L’entretien des moulinets spinning pour les nuls!

 

041

 

Piqure de rappel pour les moins doués d’entre nous avant l’ouverture : un petit nettoyage de vos spinning est indispensable au moins une fois par an avant d’attaquer la nouvelle saison, cela permet d’améliorer les performances et la longévité de nos chères machines. Cet article vous permettra de faire une révision correcte sans avoir à tout démonter (ou presque !) et vous verrez que vous n’êtes pas si nuls…

 

 

001Pas la peine d’être ingénieur pour entretenir un moulinet, il suffit la plupart du temps de savoir manier un tournevis, rien de bien compliqué si on procède dans l’ordre. J’ai fait cet article suite à la demande de Laurent, un lecteur qui m’a avoué ne pas oser démonter son Stradic de peur de ne pas savoir le remonter. Comme je ne peux pas entretenir tous les moulinets de mes lecteurs, ce petit « tuto » servira à tous ceux qui hésitent encore à mettre les mains dans le cambouis !
Il y a 3 points essentiels à vérifier sur les spinning :
1-Le frein et la bobine
2-Le pick-up
3-Les engrenages

1-Même s’il fonctionne très bien, un petit entretien annuel du frein est toujours une bonne chose. Situé à l’avant de la bobine dans 95% des cas, ce frein est généralement maintenu par un circlip qui se retire facilement avec un tournevis plat. Il est composé d’une alternance de disques en acier et en feutre (ou en carbone), ce sont ces derniers qu’il faut surveiller.
Le disque qui frotte le plus est le premier. En chauffant, les disques en feutre deviennent bruns et perdent de leur adhérence. Ce n’est pas le cas ici, mais si cela se produit, changez-le, ou à défaut mettez celui du dessous à la place. Les disques en feutres doivent être légèrement graissés, mais sans excès. Ici, les disques sont en bon état et encore bien graissés, donc ce simple contrôle visuel suffit pour pêcher l’esprit serein. Au remontage, n’oubliez pas de bien replacer le disque en acier possédant un ergot au milieu (flèche rouge), il empêche la pile de tourner sur elle-même.013Pour les disques en carbone, logiquement l’usure est plus longue à se manifester et il est rare d’avoir à les remplacer, mais il faut également légèrement les graisser pour avoir une progressivité correcte.
Lorsque vous replacez le bouton de frein, passez un peu de graisse au pinceau sur le dessous, même s’il est équipé d’un joint, l’étanchéité n’en sera que meilleure.105A l’occasion d’un changement de fil, profitez-en aussi pour nettoyer la bobine et le moyeu où un nombre considérable de saletés s’accumule, surtout vers le bord (flèche verte) à cause du fil ou de la tresse. Si vous pêchez en mer, vous aurez du sel en plus ! Rincez donc la bobine avec de l’eau savonneuse et un chiffon, ça lui fera le plus grand bien.008

 

2-Le ressort à compression qui arme l’arceau du pick-up a besoin d’un petit peu de graisse pour bien fonctionner. Démontez seulement le cache latéral sans toucher à la vis qui maintient le pick-up et passez la graisse au pinceau, puis refermez.063065
Le galet est une des pièces qui subit le plus de contraintes sur les spinning, là il vaut mieux tout démonter une fois par an et nettoyer les différents éléments avec un petit coton-tige imbibé de white spirit. Nettoyez aussi la pièce en composite qui supporte le galet, c’est là que les saletés s’accumulent. Au remontage, mettez une petite goutte d’huile de vaseline au niveau du roulement. En cours d’année, mettez régulièrement un peu d’huile à cet endroit. Evitez les huiles au silicone, elles finissent par laisser des dépôts gras.055058060

 

 
3-La partie qui effraie le plus grand nombre : les engrenages ! Autrefois, la plupart des moulinets offraient un accès facile au train d’engrenage, il suffisait bêtement de dévisser le carter. Désormais, il faut d’abord enlever le rotor car les dernières vis qui maintiennent le carter se trouvent cachées en dessous… Sur le Stradic, il y a aussi un port de maintenance, une petite ouverture fermée par une vis par laquelle on peut introduire un peu d’huile, mais ce n’est pas suffisant à long terme. 032
Il faut donc commencer par enlever les cales et la roue crantée qui se trouvent sur l’axe.018
Puis il faut dévisser l’écrou du rotor. Pour cela, il faut d’abord enlever la petite vis qui maintient l’écrou en position pour l’empêcher de tourner, puis, à l’aide d’une clé pipe ouverte de la bonne dimension (ici du 12), dévisser l’écrou proprement dit. Attention : certains filetages sont « pas à gauche », c’est-à-dire qu’ils se dévissent dans le sens des aiguilles d’une montre, à l’inverse des filetages classiques. Donc, ne jamais forcer si ça ne vient pas classiquement et essayer dans l’autre sens… Pour le Stradic pas de problème, le pas est classique.022023Il faut également vérifier lorsqu’on enlève le rotor de ne pas égarer l’entretoise qui vient généralement s’intercaler entre lui et le pignon. Les entretoises sont des petites rondelles de métal ou de plastique qui servent à caler et à diminuer les frottements entres deux pièces. Il peut il y en avoir plusieurs, mais pour le Stradic il n’y en a qu’une.027
Une fois le rotor (et la manivelle) enlevé, on peut commencer à retirer les vis du carter. Il faut juste noter soigneusement la disposition de ces vis puisqu’elles sont généralement de tailles différentes selon leur emplacement. Le carter vient alors facilement.034Sur les moulinets à Wormshaft comme le Stradic, la roue de commande se dégage elle aussi facilement, ce qui n’est pas le cas des moulinets à came en S. Cette roue de commande possède aussi des entretoises, veillez à bien les remettre au remontage. Au passage, je note que sur ce modèle de Stradic, l’axe et la vis sans fin sont en alliage de titane, ils ne pèsent quasiment rien mais sont très solides, vive le progrès ! 036039On ne le répètera jamais assez, il est inutile de graisser un moulinet si on ne l’a pas d’abord nettoyé, ça ne sert à rien. Pour cela, remplissez un petit récipient de white spirit propre, placez-vous au-dessus et à l’aide d’un pinceau ou d’une petite brosse, imbibez et frottez les engrenages et la roue de commande plusieurs fois, jusqu’à éliminer complètement toute trace de graisse. N’utilisez pas autre chose que du white spirit, les solvants plus puissants comme l’acétone ou le trichloréthylène peuvent endommager certaines pièces en plastique, les joints éventuels ou la peinture du moulinet. Pour les moulinets à came en S, le procédé est le même, il faut juste insister d’avantage au niveau de la roue de commande qui reste fixe.
Lorsqu’il est bien propre, laisser-le sécher quelques heures pour que le solvant s’évapore complètement. Notez au passage la couleur du « jus » de nettoyage… C’est pas du luxe !041045048
Il ne reste plus qu’à graisser le moulinet. Toujours au pinceau, badigeonnez les engrenages et la roue de commande, ainsi que les pourtours du carter pour créer une bonne étanchéité. Il existe toutes sortes de graisses de synthèses, pour ma part j’utilise de la « Xad » qu’on trouve dans tous les magasins de bricolage et qui coûte beaucoup moins cher que la « hot sauce » pour une qualité selon moi équivalente. Rien ne vous empêche évidemment d’utiliser cette dernière, ou les produits dédiés de Daiwa et Shimano.082086088097092
Une fois le carter remonté, mettez quelques gouttes d’huile sur l’axe et le roulement de l’anti-retour avant de remettre le rotor. L’entretien est terminé, ou presque.098
Pour compléter cette révision, un démontage de la poignée de la manivelle permet de nettoyer l’axe de cette dernière. Sur le Stradic, elle est portée par deux roulements, mais une petite goutte d’huile n’est pas superflue.071074081
Vous voilà donc avec un moulinet régénéré : les bruits parasites et les frottements sont en grande partie éliminés et il a retrouvé sa douceur originelle ! L’opération ne dure logiquement qu’une demi-heure : une fois par an, ce n’est pas une grosse perte de temps et ça permet de prolonger sa durée de vie. Donc mon cher Laurent tu n’as plus d’excuses pour les prochaines révisions : à tes tournevis !107

 

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

71 réactions sur “L’entretien des moulinets spinning pour les nuls!

  1. Super tuto pour Laurent , yapluka!
    Graisse XAD parfaite pour les engrenages c’est une grade NGLI 2.
    L’huile Shimano à éviter pour la maintenance des engrenages, elle est trop fluide et « rince » la graisse, pour le galet çà passe.

    J'aime

      • Heu… je dirais que c’est un distillat issu du pétrole tout comme son homologue la paraffine mais sous forme solide.
        Son principal défaut c’est qu’elle « boit » l’eau, parfaite pour une utilisation waterless comme les machines à coudre.
        De plus elle peut détériorer les joints si ils sont à base de latex (le port SR de maintenance du galet a un petit joint noir)

        J'aime

  2. Exact! C’est aussi un distillat du pétrole… Je ne sais plus pourquoi je croyais me souvenir du contraire… Ceci dit, elle est meilleure que les autres à mon avis, et il n’y a plus guère de latex dans les joints actuels. Selon vous, quelle serait la meilleure huile à conseiller?

    J'aime

  3. Joli article. Je recommanderai la méthode à mes amis pêcheurs et j’assurerai volontiers le SAV 😉
    Sinon, Il y a un risque si j’utilise l’essence de térébenthine pour nettoyer?

    J'aime

      • J’évite alors. D’habitude, je nettoie avec le WD 40 a coup de pression et j’en met partout. L’idée de bain pour les pièces est plus pratique. Je vais chercher du white spirit.
        Merci Jean-Paul
        A+

        J'aime

    • J’ai aussi oublié de préciser un truc très important pour la térébenthine, c’est qu’elle est auto-inflammable! Si tu oublie dans un coin un chiffon imbibé de « téré », il peut spontanément prendre feu, je l’ai vu de mes propres yeux… Donc prudence!

      J'aime

  4. Évite le WD 40 aussi, c’est une saloperie! Désolé mais les produits « tout-en-un » ne valent rien… L’action mécanique du brossage alliée au pouvoir dégraissant du white spirit est la meilleure solution pour les engrenages.

    J'aime

  5. +1 avec J-P Charles pour le White Spirit (pour ma part je préfère le désodorisé)

    Pour mon job et pour le nettoyage des pièces mécaniques j’utilise de l’essence F, idem essence pour briquet BP Zoom ou Zippo (parfumée), sans gras, le top quoi!
    Mais à la maison trop dangereux car point éclair trop bas et donc facilement inflammable.

    Pour certains produits il vaut mieux également bien consulter les fiches de données de sécurités (FDS) des fabricants ou de l’INRS.
    http://www.inrs.fr/publications/bdd/recherche-fichetox-criteres.html
    White Spirit
    http://www.inrs.fr/publications/bdd/doc/fichetox.html?refINRS=FT%2094
    Essence de Térenbenthine
    http://www.inrs.fr/publications/bdd/doc/solvant.html?refINRS=SOLVANT_8006-64-2

    J'aime

  6. Bonne idée Jean-Paul les photos. Je me suis lancé avec un vieux tambour tournant qu’on m’a donné aujourd’hui. J’ai pas fait de photo….
    Je l’ai remonté, pour l’instant il tourne plus et j’ai oublié deux rondelles de frein. Mais tout va bien….
    Les rondelles (feutre je suppose) sont tombées en morceaux. J’ai commencé à le nettoyé au White en avait besoin. Je m’y remet dimanche.
    Questions: 1/ avec quoi enlever ce que j’appelle « sulfate ». Il y en a partout et en le grattant avec le tournevis ça tombe en poudre, on dirait de la craie très dure (sans doute du sel)
    2/ Pourquoi c’est toujours les petits ressorts cachés qui à l’ouverture partent le plus loin. Bon je l’ai retrouvé…..lol

    J'aime

  7. Ton « sulfate » est sans doute un dépôt de sel, en effet. Si il y a des pièces en bronze, il peut y avoir aussi du « vert de gris » (sulfate de cuivre) mélangé au sel. Dans un premier temps, il faut nettoyer à l’eau savonneuse, puis au white spirit. Si il y a des dépôts qui résistent, tu peux les frotter avec de la laine d’acier très fine (la plus fine).
    Les petits ressorts ont une aptitude innée à sauter et à aller se planquer dans les endroits les plus inaccessibles, c’est comme ça… il ne faut pas trop leur en vouloir!!

    J'aime

  8. J’ai utilisé plusieurs fois du nettoyant de frein auto en bombe pour nettoyer et dégraisser l’intérieur de mes moulins. Est-ce que c’est nocifs pour les joints et les pièces en « plastique »?
    Ce que je peux affirmer, c’est que ça décape la graisse sans pinceaux!

    J'aime

  9. Super article, comme d’hab. Merci. Du coup j’ai démonté sans problème un rarénium 3000 Ci4 (il n’avait pas vraiment de soucis, mais il est encore plus fluide maintenant), et je me suis attaqué à mon Twin Power 2500 ci4 FA. je suis pour l’instant bloqué par une « screw set », la pièce 6008 sur le plan éclaté. Je n’ai pas l’outil pour démonter cette petite vis qui est sur l’axe, je pense qu’il faut une clé allen minuscule, en tout cas, j’ai hate de l’ouvrir, il doit y avoir de vilaines choses dedans (dans la poignée, il y avait déja des algues enroulées…). Et grâce a vous, j’ai l’impression que je vais y arriver!

    J'aime

  10. Merci! Vous me faites gagner du temps. Bravo encore pour votre blog, très propre, pertinent éditorialement , très bien illustré. J’espère que vous avez la fréquentation que vous méritez.

    J'aime

    • Non, ce n’est pas la même. J’utilisais avant celle au lithium, elle est très bien mais j’ai voulu changer! Je trouve la Xad plus « fine », elle me rappelle la graisse Penn… En tout cas bien moins chère que les produits de marque.

      J'aime

  11. Puisqu’on en parle, que pensez-vous de la graisse au graphite? (utilisée pour les têtes de cardan dans les voitures)
    Conçue pour résister à de hautes températures, elle pourrait bien convenir aux rondelles de frein.
    Elle protège également bien contre l’intrusion de poussière et de sable.
    @+
    Kibitz

    J'aime

    • Oui, pour les disques de frein c’est bien, et pour le reste aussi. Celles que je déconseille sont les graisses au silicone, elles finissent par faire des boulettes collantes, à éviter.
      Super ton article sur le vieux Shimano, je me suis régalé! Je voulais te laisser un message mais impossible, un problème URL ou de navigateur…

      J'aime

  12. Bonjour jean paul, je me suis décider à nettoyer mon moulinet après avoir lu votre article super détaillé. Je pensais que ca roulerai comme sur des roulettes. Mais finalement et après remontage j’ai un accro a chaque tour de manivelle…et deux rondelles que je ne retrouve pas sur la vu éclater de mon moulinet. Le moulin en question est shimano aernos 2500 fa. Pourriez vous m’aider….merci

    J'aime

  13. bjr j ose pas demonter mon certate 3500 hd j ai peur de faire des betises je trouve qu il fait un peu de bruit de frottement sinon est ce que lhuile pour les armes est bien pour les moulins merci

    J'aime

    • Bonjour,

      les bruits de frottements viennent en général de la roue d’oscillation, il faut démonter votre moulinet et le graisser à cet endroit (mettre de l’huile ne sert à rien). les Certate HD n’ont pas la technologie Magsealed, donc vous ne risquez pas grand chose. Consultez mon article sur le Certate Hyper Custom pour le démontage.

      J'aime

  14. J’ai de la graisse PTFE , de la hot grease (bof) et les graisses habituelle pour mes Moulins !

    Mais j’ai aussi de la graisse MoS2, cette dernière est plus collante (noir gris), raisonnablement epaisse et destinée habituellement au palier/roulement: résistante aux fortes chaleurs et pressions, si tu connais qu’en penses tu ?
    (parceque si la graisse Li+PTFE m’a semblé donné un très bon résultat, j’ai aussi vu en la manipulant qu’elle etait assez sensibles a la chaleur, et pas très épaisse.

    J’ai noté la graisse que tu utilise (la XAD), vu quelques bonnes critiques de cette graisse de synthèse sans additifs.

    J'aime

    • Je ne suis pas un spécialiste de la graisse 🙂 ! Je n’ai pas utilisé celles que tu cites, je trouve la XAD très bien, suffisamment collante mais pas trop épaisse, elle présente en plus un très bon rapport qualité prix. Alan Hawk utilise la MO Grease de Daiwa pour ses moulins les plus précieux (graisse à base de molybdène , assez proche du graphite) donc j’imagine que ta MoS2 en contient aussi.Regarde son article sur l’entretien des moulinets ici: http://www.alanhawk.com/blog/care.html

      J'aime

  15. Vu le bien qu’il dit de cette graisse au molybdene ( tres collante, et hyper stable) pour ses qualités de lubrification : »Daiwa’s Molybdenum grease …very best grease available for a reel’s gearing in terms of metal protection and wear reduction ».

    Et vu que Daiwa ne fabrique pas de graisse, il s’agit bien a mon avis de graisse MoS2.
    Ca se trouve en magasin de bricolage, pour pas très cher (et pas en mini container)… en plus du petit pot acquis pour mes Airguns, j’ai trouvé l’an dernier a Lidl (« soin auto ») un tube de MoS2 (façon dentifrice, ca simplifie l’application) pour 2-3 euros

    J'aime

  16. Merci pour le tuto, au top comme toujours 😉
    Je vais avoir besoin de graisse pour cette hiver et je voulais partir sur la XAD en pot de 200g mais du coup en lisant les commentaires plus haut, j’hésite à prendre de la graisse à base de MoS2 (molybdène).

    J’ai fais un petit tour sur le web et j’ai trouvé cela :
    http://www.conrad.fr/ce/fr/product/828665/Graisse-super-longue-duree-MoS2-100-ml-CRC-41420
    https://www.amazon.fr/Liqui-Moly-3510%C2%A0lm-47%C2%A0Graisse-MoS2%C2%A0100%C2%A0g/dp/B00295CR0U
    https://www.amazon.fr/Comma-cV500G-lithium-molybd%C3%A8ne-graisse-pour-gleichlaufgelenke/dp/B003BPUSDU/

    Je pense que le dernier lien peut être intéressant car il y a du lithium en plus !

    Vos avis?

    J'aime

    • Attention quand même aux graisses contenant du molybdène, Alan Hawk recommande de ne s’en servir uniquement que sur les engrenages, à éviter sur les roulements! Personnellement la XAD me convient très bien, et en plus elle n’est pas chère.

      J'aime

  17. Merci pour votre réponse, j’ai du lire un peu trop vite !
    Alors dans ce cas, oui autant ne pas se prendre la tête et prendre de la XAD !
    Mais bon de toutes façons les roulements on les huile donc pas de graisse.

    D’ailleurs vous ne mettez pas un coup d’huile sur le roulement sur chaque partie du bâti ? (emplacement manivelle)

    J'aime

    • Je mets de l’huile sur l’axe principal, sur le roulement de galet et sur l’axe de la manivelle. Avec les roulements scellés actuels, c’est un peu superflu, ou alors il faut les ouvrir et les nettoyer avant de les huiler, gros boulot! Vu le prix des roulements standards il vaut mieux les changer dès qu’ils grattent un peu… La remarque d’Alan s’appliquait je pense aux roulements ouverts que l’on trouve parfois et à l’anti-retour, qu’il ne faut surtout pas graisser quelque soit le type de graisse.

      J'aime

  18. Bonsoir,
    Je relance le tutoriel pour les roulements. En fait, je ne m’étais jamais posé la question. Une goutte d’huile de vaseline, pour moi, il repartait en pleine forme.
    Je suis tombé sur un site de Yoyo (sisi) où il préconise un lubrifiant de qualité selon le type de roulement. Peu cher et surtout adapté !
    Il présente une vidéo de surcroît pour l’entretien qui est bien expliquée
    .
    Comme dit si bien Polo, lubrifier sur du sale ne sert à rien. J’ai testé aujourd’hui, un roulement démonté et l’autre non (sur un petit d’axe de poignée) et le résultat était surprenant.

    Je me permet de mettre les liens :
    Laurent

    Vidéo :

    Lubrifiant :
    https://www.yoyoblast.com/fr/shop-accessories-oil.html

    J'aime

    • Oui, c’est un très bon tuto sur les roulements. mais comme je le disais, ouvrir un par un tous les roulement d’un moulinet prend beaucoup de temps, c’est nécessaire seulement si on sent qu’un roulement n’est pas parfaitement fluide, s’il tourne nickel ça ne sert pas à grand chose. D’autre part il faut une loupe pour les plus petits, notamment ceux du galet, ce n’est pas toujours facile! Pour le nettoyage j’utilise de l’acétone, c’est encore plus volatile que l’essence donc on peut lubrifier tout de suite après. Attention: jamais d’acétone pour nettoyer le bâti ou d’autres pièces contenant du plastique! Uniquement pour les roulements et dans un récipient comme le montre la vidéo… Pour le lubrifiant l’huile moteur convient aussi parfaitement.

      J'aime

  19. Je te conçois que sur les petits, même sous la torture je ne le ferais pas. Après, l’hivers est long, quand je vois l’état de mon Quantum, l’intérieur était limite entre mélasse est goudron, j’aurais dû avoir un œil plus attentif aux roulements. Au moins les laisser une nuit dans le white-spirit et les souffler ensuite.
    Disons qu’ils ne faut pas les négliger, ils font parti intégrante de nos moulins et comme tu prodigues de judicieux conseils, on se prend au jeu des upgrades, du moins pour moi ^^)

    Ils sont beaux ces Yoyo !

    J'aime

  20. Bonjour et merci pour vos articles riches d’enseignements ! Grace a celui ci vous m’avez convaincu de franchir le pas, car je n’ai jamais au grand jamais entretenu mes moulinets de l’interieur (non pas par anxiété mais plus par flemme ^^)

    Savez dans quel type de graisse se classe la hot sauce.. car il me semble procéder un pot de graisse mobil de couleur rouge (special roulement, engrenage et cardan) et si cela se trouve ces 2 graisses sont de la meme famille.

    Par avance merci pour votre aide, a tres bientot

    J'aime

    • Je ne sais pas ce qu’ils utilisent dans la Hot sauce mais je sais que c’est beaucoup trop cher! Perso je prends de la Xad qu’on trouve partout et qui ne coûte que 10€ les 250g… Si votre Mobil ne contient pas de silicone vous pouvez l’utiliser sans problème!

      J'aime

  21. Merci pour votre reponse, je vais regarder la compo de plus pret, mais je doute qu’elle soit composée de silicone car elle est aussi adaptée aux hautes temperatures…

    J'aime

  22. Pour les graisses au silicone, j’ai remarqué il y a quelques années en arrière qu’elles avaient tendance à sécher et à former des boulettes, mais peut-être qu’elles ont fait des progrès depuis… Selon Alan Hawk, les meilleures seraient les graisses à base de Molybdène, mais à mon avis celles à base de lithium sont très proches et beaucoup moins chères, ce sont celles que j’utilise sur les moulinets mer pour la roue de commande et le pignon, je passe ensuite à la Xad pour les engrenages secondaires. Pour l’huile je prends désormais de la bonne vieille WD40, elle a une meilleure viscosité que l’huile de vaseline et ne coûte pratiquement rien, un bidon d’1 litre vous fera toute une vie d’entretien!

    J'aime

    • Je comprends mieux pour l’histoire du silicone, les qualités ne doivent pas tenir dans le temps..
      Donc je ne risque rien de tenter ma mobil, ca va le faire j’en suis sur, puis au pire je degraisse tout et repars a zero avec de la xad..
      Par contre le wd40 est un dégrisant et non une huile…
      Vous mettez de l’huile sur quel élément exactement (roulements, anti retour ?) ?

      J'aime

      • Pardon, je voulais dire la W40, l’huile moteur, il faudrait que je dégrise 🙂 !
        L’huile sur l’axe, le roulement de galet, le roulement de poignée, et un tout petit peu sur les rouleaux de l’anti-retour si nécessaire.

        J'aime

      • LoL 😉
        merci pour les infos, mnt y a plus qu’a..! J’aurai un peu de tps ce week end, et j’en profiterais pour mesurer les palliers de mon symetre FL afin de les remplacer par des roulements 😉
        A tres bientot et encore merci !

        J'aime

  23. Et voilà, une bonne chose de faite, une grande 1ere ! en commencant tranquillement sur un sienna, puis ensuite sur un symetre fl, le rarenium devrai y passer dans les prochains jours…
    Rien de compliqué, pas vraiment de pièges grâce a tous tes articles et surtout celui ci qui m’a beaucoup aidé ! attention tout de meme à la rondelle juste après le rotor et au 2 p’tites rondelle posées sur la roue de commande… mais tes illustrations résume très bien la chose !
    Ma plus grosse surprise me viens de mon p’tit sienna 2500 qui après 7 ans de vie commune n’a pas recu le moindre entretien. Je m’attendait au pire lors du démontage franchement RAS, c’était clean, rien n’a bougé, il tournait deja comme au 1er jour, de la super came (pas certain que le nouveau modèle en fasse autant) !!! J’espère qu’il repartira pour au moins autant d’années suite a ce p’tit « lifting »…
    De mon coté j’ai préférer démonter toutes les pièces du bati, afin de dégraisser les pièces métalliques une a une a l’aide d’un vrai dégraissant. Pour le bati en plastique quant a lui j’ai essayé le white spirit, mais n’étant pas convaincu j’ai utilisé la bonne vielle recette : eau chaude (petit quantité) + paic citron (en conséquence) ! résultat impeccable ! attention à bien faire sécher avant de remonter.
    Merci infiniment pour ton blog, continu comme ca 😉

    J'aime

    • Démonter les pièces une par une c’est mieux, mon petit tuto s’adressait à ceux qui n’ont pas envie de le faire 😉 ! Pour l’eau savonneuse c’est bien aussi pour nettoyer le bâti, mais attention à ne pas faire tremper les engrenages et les roulements dedans!

      J'aime

      • Oui oui biensur, j’ai pris le soins de deposer toutes les pieces, roulements compris avant de faire prendre un bain au bati..
        Ensuite un bon coup de bombe d’air sec et le tour est joué 😉

        J'aime

  24. Bonjour à tous. Tutto super intéressant et détaillé. UN grand merci pour ce partage.
    Pour ma part j’ai décidé de nettoyer le Loxus un moulinet special pêche au toc. C’est très énervant mon fil sur le moulinet passe systématiquement d’un coté ou de l’autre coté de la bobine sur l’axe du moulinet et je suis obligé à chaque fois de sortir la bobine pour déloger le fil qui a évidemment des « péruques » je ne sais pas si vous voyez le problème. Je vais donc essayer de tout nettoyer et de graisser car je ne l’ai jamais fait depuis l’achat (2ans)

    Une question serait il possible de graisser avec de la graisse cuivrée qu’on utilise en mécanique???

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Chris

    J'aime

    • Bonjour,
      la première chose à faire est de démonter toutes les pièces du moulinets et de les nettoyer au white spirit. Une fois bien sèches et propres vous pourrez les remonter et les graisser. Perso je conseille la Xad mais si votre graisse n’est pas trop épaisse et collante pourquoi pas.

      J'aime

  25. Bonjour,
    Merci pour ce guide très pratique. Jai décidé de le suivre pour entretenir mon Shimano Rarenium Ci4+ 1000. Après démontage et nettoyage, je l’ai graissé avec la Xad comme recommandé plus haut : j’observe une perte de fluidité après chose que je n’avais pas observé lors que j’ai effectué l’entretien de mon Stradic (en utilisant la graisse Ardent jaune).
    Alors la question que je me pose : cette perte de fluidité peut être lié à la graisse (trop collante pour une taille 1000 ?) ? La fluidité s’améliore-t elle au fil des utilisations ?

    Merci par avance pour votre réponse.

    Bonne journée

    J'aime

    • Bonjour,

      Il est assez fréquent qu’un moulinet soit un peu plus dur une fois qu’on l’a nettoyé et regraissé, plusieurs raisons à cela : les engrenages ont besoin d’un petit rodage car ils ne peuvent pas être remontés pile poil dans leur configuration d’origine, le couple roue de commande/ pignon doit retrouver ses marques! Un excès de graisse peut aussi nuire à la fluidité. On en met souvent trop… Enfin bien vérifier le bon positionnement des entretoises: s’il en manque une à la sortie du pignon ou s’il y en a une en trop sur l’axe de la roue de commande, ça peut coincer un peu. Attendez de faire quelques sorties, si la dureté persiste il faudra tout re-démonter pour voir d’où vient le problème et éventuellement changer de graisse mais perso je n’ai jamais eu de soucis avec la Xad, elle est très fine et n’entrave pas le mécanisme, même en excès!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s