chers ! Son prix reste assez élevé en France mais on peut le trouver ailleurs pour moins de 200€, je trouve que c’est un très bon investissement pour un moulinet qui fera de nombreuses saisons. Sa robustesse vient de sa conception assez simple (came en S bien pensée) et de la précision de son assemblage. En prime je le trouve réussi esthétiquement, mis à part la poignée. Je lui donne donc un 15,5/20, c’est certainement le meilleur moulin que j’ai testé cette année, pour une fois ce n’est pas de l’argent jeté par le hublot ! Je dois avouer que j’avais un a priori contre Zebco, la marque n’ayant pas engendré que des produits géniaux dans le passé, mais sa filière Quantum reste pour moi dans le top 5 des meilleures marques de moulinet, il n’y a pas de raison de la bouder !

 

Note du 07/10/2015 à 21h29: Je viens de démonter le bloc anti-retour, des surprises vous attendent pour demain! La suite ici (clik).

 

 

 

171

 

Textes et photos : Jean-Paul Charles

Merci à Jérôme pour la belle bouboule!

Publicités

16 réactions sur “Le moulinet Quantum Smoke Spinning SL50SPTiA

      • Merci… mais je me retiens encore !! J’ai besoin d’un moulin qui récupère beaucoup (+ de 90 cm/tour de manivelle). Actuellement je suis sur un 105 cm/tour. D’ailleurs, le nombre réel de cm au tour de manivelle, un mensonge de plus chez les constructeurs ?
        Son côté costaud me plait beaucoup : avec le sable par chez nous, on a besoin de moulinet qui y résiste, le speed freak me plait pas mal aussi.
        Bonne soirée.

        J'aime

  1. Une très agréable surprise pour ce moulinet qui est, comme tu le dis « mal connu ou mal aimé ». J’espère que notre façon de voir cette marque va évoluer. En tout cas, tu y contribues. Merci Polo

    J'aime

    • Oui, j’ai vu, mais là c’est le processus inverse: on part d’une base en métal qu’on enrobe de polymère pour diminuer les frottements. Sur le Smoke, ça serait plutôt une base en polymère enrobée de métal! Est-ce possible? Why not?

      J'aime

  2. Bonsoir
    Je viens, grâce à ton tuto, j’ai fait la révision de mon Quantum 25 et il en en avait vraiment besoin. La graisse d’origine avait complètement séché.
    Une différence incroyable avant et surtout après avec la graisse tu ma conseillé, mais c’était prévisible. Je n’ai pas ouvert pour regarder le frein (très puissant et très précis) il me parait viable.

    Jérôme m’a contacté, merci pour à vous deux au passage ; rare aujourd’hui de rencontrer des personnes aussi sympathiques, très sincèrement.
    Pour la boule je vais opter pour un petit modèle, pourquoi noire de couleur, je vais faire des jaloux…. ^^)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s