Le moulinet Shimano Twinpower SW 4000 XG

014

 

Je vous l’avais présenté fin mai, voici le moment de faire plus ample connaissance avec ce beau moulinet aux allures de Stella… Mais d’ailleurs est-il juste en-dessous d’un Stella comme Shimano nous l’avait annoncé à grand renfort de publicité ? Nous allons voir cela en détail en le comparant justement à l’une de ces prestigieuses mécaniques ! Mon article aurait d’ailleurs pu s’appeler Twinpower VS Stella, vous verrez qu’il réserve bien des surprises mais aussi, hélas, bien des désappointements…

 

 

Tout au long de cet article, je ferai donc le va-et-vient entre le Twinpower 4000 et le Stella 2500 FI que Sylvain L’Esoxiste a eu la gentillesse de me prêter pour l’occasion et qu’il m’a permis de démonter, ce qui n’est jamais sans risque, surtout avec un engin qui coûte 600 € ! Je le remercie encore pour sa confiance aveugle ! Deux moulinets de gabarit différent certes, mais proche technologiquement, ce qui me laissait espérer d’heureux transferts de technologie du Stella vers le Twinpower, ce qui n’est malheureusement pas tout à fait le cas comme nous le verrons en conclusion.006
Le nouveau Twinpower SW 4000 est un beau moulinet à la cosmétique soignée qui a repris les codes stylistiques des Stella SW : Bleu profond pailleté et or, c’est on ne peut plus classe ! Il a adopté aussi les lignes du Stella FI avec son bâti anguleux. 001

                                                                                                     Le Stella FI

                                 

004                                                                                            Le Twinpower 2015

 

D’un poids de 355g, c’est le moulinet parfait sous nos latitudes pour pêcher en mer (et en rivière) la plupart des espèces carnassières au lancer. Son prix (entre 370 et 450 € en fait un moulinet haut de gamme dont on attend des qualités sinon exceptionnelles, tout au moins nettement au-dessus de la moyenne. Le 4000 est le plus petit de la gamme, qui va jusqu’au 14000. Il est aussi un peu différent car c’est le seul à avoir une articulation interne du pick-up, les autres modèles ayant un pick-up externe des deux côtés. Son axe enfin est correctement incliné à 86° par rapport au pied, Shimano revenant à la raison après deux ans d’expérimentation absurde à 90°…016017021024
Sa fluidité est bonne, on n’entend aucun bruit d’engrenage, par contre la douceur n’est pas au rendez-vous à cause des joints d’étanchéité situés sur l’axe. Mais rien de bien méchant, c’est un moulinet très agréable d’utilisation et la grande poignée néoprène est d’un confort optimum en action de pêche. Mes premières impressions ont donc été enthousiastes et totalement dénuées d’objectivité, je le reconnais volontiers! J’ajouterai que ce moulinet est compliqué à démonter à cause des nombreuses petites vis Torx et Allen qui ont remplacé les traditionnelles vis cruciformes, il faut un outillage spécifique. Ce moulinet aurait-il des choses à cacher ? 090

 

La bobine, le frein et l’axe
D’un diamètre de 50mm, la bobine du Twinpower (à gauche) est parfaitement usinée et ajourée, elle n’a rien à envier à celle du Stella. Même lèvre en V, même mécanisme pour le cliquet bruiteur. Elle est dénuée de line-clip, ce que je regrette car c’est bien pratique pour fixer le fil après une partie de pêche. La bobine du Stella en est équipée.054058
La bobine intègre un roulement sur le moyeu, juste en dessous du frein. Un autre roulement se situe à la base, sur l’axe. Ces deux roulements procurent une grande fluidité au frein lorsqu’il rentre en action. On trouve exactement le même dispositif sur le Stella.062064
L’axe en titane a un diamètre de 4,5mm, il est à priori indéformable. Les cales de réglage sont nombreuses et permettent de modifier la forme de l’enroulement à volonté.077
La pièce en plastique noire qui actionne le cliquet bruiteur possède un minuscule ressort circulaire, attention à ne pas le perdre si vous démontez cette partie car sinon votre frein sera totalement silencieux ! L’ensemble est maintenu sur l’axe grâce au manchon en acier (ce n’est pas du laiton) qui se fixe à l’aide d’une minuscule vis que seule une clé Allen de 0,9 vous permettra de démonter… 098

 

On retrouve une disposition identique sur le Stella:084

Le bouton de frein du Twinpower est de même diamètre que celui du Stella (à gauche) qui pourtant est un modèle plus petit. Il comporte une jupe en silicone pour l’étanchéité qui joue bien son rôle et son ressort est classique, en spirale.005020025028
Pareil pour le Stella sauf que le ressort est de type « ondulé », ce qui apporte une meilleure répartition de la pression sur les disques et donc une plus grande progressivité, quoique pour des moulinets de cette taille, la différence est à mon avis négligeable mais c’est un plus quand même.034037
La pile de frein se compose de trois disques en feutre. Là, surprise quand même… Pour un moulinet de ce prix et avec un axe en titane, Shimano aurait pu mettre du carbone, j’avoue ne pas comprendre…047
Mais surprise aussi pour le Stella, on a des disques en feutre également !067 OK, il s’agit de petits moulinets, mais le carbone est préférable au feutre pour deux raisons : Plus grande longévité et surtout plus grande régularité. Un frein avec des disques en carbone ne se dérègle pas et ne perd pas d’adhérence lorsqu’il chauffe, c’est même l’inverse ! Plus il chauffe et plus il adhère logiquement.
Le frein du Twinpower est annoncé à 11kg mais il ne les a jamais atteint lors de mes tests. J’ai réussi à le pousser jusqu’à 9,5kg environ, puis très vite il est redescendu à 7kg dès que le feutre s’est mis à chauffer, ce qui était couru d’avance. Ici un upgrade s’imposait, j’ai donc remplacé les disques d’origine par du Carbontex et j’ai effectivement obtenu 11kg constants et j’ai même poussé jusqu’à 12kg… Il peut d’ailleurs aller encore un petit peu plus loin, jusqu’à 13kg à mon avis, mais c’est limite pour la mécanique ! Logiquement on ne devrait jamais upgrader un moulinet de ce prix, c’est inadmissible. Je vous laisse juger… Il en va de même pour le Stella !004
Le rotor
En aluminium, le rotor du Twinpower est solide et résiste bien à la puissance du frein, sans se déformer. Pourquoi de l’alu et pas du CI4 ? Mystère…119
Le bâti et le rotor du Stella sont en alliage Aluminium/magnésium, beaucoup plus léger.
Comme je l’ai souligné, l’articulation du bras droit est interne, je ne sais pas pourquoi. Sans doute une histoire d’équilibrage. En tout cas et bien que le fil frôle parfois cette pièce lorsque la bobine est bien remplie, ça ne gêne aucunement les lancers.
Le pick-up, très fin, est en titane, comme les montures de lunettes de prix. Rien à redire sur ce choix, similaire à celui du Stella.
Le galet est monté sur deux roulements. Sur la photo, voici la disposition des différents éléments que j’ai scrupuleusement notée lors du démontage.155 Rien de spécial me direz-vous. Pourtant si. Je me suis rendu compte qu’ainsi disposé, le galet ne tournait pas !! J’ai donc vérifié sur l’éclaté et je me suis rendu-compte que les entretoises avaient été inversées !! Il y a visiblement quelques gaffeurs qui traînent sur les chaines de montages nippones… Les deux entretoises en laitons se trouvent en fait à droite et l’entretoise en alu au milieu, là ça tourne. Donc mon galet ne tournait pas depuis le début… Consternant. J’avoue que je ne n’avais pas vérifié mais enfin c’est quand même inquiétant au niveau contrôle qualité, surtout pour un moulin soi-disant entièrement assemblé au Japon, mais j’ai comme des doutes à ce sujet…155 - Copie                                                                                                            !!!!!
Un port de maintenance a été aménagé pour permettre la lubrification de l’ensemble sans avoir à tout démonter, c’est plutôt bien pensé. Une petite goutte d’huile après chaque partie de pêche maintiendra votre galet en pleine forme. Un minuscule joint en caoutchouc assure l’étanchéité du petit trou, on imagine que s’il est rempli d’huile, l’eau ne rentre pas…157165
Le galet du Stella est monté sur un seul roulement, mais visiblement ça doit être un ABEC 7 ou 9, donc de très grande qualité. Les entretoises sont au nombre de 2, ce qui simplifie le démontage. Pas de port de maintenance par contre.047048
Le ressort à compression du Twinpower est  mal foutu et compliqué à remonter, la difficulté étant accrue par des caches latéraux équipés de vis Torx d’une petitesse extrême (T5), comparables à celles des smartphones. Pourquoi de telles vis, je vous le demande… Ce n’est absolument pas justifié, si ce n’est pour compliquer la vie aux types comme vous et moi.168010142                                                                                                  T5….
Le ressort du Stella est bien mieux conçu, simple et efficace, facile à démonter avec deux vis « normales »…056
Le rotor du Twinpower est maintenu sur le pignon par un écrou équipé de 3 joints toriques et d’un capuchon doublé lui aussi d’un joint plat pour maintenir l’étanchéité de l’axe. Logiquement l’eau ne peut pas s’engouffrer par là…102110112116
Le Stella aussi est équipé d’un joint et d’un capuchon, par contre l’écrou ne comporte pas de joint torique.

 
L’anti-retour
Le Twinpower est équipé de l’anti-retour super-stopper II, comme le Stella, mais franchement je ne vois pas de différence avec les versions précédentes, la technologie est toujours la même avec des ressorts placés en périphérie. Les galets sont larges et offrent une bonne surface de contact avec le collier ce qui supprime tout jeu ou retour en arrière, c’est un très bon anti-retour, sans doute ce qui se fait de mieux actuellement en la matière. Protégé par un capuchon qui l’englobe entièrement et par un joint torique à sa base, cet anti-retour est complètement étanche, comme celui du Spheros. Idem pour le Stella.125177186076                                                                                      L’anti-retour du Stella

 
En dessous, on retrouve sur les deux moulinets le même système de ralentissement du rotor propre à Shimano, constitué d’une couronne crantée en caoutchouc qui joue correctement son rôle à condition de ne pas la graisser…054

 

Le train d’engrenage
On entre ici dans ce qui fait réellement la spécificité des moulinets, ce qui les distingue vraiment les uns des autres. J’avoue avoir acheté le Twinpower à la vue de cette somptueuse superproduction orchestrée par Shimano, vidéo dans laquelle on nous explique que les engrenages du Twinpower sont globalement identiques à celui du Stella, c’est-à-dire un Wormshaft nanti d’un double réducteur qui doit produire une enroulement parfait car super-lent. On nous vante aussi la technologie « Hagane », une roue de commande en alu forgée à froid surdimensionnée et 20% plus épaisse, c’est trop bien, c’est super trop bien!! :


Je n’ai pas inventé cette vidéo, elle circule partout sur le net et a été produite sans aucun doute possible par Shimano…
Arrêtons-nous sur cette capture d’écran : on distingue nettement les deux engrenages secondaires en aluminium en pleine action. J’ai entouré en rouge le fait qu’il s’agit bien du Twinpower SW 2015…Engrenages video twin - Copie
Je m’étais dit que sans doute les composants seraient de moins bonne qualité que sur un Stella mais que ça valait quand même le coup d’avoir un moulin à la pointe de la technologie Nippone sans avoir à débourser 600€. Hélas, je me trompais lourdement.
Voici donc ce que j’ai trouvé dans le Twinpower SW 2015 :129
La roue de commande est effectivement très large et très épaisse : D’un diamètre de 35mm et d’une épaisseur de 6,4mm pour un poids de 20gr, elle est à priori indestructible. En aluminium forgé à froid, elle est portée par deux roulements.

« Hagane » veut dire « acier » en Japonais, je ne vois pas le rapport…  C’est de l’alu, c’est costaud, mais ce n’est pas de l’acier! D’autre part l’ajustage n’est pas terrible puisqu’il a fallu pas moins de 4 entretoises en cuivre pour la maintenir correctement, c’est un signe qui ne trompe pas… « Hagane » est une sorte de slogan creux destiné à booster les ventes, il n’y a aucune technologie révolutionnaire derrière, c’est juste idiot, je vais vous dire pourquoi un peu plus loin.202208204Ajoutons aussi qu’un joint torique fait le tour du carter, comme pour le Spheros, ce qui est un plus certain, mais le reste est beaucoup plus basique : Un Wormshaft classique, sans « micro module » ni tout le baratin. Juste un « pignon fou » en laiton. La vis sans fin est en acier, pas très épaisse, alors que sur des modèles beaucoup moins chers comme le Biomaster ou le Stradic CI4 elle est en titane. Cette vis sans fin est portée par des paliers et non des roulements, idem pour la dent, on est dans l’économie ou dans la mesquinerie, voire dans la pingrerie, en tout cas on est en pleine arnaque ! Rien à voir avec ce qui était annoncé dans la vidéo !!! Là, je me suis fait vraiment avoir comme un bleu, je l’avoue… Et vous aussi si vous avez acheté ce moulinet.137211015014027La came d’oscillation est maintenue par deux rails qui se bloquent pour plus de rigidité par un petit joint en caoutchouc.008009
Regardons plutôt le Stella : on a ici un magnifique système à double réducteur qui permet un enroulement très lent et optimal du fil, et toutes les pièces sont montées sur roulement pour une fluidité parfaite. La vis sans fin est bien sûr en titane et très large… Voilà ce qu’on aurait du trouver à l’intérieur du Twinpower.  Même si les réducteurs avaient été en plastique, je n’aurais pas bronché!031054057
Sinon l’enroulement produit pour le Twinpower est très bon, mais pas meilleur qu’un Stradic..029
L’enroulement super-lent du Stella range la tresse de manière plus régulière et plus serrée:003

 

Le pignon du Twinpower est en laiton et plutôt petit… C’est à mon avis un GROS problème puisqu’il aurait fallu, avec une roue de commande aussi massive, augmenter logiquement la taille du pignon et sa résistance, ou tout au moins le faire en acier car c’est la pièce qui va le plus souffrir à long terme vu qu’elle tourne plus vite et possède moins de dent que la roue de commande. Quand on renforce une partie d’un moulinet, il faut aussi renforcer le reste messieurs les ingénieurs… C’est comme si un culturiste se musclait seulement les bras mais pas les jambes! Ridicule. C’est pour cela que le concept « Hagane » est idiot selon moi en l’état…025
Si je compte le roulement de l’écrou de rotor, on a donc 4 roulements sur ce pignon, ce qui nous donne un axe flottant particulièrement performant, c’est un point positif à souligner.021
Le couple roue de commande/pignon du Stella est beaucoup mieux pensé. La roue de commande est en alliage bronze/aluminium et sa denture est plus fine que celle du Twinpower. Le pignon est plus long et bien qu’en laiton lui aussi, il est bien proportionné par rapport à la roue. Tiens? Au passage je note que sur le Stella, la graisse utilisée n’est pas blanche comme d’habitude mais verte, elle ressemble bougrement à de la Xad…019043
La manivelle du Twinpower est de bonne qualité, elle se visse directement dans la roue de commande mais j’ai été surpris de ne pas trouver de joint à la base, ni sur le côté droit.059
Le Stella est équipé d’un joint des deux côté de l’axe de la manivelle:070
Montée sur deux roulements, la manivelle du Twinpower possède une poignée en néoprène vraiment confortable qui permet d’exercer beaucoup de force en action de pêche. Cette poignée était graissée à l’origine, ce qui fait qu’elle tournait assez peu malgré ses roulements. Une goutte d’huile lui a rendu toute sa fluidité. Encore une erreur de finition…002
Celle du Stella n’a pas ce genre de problème et tourne proprement grâce à ses deux roulements elle aussi.067

 

 

Le test en condition réelle
Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour tester ce moulinet, j’ai dû faire 5 ou 6 sorties en tout, toutes soldées par des brecouilles à répétition ! Ce moulin me porterait-il la poisse ? C’est en tout cas une mécanique très agréable d’utilisation, aucun problème à signaler. Les lancers sont lointains et fluides, la récupération est douce, même avec des leurres qui tirent fort et il sait se faire complètement oublier en action de pêche, c’est certainement un des meilleurs moulinets qui soient pour le lancer. Pas de poissons hélas pour tester le frein, mais comme nous l’avons vu il ne devrait poser aucun problème, surtout si vous l’avez upgradé avec du Carbontex ! Bref, un moulinet d’un confort et d’un silence absolu qui obéi au doigt et à l’œil!009

Conclusion

Je suis désolé de le dire mais ce nouveau Twinpower, malgré ses qualités, est une arnaque. Il y a tromperie sur la marchandise comme je l’ai démontré plus haut. Je suis habitué aux petits mensonges ou omissions des fabricants, mais là Shimano pousse le bouchon un peu trop loin.  Il ne s’agit en fait que d’un gros Stradic étanche doté d’une roue de commande surdimensionnée qui n’a aucune utilité réelle. Aucune innovation non plus à l’intérieur du bâti, je dirais même qu’on assiste à une régression au niveau de la vis sans fin et des autres matériaux. Shimano a multiplié sournoisement les ressemblances extérieures avec les Stella FI et SW afin de nous faire avaler son prix de vente éhonté que rien ne justifie. Du pur merchandising en somme. Shimano continue de nous prendre pour des jambons, car bien sûr les modèles au-dessus (5000, 6000 etc,) n’ont pas plus de micro-modules que les poules n’ont de dents. La vérité est que ce moulinet ne devrait coûter que 200€ maximum, c’est bien tout ce qu’il vaut. Il n’en reste pas moins que c’est un bon moulinet dans l’absolu, mais vous trouverez l’équivalent pour beaucoup moins cher avec les Spheros ou les Biomaster actuels qui sont plus en avance techniquement que le Twinpower. Ma déception est donc grande, mon amertume aussi, et ma note pas terrible, à cause de son prix et de ses mensonges : 11/20. Je déconseille fortement de l’acheter. Pour 150€ de plus, vous aurez un Stella qui durera 20 ans, l’investissement en vaut vraiment  le coup si vous désirez taper dans le très haut de gamme… J’accorde un 17/20 au Stella, il aurait eu 18 avec des disques en carbone…031

 

Et pour le plaisir des yeux, l’éclaté du Stella:Stella 2500 FIEncore un grand merci à toi Sylvain pour m’avoir permis de jeter un œil sur cette splendide mécanique!

 

Texte et photos: Jean-Paul Charles

 

 

Publicités

31 réactions sur “Le moulinet Shimano Twinpower SW 4000 XG

  1. Encore un superbe article Jean-Paul où malheureusement tu nous fais « redescendre sur terre ». Où plutôt nous rappelle que nous sommes dans un monde de Commerçants….. Les passionnés c’est nous.

    J'aime

  2. Merci , je suis déçu et je m’attendais à mieux de la part de Shim…! Et le mauvais montage du galet c’est grave pour un moulin de ce prix ! je pense que l’on a pas fini d’entendre parler de ce moulin s’ils ne rectifient pas le tir en urgence …..

    J'aime

  3. édifiant pour une marque qui se veut leader…Autant le Stella semble doté d’une mécanique hors du commun (comme le ressort de compression du frein par exemple) en revanche le twinpo ne mérite pas sa place de second dans la hiérarchie shimano. Je rejoins ce qui a été dit précédemment ça ressemble à une publicité mensongère inacceptable pour ce prix.

    J'aime

  4. Quelle misère, je n’hésiterais pas une seconde à partager ton article juste pour que shimano en vende moins et pourtant je suis le premier à reconnaître les qualités de leur moulins mais à ce prix c’est lamentable.

    je m’en vais vérifier le galet de mon symetre FL qui me semble bien ne tourne pas non plus….

    J'aime

    • Il n’y a pas de roulement dans le galet de ton moulin. S’il ne tourne pas, démonte le (une seul vis) et fais tremper les six pièces qui le compose dans du White Spirit, remonte le tout avec une goutte d’huile et tout devrait aller.

      J'aime

  5. Cool, j’ai vu l’intérieur de mon Stella et merci pour ce que tu as fait pour lui, j’en profite avec bonheur.
    A mon humble avis les ventes de ce nouveau Twin ne vont pas décoller…
    A bientôt et continue comme ça sans rien changer.

    J'aime

    • Salut Sylvain,
      J’espère que mon upgrade te donne satisfaction, bien que la différence ne soit pas énorme, mais enfin c’est quand même mieux le carbone que le feutre 🙂
      Shimano devrait se pencher d’avantage sur l’innovation que sur la com, ils vendraient plus de moulins…
      A bientôt et garde la pêche!

      J'aime

  6. Merci pour vos explications sur le twinpower.. Je voulais l’acheter pour pêcher en lancer jigcasting à la réunion…. C’a m’a mis un bon coup de frein dans mon élan.. Il ne faut pas se fier qu’aux belles paroles des commerçants.. Merci encore pour ce très bon post..

    J'aime

      • On-m-a-dit-que-quand-il-fabllait-changer-les-roulements-a-billes-sur-les – moulinets-shimanô-4000xg-5’000xg-c-etait-la-galere pour avoir les pieces vu le prix du produit je me pose des questions merci de me repondre

        J'aime

  7. bonjour
    super travail,et conclusion fort réaliste,je viens de me faire plaisir,et me suis offert un stella SW 8000 PG je pêche uniquement aux acores en bateau,pêche de fond par 60 mètres en moyenne,je pêche beaucoup de poissons de roche de 3 à 5 kilos il me fallait un moulinet puissant ,remontée 300g de plomb régulièrement pour vérifier les appâts devient vite épuisant ,j’ai pas encore testé mon nouvelle achat,je pourrais faire un petit retour d’expérience en janvier à mon retour ,pour le moment le meilleure mouliner que j’ai utilisé pour cette pêche ? ne riez pas , un daiwa GS9 une antiquité ? oui , mais un vrais treuil,et pourtant j’ai déjà testé quelques moulin, sans trouvé mieux,j’espère que mon stella feras aussi bien , bonne continuation cordialement

    J'aime

    • Le choix du modèle PG est judicieux pour les pêches que vous pratiquez, à mon avis vous gagnez au change, ceci dit les Daiwa Gold étaient d’excellents moulinets, robustes, comme la série des BG. A ce sujet le nouveau BG SW a été bien noté par Alan Hawk, il semblerait qu’il soit bien meilleur en tout cas que le Socorro de Shimano… Pas de problème pour le retour d’expérience, ça intéressera sûrement les lecteurs de ce blog!

      J'aime

  8. coté outillage , tu fustige les vis torx et allen , mais , en construction mécanique , les vis cruciforme , ça n’existe pas .
    pour des raisons simple , une vis doit pouvoir se desserrer et se resserrer de nombreuse fois , ce qui est hasardeux avec un tournevis crussi d’autant qu’il en existe plein de sorte avec plein de formes presque identique , mais qui vont matraquer la vis .
    d’autre part , sur de petites vis , allen ou torx permettent un bon serrage sans esquinter la vis .
    j’ajouterais une autre raison moins mécanique , c’est q’une mécanique précise ne doit être démontée qu’avec des outils de bricoleurs sérieux et non pas par un bricolo du dimanche armé d’un tournevis …. ou d’une pointe de couteau
    toineconcept

    J'aime

    • Je ne fustige pas les vis Torx, mais leur utilisation abusive dans ce cas précis. Les vis Torx sont effectivement indiquées sur des pièces qu’il faut démonter et remonter souvent, ce qui n’est pas le cas ici. A part moi et quelques autres, la plupart des pêcheurs ne démonteront leur moulinet qu’une fois par an, voire jamais… D’autre part la quasi totalité des moulinets possèdent des vis cruciformes et cela ne les empêche pas de fonctionner parfaitement 😉 ! Donc c’est un peu pénalisant pour un type qui veut faire l’entretien de son moulinet de devoir acheter un jeu complet de clés alors qu’un bon vieux tournevis aurait amplement suffit. Sur les anciens Mitchell, on accédait aux engrenages en ôtant le carter à l’aide d’une simple pièce de monnaie…et ça fonctionnait parfaitement!

      J'aime

  9. Bravo pour l article, j y vois un peu plus clair maintenant et je pense laisser tomber l idée d acheter un twin power….. Quel moulinet acheter alors?!?! J ai achete un balistique de chez Daiwa, et franchement, je suis très déçu….

    J'aime

  10. On est en 2018, avez-vous pu constater une évolution sur les modèles de cette année(2018), notamment sur l’engrenage secondaire. C’est bizarre quand même, la publicité mensongère… peut-être n’était-ce que sur les premiers modèles ?
    Shimano n’a finalement pas réagi ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s