Le moulinet Yolo Iron Man 4000

034

Cet étrange moulinet a fait son apparition il y a deux ans environ en Asie et aux États-Unis et je dois avouer qu’il m’intriguait. Son look atypique laissait peut-être entrevoir une innovation technique dont les Chinois, bricoleurs comme pas deux, sont parfois capables. Je suis souvent surpris par leur audace, j’avais donc hâte d’examiner ce drôle d’engin en détail…

017Tout d’abord il faut préciser qu’on le trouve sous diverses appellations, c’est typiquement un moulinet OEM fabriqué en grande série pour différentes marques et revendeurs. Il sera par exemple revendu par Ardent aux États-Unis, par Snowbee également sous l’appellation Kuroshio LE, quant au mien je l’ai trouvé sous le doux nom de Normura Senshi qui sent bon le saké, mais il s’agit en définitive d’un Yolo, du fabricant Chinois Cixy City Yule, c’est donc sous son vrai nom que j’ai choisi de vous le présenter.
C’est un beau moulinet aux lignes audacieuses grâce à l’utilisation de barres d’acier pour former l’ossature du pied et de la manivelle. Sa bobine ajourée noire et argent est du plus bel effet. Il inspire confiance une fois en main, les engrenages ne font pas de bruit et la fluidité est correcte sans être exceptionnelle. Rien à redire sur les finitions, elles sont parfaites. Son poids est cependant assez élevé (332g), c’est du full métal !021023030
La bobine, le frein et l’axe

036
Ce moulinet est vendu avec une bobine de rechange, ce qui n’est pas de refus pour une fois, elle aussi en aluminium. La bobine principale est ajourée de nombreux trous qui lui donnent ce look bien particulier. D’un diamètre de 48mm, les deux bobines disposent d’un roulement à la base, c’est un bon point d’entrée. La lèvre est classique, pour une fois on n’a pas copié Shimano!040046061
Le bouton de frein est assez basique, sans joint de protection, et le ressort plutôt petit. Je trouve la progressivité assez brève, on serre complètement le frein en quelques tours d’écrou, ce qui n’est jamais bon signe…049052
Sur la bobine principale, les disques sont en carbone, grossièrement découpés, et les disques en métal composés de 2 aciers différents, ce qui est étrange. Celui du milieu avec l’ergot sensé empêcher les disques de tourner tous ensemble est en inox ferritique, on en acier chromé, je n’ai pas réussi à le déterminer. Les disques en carbone sont épais et de mauvaise qualité. Je n’ai pas réussi à dépasser les 6kg de puissance, alors qu’ils auraient dû permettre d’atteindre facilement les 8/9kg. On est très loin du Carbontex !057
Quant aux disques de la deuxième bobine, ils sont en feutres, comme ça on fait des économies l’air de rien.062
L’axe, d’un diamètre de 4mm est en inox de bonne qualité. Malheureusement, il ne porte qu’une seule cale de réglage, donc pas de réglage possible de la forme de l’enroulement, à par prendre le risque de faire frotter le roulement directement acier contre acier en enlevant la cale, ce que je ne conseille pas. C’est bien dommage car l’enroulement est configuré de forme légèrement conique et il aurait été préférable qu’il soit droit pour gagner en distance de lancer.067068

Le rotor
Un très beau et très solide rotor que celui du Yolo. « Inspiré » sans doute des rotors de Daiwa avec cette forme de bol typique, il est en tout cas très bien équilibré et ne génère aucune vibration à la récupération.073074
Le ressort à compression est correct et fonctionne parfaitement.
l’arceau du pick-up est épais et je dois dire que bien qu’il n’ait pas de système de blocage, il ne s’est jamais rabattu en plein lancer au cours de mes tests.077
Le galet est monté sur un roulement et un palier en laiton. Ce galet tourne, mais laborieusement. Disons qu’il faut suffisamment de tension sur le fil pour le faire tourner vraiment, sans doute à cause du roulement qui ne m’a pas l’air tiptop. Peut mieux faire…078
L’anti-retour
On a là un tout petit anti-retour avec de jolis ressorts en plastique bleu légèrement transparent, mais qui a surtout l’air très fragile. Les rouleaux sont minuscules… Il fonctionne, mais j’ai des doutes sur sa longévité à long terme.100101

Le train d’engrenage091Lorsqu’on ouvre le Yolo, on comprend mieux la disposition des tiges d’acier du pied :
Les tiges cintrées ne font pas le tour complet du bâti, ils en ont rajouté 2 en trompe-l’œil pour donner l’illusion que c’est le cas, ces deux tronçons étant visible une fois le moulinet remonté (flèches rouges). 094096Je trouve ça… comment dire ? Petit. Ces tiges sont en inox de qualité, et l’ensemble supporte bien les tensions, je ne les ai pas senti bouger même sur de fortes tractions en cas d’accrochage par exemple. L’idée n’est pas mauvaise esthétiquement mais ça n’a en fait aucune autre utilité car ça n’allège pas l’ensemble : un pied en composite serait plus léger et tout aussi solide.099

Le pignon ne brille pas par sa qualité d’usinage. Il est porté par deux roulements situés avant et après l’anti-retour et par une gorge à l’arrière. L’un des roulements est ouvert. Pourquoi lui ? Tous les autres sont protégés, on comprend mal pourquoi il ne l’est pas.107108
La roue de commande est une cochonnerie en fonte d’aluminium ultra basique. Grosse déception.112
La came d’oscillation, basique elle-aussi, avec un défaut de moulage au milieu, est dotée de deux micro-roulements dont l’un a rouillé ! Oui, rouillé comme un vulgaire clou.125128
Il a d’ailleurs laissé un mélange de graisse et de rouille sur le bâti (flèche orange) :134
Je me suis servi de ce moulinet deux fois en lac et une seule fois en mer, bonjour les dégâts ! C’est très rare de voir des roulements rouiller, il faut vraiment qu’ils soient de très mauvaise qualité. Je vous laisser imaginer leur durée de vie…
Pareil pour la roue à ergot : son roulement a commencé à rouiller, il ne tourne déjà plus, j’ai vérifié.122120
L’enroulement obtenu est médiocre, les bourrelets des cycles d’oscillation bien marqués, beuark !!009
La manivelle enfin est de type hexagonale, la poignée ne contient pas de roulement et le cintrage de la tige est bâclé.136

140143A ce niveau de qualité, je ne sais plus quoi dire, je ne peux trouver aucune excuse au fabricant. Il est temps de refermer le couvercle, pas la peine de graisser, c’est inutile. Ce moulinet rejoindra mon musée des horreurs (il faudra que j’organise une visite un de ces jours !).
Ajoutons quand même que dans l’ensemble, et avant qu’il ne soit complètement bouffé par la rouille, ce moulinet est agréable d’utilisation, lance bien et n’occasionne pas de perruques. Comme des centaines d’autres qui valent beaucoup moins chers et qui sont vraiment équipés de roulements inox. J’ai dit au début que j’étais souvent surpris par l’audace des Chinois et c’est vrai, Tica par exemple fait de bonnes choses, mais là je dois dire que ce Yolo ne mérite pas le détour, ni le reste de la production. Pour la petite histoire, voici la photo des deux « concepteurs » de cette merveille, tout sourire car ils viennent de remporter en mars 2014 le prix du meilleur moulinet lors du China Fish Awards , leur EFFTEX à eux.Yolo Winn Félicitations Messieurs ! Comme quoi, il faut toujours se méfier des médailles en chocolat que s’octroient les marques entre elles. Je déconseille évidemment d’acheter ce moulinet et lui donne un 4/20, juste pour l’esthétique. A part comme presse-papier, je ne lui trouve aucune utilité réelle.

149

Texte et photos : Jean-Paul Charles + photo web pour les winners.

Publicités

24 réactions sur “Le moulinet Yolo Iron Man 4000

  1. Tu ne serais pas devenu un peu dur avec les moulinets à force d’en disséquer 😉
    On voit là que l’effort s’est arrêté à l’aspect extérieur. A ce prix là c’est loin d’être une affaire… mais bon, personne ne savait l’envers du décor jusqu’à aujourd’hui! Merci pour ce test, mine de rien, avec toutes ces couillonnades, tu nous fait économiser de l’argent.
    Par curiosité, je me demande bien quels sont les critères gagnant du China fish Awards…

    J'aime

  2. Bon, au moins on est fixé sur le Yolo. Bien triste tout ça, heureusement que ton article relève la chose car si on compte sur cette mécanique; c’est pas gagné.

    J'aime

  3. Il y a beaucoup, beaucoup de personnes qui ne font pas l’entretien de leurs moulins eux mêmes. Je pense que c’est ceux là qui vont foncer tête baissée dessus. J’imagine pas le moment où le roulement rouillé va gripper. Ca va ronger la RdC… Va en trouver une de rechange… Du jetable, de plus en plus!

    Aimé par 1 personne

  4. Je rajouterais que le nom de YOLO est fort bien appropriée. YOLO est une expression de la culture populaire US, acronyme de la phrase « You Only Live Once » … « On ne vit qu’une fois » !
    Au vu du retour d’expérience (roulements rouillés en deux sorties), cela semble bien convenir à ce moulinet.

    J'aime

  5. Pingback: Le moulinet HART Absolut S4 440 |

  6. Si ça se fait bientôt on aura des trains d’engrenage en plastique avec des carters en fonte bien lourde pour faire croire que c’est solide le tout à plus de 100€… Tout semble possible non ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s