La pêche des bois noyés aux leurres

arbre

 

J’aborde ici une technique de spécialiste qui servira peut-être à quelques-uns d’entre vous lors de l’ouverture, mais qui risque d’en décourager beaucoup d’autres… Comment faire passer vos leurres au milieu des fatras de branches immergées qui encombrent certains secteurs de nos lacs de barrage sans les perdre au premier lancer ? Je vous donne ici quelques éléments de réflexion…

 

 

Tout d’abord un simple constat : Les portions de rives abritant une grande concentration de bois noyés sont en général parmi les meilleures pour les carnassiers, toutes espèces confondues. Les poissons se tiennent à proximité de ces fouillis inextricables qui leur procurent le gîte et le couvert. Pour le pêcheur au leurre, c’est un vrai casse-tête surtout s’il pêche du bord… Ici par exemple, sur cette vue d’un lac partiellement asséché où les arbres sont restés debout, on comprend tout de suite qu’une fois le niveau revenu à sa hauteur normale, ça ne va pas être simple !Arbres immergésJ’ai longtemps réfléchi à ce qui se passait sous l’eau quand j’envoyais mes cuillères au milieu des branches et c’est plus subtil qu’il n’y paraît… En fait, j’ai compris que même si je les utilisais à mi eau, sans leur faire toucher le fond, ma tresse finissait par rencontrer une branche et cette dernière allait guider mon leurre jusqu’à elle aussi sûrement qu’une poulie guide une corde. Arrivé au niveau de la branche, soit il passait l’obstacle si elle était à peu près horizontale, soit le plus souvent il restait coincé dans le V des fourches que l’on trouve surtout dans les parties supérieures de l’arbre (flèches jaunes sur la photo ci-dessous). Ce n’est pas forcément l’hameçon qui se plante mais plutôt la tête et le corps qui ne passe pas ! Vous aurez beau tirer, vous finirez par casser. J’en ai perdu comme ça des dizaines, puis j’ai trouvé un début de solution.arbre2J’ai testé beaucoup de leurres, les seuls qui arrivent à tirer leur épingle du jeu dans ces conditions sont les cuillères ondulantes, certains leurres souples et les crankbait, à condition de les modifier. Les leurres du commerce employés tels quels risquent en effet d’être à usage unique !

La palette assez large des ondulantes leur permet en général de rebondir plus violemment sur les branches que les autres leurres et de passer ainsi l’obstacle en basculant. Pas tout le temps hélas ! Même en utilisant des hameçons simples, même en accélérant la récupération au moment où je sentais que l’obstacle était imminent, j’en ai perdu aussi des dizaines. Mais j’ai pris de très beaux poissons aussi… Et décroché plein d’autres !
J’ai donc perfectionné mes cuillères à l’aide d’un bricolage assez simple pour leur permettre de passer encore mieux les obstacles. Je leur ai rajouté un éperon en corde à piano qui leur fait faire du saut à la perche ! Le principe n’est pas nouveau, mais il est efficace.
Il faut d’abord vous procurer de la corde à piano d’un diamètre de 120/100em afin qu’elle soit bien rigide. Puis il faut en couper un brin de la taille de la cuillère environ.
On perce ensuite 2 petits trous du diamètre de la corde à piano, bien alignés et au centre, vers le tiers avant de la cuillère.006A la pince, on forme ensuite une sorte de crochet qui va venir se positionner au niveau des trous, puis on plie le fil en formant un angle assez fermé de 20° environ. Il ne reste plus qu’à passer la corde à piano dans le premier trou de manière à ce que le crochet soit bien maintenu.011016
Il faut ensuite fixer le tout avec de la colle époxy, en prenant soin bien sûr que l’éperon soit fixé sur la partie convexe de la cuillère, de la sorte, c’est lui qui va se présenter le premier face à la branche et permettre de faire basculer le leurre. Je fais un petit coude à l’extrémité de l’éperon afin qu’il ne se plante pas dans les bois. C’est très solide une fois sec.020026003004007Attention, l’angle doit être peu prononcé,  entre 20 et 30° maxi, sinon vous obtiendrez l’effet inverse : la cuillère se bloquera entre deux branches si vous l’inclinez à 45°!

Au final, je rajoute un hameçon simple armé d’un twist, ce qui permet une présentation idéale de la pointe et une meilleure aspiration par le carnassier, donc un meilleur ferrage.009
Si vous n’avez pas envie de coller à l’époxy (et surtout pas à la Super glue car elle ne résiste pas à l’humidité) vous pouvez boulonner votre corde à piano avec des vis inox assez fines, c’est ce que je faisais au début, mais c’est plus long et moins fin comme résultat !031Ce petit système permet de diminuer grandement les accrochages (y compris dans les secteurs rocheux) et n’entrave absolument pas la nage du leurre. Je l’ai mis au point en toute fin d’année et je n’ai pas encore pris de poisson avec mais j’ai pu constater son efficacité puisque je n’ai perdu aucune de mes cuillères lors de mes dernières sorties au mois de janvier. Disons que 8 fois sur 10 la cuillère franchi l’obstacle, même le plus délicat.

Enfin, je rappelle que la minnow spoon de Rapala est aussi une très bonne cuillère pour pêcher ce type de poste grâce à son hameçon simple anti-herbe, je ne lui ai pas encore rajouté d’éperon mais elle se faufile très bien dans les branches immergées, c’est une valeur sûre…IMG_8852

 

 

Les leurres souples sont également de bons candidats pour cette pêche vu leur faible coût, mais là-aussi un petit bricolage des têtes plombées s’impose si vous ne voulez pas les perdre les unes après les autres.
Il vous faut bien sûr un moule du modèle que vous préférez, il n’y a simplement qu’à rajouter un petit canal à l’avant, que l’on façonne à la scie à métaux, il suffit ensuite de rajouter un brin de corde à piano avant la coulée.025
La mise en œuvre est beaucoup plus rapide que pour les cuillères et on peut en tirer ainsi un nombre considérable à peu de frais. L’éperon en corde à piano va jouer le même rôle de détecteur d’obstacle et permettra au leurre de basculer sans accrocher, ça marche très bien. Il faut veiller simplement à ce que l’éperon soit bien dans l’alignement de la pointe.030027
Si en plus vous optez pour un modèle texan, les accrochages deviennent presque inexistants !teptéperon

 

Les crankbaits sont eux aussi d’excellents passeurs d’obstacle grâce à leur large et longue bavette, mais leur armement ventral fini toujours par s’accrocher à la longue, c’est pourquoi il est préférable de n’avoir qu’un hameçon simple en queue.
Ce modèle existe dans le commerce, c’est celui de Patrick Sébile ci-dessous, mais je juge son hameçon trop rigide :032
Je préfère modifier moi-même mes crankbaits en leur rajoutant un hameçon inline en queue, ce qui permet de meilleurs résultats au ferrage à mon avis.038
Mais on peut faire encore mieux : rajouter un éperon en corde à piano sous la bavette ! Il suffit de percer un petit trou du bon diamètre et d’y insérer l’éperon en le collant à l’époxy. L’angle doit être à peu près le même que celui de la bavette. Ainsi modifié, vous obtenez un véritable 4X4 sous-marin, qui va rebondir sans problème sur les branches et les cailloux sans jamais s’accrocher, ou presque. La nage du leurre n’est pas entravée si l’éperon est bien centré.020018
Naturellement ces systèmes ne sont pas infaillibles et il arrive qu’on continue à perdre des leurres mais ces pertes sont divisées par 5 à mon avis comparées à des leurres « normaux », donc le jeu en vaut la chandelle et permet de s’attaquer sérieusement aux endroits les plus scabreux sans avoir à se soucier trop de son porte-monnaie ! Le temps passé à bricoler ses leurres de la sorte est à mon avis payant et vous permettra peut-être de sortir ce gros brochet dont vous rêvez pour l’ouverture…

 

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

Publicités

4 réactions sur “La pêche des bois noyés aux leurres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s