La canne Daiwa R’nessa Seabass 1002MXHFS

018

Comme je pratique le Shore Jigging à l’occasion, j’ai cherché en début d’année une canne correcte et d’un prix abordable pour cette technique qui demande du matériel bien spécifique. Mon choix c’est donc porté vers cette canne légère au design sympa qui devait logiquement me permettre de catapulter casting jigs et autres jerkbaits le plus loin possible du bord.


Pourquoi une canne de 3m est-elle nécessaire pour pêcher du bord ? Je vais profiter de l’occasion pour tordre le coup à une idée communément admise : ce n’est pas parce qu’une canne est longue qu’elle jettera nécessairement plus loin. En effet, seule la partie supérieure de la canne travaille lors de la phase du lancer, soit le premier mètre environ, l’autre extrémité ne servant que de réserve de puissance pendant la phase de combat avec le poisson. Donc une canne de 4m ne lancera pas plus loin qu’une canne de 2m, je l’ai souvent constaté.
Une deuxième idée reçue encore plus répandue est le fameux « Bras de levier » dont bénéficieraient les longues cannes. C’est tout le contraire, relisons Archimède : « Donnez-moi un point d’appui et un levier suffisamment long et je soulèverai la Terre. » Quel est le point d’appui dans la configuration poisson/canne/pêcheur ? C’est votre poignet. L’effet levier profite en fait au poisson, pas au pêcheur, c’est bien pour ça que les cannes pour la pêche au thon ou au marlin sont très courtes, afin justement de minimiser cet effet levier !
En fait, le seul intérêt de posséder une canne de 3m est que cela permet, surtout depuis une côte rocheuse, de ménager le fil et les leurres dans la dernière phase de la récupération et d’éviter ainsi qu’ils ne frottent contre les rochers. 3,05m me semblait tout à fait convenir et d’ailleurs cela s’est avéré parfait.
La R’nessa est une canne légère (172g) en deux brins égaux à emmanchement spigot, au look plutôt séduisant avec son porte moulinet ergonomique vert pomme. Sa légèreté est due à l’absence de vernis de finition sur les deux tiers du blank. On peut d’ailleurs nettement sentir les spires de carbone en promenant le doigt dessus, c’est ultra allégé mais la sensation est plutôt rugueuse ! Bon, pourquoi pas, du moment que c’est solide…008
Son action m’a bien plu, je la qualifierais de « progressive rapide », c’est-à-dire qu’elle possède une certaine souplesse du scion tout en restant suffisamment nerveuse pour permettre de lancer précisément n’importe quels leurres. Ses performances de lancer sont très correctes avec des leurres entre 20 et 40g. Avec des tresses fines et un bon moulinet vous atteignez facilement les 70/80m, encore plus si vous avez le vent dans le dos… Par contre au-delà de ces poids, ses performances chutent et je n’ai jamais osé aller jusqu’à 56g, poids maximum annoncé, en raison de la finesse du scion (2mm).011
Sa sensibilité m’a étonné pour une canne de ce prix, on perçoit vraiment bien les mouvements du leurre et encore mieux les touches, même subtiles, je crois que c’est vraiment le point fort de cette canne. Je n’ai pas pris de gros poissons avec, mais je me suis bien amusé avec les oblades ce printemps. Je ne peux pas certifier qu’elle sera à l’aise avec un barracuda ou un loup de 5kg, mais ça devrait le faire je pense, sa longueur lui offrant une bonne réserve de puissance.003
Le pommeau en EVA n’est pas de première qualité, il « peluche » assez vite et n’est pas très agréable au toucher, j’aurai préféré du liège.019020
Les anneaux sont des Fuji Concept O anti-emmêlements mono-pattes, corrects (le premier est bi-patte), mais les ligatures sont assez fragiles, j’ai dû en recoller un à la super glue car il commençait à bouger. L’autre inconvénient majeur est que l’anneau de départ a été placé bien trop près du porte-moulinet (55cm, c’est trop peu pour ce type de canne), ce qui occasionne des bruits parasites lorsqu’on mouline : le fil « tape » un peu parfois…002014
Le porte-moulinet est une merde en plastique sans nom (je n’ose pas dire en composite) qui a pété du premier coup lorsque j’ai monté mon Spheros et sa fameuse petite-cale-arrière-pour-corriger-son-angle-de-90°-merci-Shimano. OK, c’est en partie de ma faute, mais tous mes autres porte-moulinets ont accepté la cale sans broncher, sauf lui. Je l’ai réparé tant bien que mal à l’époxy mais ce n’est pas très solide tout ça…005002
C’est d’ailleurs ma conclusion générale : manque de solidité et mauvaise disposition des anneaux. Ses qualités tactiles compensent toutefois ces défauts, c’est pourquoi je lui attribue un 12/20. Sa grande sœur, la Infeet Seabass, est de bien meilleure qualité pour un prix à peine plus élevé, mais son action convient moins bien au Shore Jigging, c’est à vous de juger. Si comme moi vous ne pratiquez qu’occasionnellement cette technique, la R’nessa reste un choix pertinent. Si vous pratiquez régulièrement, il faudra investir dans une canne plus onéreuse.20150331_094050

Texte et Photos: Jean-Paul Charles

10 réactions sur “La canne Daiwa R’nessa Seabass 1002MXHFS

  1. Merci pour ce test. J’ai du mal à comprendre comment une marque de renom peut mettre sur le marché du matériel si peu résistant, même si tu admets que c’est en partie de ta faute. A la vue de ton test, pour moi cette R’nessa est pour moi une déception. Dommage

    J'aime

    • Disons que c’est un modèle moyen de gamme, on ne peut pas en attendre autant qu’une Tenryu ou une Smith… Pour le porte moulinet j’avoue ne pas avoir compris pourquoi il a pété… Je n’ai pas forcé comme un bourrin non plus, il y avait peut-être un défaut de moulage, mais finalement ce n’est pas bien grave, même cassé il fonctionne et maintient bien le moulinet. Les anneaux sont plus problématiques. Comme c’est une grande canne (3,05m) ils auraient pu placer l’anneau de départ sur le deuxième brin, comme ils avaient fait avec L’Infeet, mais ça n’aurait pas donné 2 brins égaux, donc ils ont choisi cette disposition bâtarde par commodité commerciale. Ça reste quand même une canne agréable à utiliser, mais pas faite pour durer, hélas…

      J'aime

  2. Daiwa devient aussi bon que Caperlan à ce niveau de gamme niveau fiabilité.
    Faut-il vraiment se tourner vers d’autres marques ou on a que de la merde jusqu’à 200€… (et encore).
    Merci pour l’article 🙂

    J'aime

  3. Encore un test honnête, merci ! Jsuis loin d’avoir les compétences pour juger de la solidité d’une canne mais pour moins de 100€ jme suis pris une dam xzibit spin en 2m40 pour mes séjours en Bretagne et ca va pas mal du tout. Vu la taule que j’ai pris en une semaine (durdur la bretagne cette année !) le blank a pas vraiment plié mais en tous cas ca lance bien. J’ai pas envoyé de jig de plus de 25gr mais ca m’avait l’air de coller, action de pointe en somme, je sais pas si c’est l’ideal… , d’ailleurs il y a une version spéciale jigging mais 2m40 pas plus et pas très puissant: http://viewer.zmags.com/publication/a198d3f8#/a198d3f8/56
    J’hésitais avec la nouvelle caperlan illicium sw mais c’etait pas assez « fast » à mon goût. Bref si ca peux aider certains à faire leur choix qu’ils en profitent 😉

    J'aime

    • Dam fabrique des cannes correctes à prix compétitif, j’en ai testé plusieurs dans le passé, je n’ai jamais été déçu.
      Pour Caperlan, je suis plus réservé… La marque de DK progresse mais c’est pas encore ça qu’est ça à mon goût 🙂

      J'aime

      • Il y a quelques modèles qui sortent du lot (wixom par exemple) mais pour une bonne partie de la gamme la finition semble assez aléatoire en rayons (au moins on peux choisir…), et je trouve les blanks encore un peu trop nouille mais je comprend qu’ils s’adaptent à la demande… La premonition semble avoir ouvert la voie d’une gamme supérieure mais je sais pas si ca se vend si bien que ca, et mettre ce prix dans une marque « nouvelle » doit en freiner plus d’un. Ca reste quand même du matos très correct pour les débutants et il faut reconnaître que le SAV (tout du moins chez Decathlon) est là. Si la progression suit celle des leurres ca peux devenir très intéréssant!

        J'aime

      • Je n’ai rien contre DK, je souhaite même qu’ils aillent plus loin, mais en même temps ils font comme les autres: ils revendent du matos Chinois OEM que tu peux trouver n’importe où sur terre actuellement. Ils ne le vendent pas cher, mais ils n’innovent pas, les chinois innovent à leur place, c’est à dire qu’ils copient à grande échelle des standards Japonais, surtout au niveau des leurres, mais c’est une autre histoire…

        J'aime

  4. Salut Polo, je me suis déjà demandé pourquoi les plus grandes marques de cannes utilisaient des porte moulinets Fuji, ben maintenant j’ai pigé grâce à toi.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s