Le moulinet Shimano Stradic 4000 FI

 

021

 

Encore un moulinet que m’a confié Guy Fiumara et que j’avais pour mission d’examiner en détail : après plusieurs années de bons et loyaux services en mer, il était  intéressant de voir comment ce modèle très populaire de Shimano avait résisté aux éléments, sachant qu’il n’a jamais été démonté mais très bien entretenu.

 

 

Les Stradic ont été déclinés en de nombreuses versions, ce sont des moulinets de très grande qualité qui réunissent ce que la marque fait de mieux pour un prix encore abordable. Esthétiquement très réussi avec sa bobine vieil or et son bâti gris argent, le modèle 4000 FI est parfaitement adapté à la pêche des carnassiers en eau douce et en mer.
D’une fluidité encore excellente pour son âge et sa durée d’utilisation (+ de 3000h de pêche) il ne montre pas de signe de fatigue, à part un jeu d’avant en arrière de l’axe, nous verrons plus loin d’où cela provient.

011018016021

La bobine, le frein et l’axe

D’un diamètre de 60mm, cette bobine est nantie de la fameuse lèvre en V qui a été longtemps l’exclusivité de la marque et qui permet vraiment selon moi d’améliorer la distance des lancers.025029
Le bouton de frein possède une membrane étanche qui protège efficacement les disques des intrusions d’eau et de poussière.034
La pile de frein se compose de 3 disques en feutre imprégnés de la fameuse graisse grise de Shimano, qui permet une bonne fluidité et une bonne progressivité. On peut upgrader ce frein avec du Carbontex, mais c’est un peu inutile dans la mesure où ce moulinet n’est pas fait pour encaisser plus de 7kg de frein, mieux vaut le laisser tranquille…038
L’axe est d’un diamètre de 4,5mm, en inox marine. Livré avec une bonne demi-douzaine de cales, on peut modifier l’enroulement à sa guise.042

 

 

Le rotor054
En composite, ce rotor léger et bien équilibré accueille un très bon pick-up avec un arceau en inox très fin.
Le ressort à compression est particulièrement bien pensé et fonctionne comme s’il était neuf. J’ai juste rajouté un peu de graisse à cet endroit pour diminuer les frottements.064067
Le galet de pick-up est monté sur un roulement scellé et un palier en alu, il tourne toujours parfaitement malgré les millions de rotations qu’il a effectué ! Il faut dire que Guy met systématiquement une goutte d’huile après chaque sortie en mer, visiblement c’est une médecine à conseiller…062

 

L’anti-retour
En trois éléments, cet anti-retour exemplaire n’a pas bougé, et il semblerait que son étanchéité soit efficace car je n’ai retrouvé aucun dépôt de sel à l’intérieur. La pièce en plastique blanc située à la base y est sans doute pour beaucoup.078Le dispositif de blocage du rotor est constitué d’une bande de caoutchouc cranté (flèche rouge), comme sur plusieurs autres modèles de Shimano. J’estime que ce n’est pas le système le plus efficace, mais c’est mieux que rien.075

 

Le train d’engrenage
Le bâti du Stradic est composé d’une pièce en aluminium comprenant le pied côté gauche, tandis que l’autre moitié qui abrite les engrenages est en composite, cela apporte à la fois solidité et légèreté.089091
Le pignon en laiton ne porte pas de trace d’usure, même s’il s’est légèrement oxydé au contact de la roue de commande. Porté par un large roulement scellé à l’avant, il ne repose que sur un palier en téflon assez fin à l’arrière, mais en l’examinant de près je n’ai pas trouvé de trace d’usure non plus.085110

La roue de commande est en aluminium forgé à froid, ce qui lui donne une très grande solidité comme tous les métaux qu’on ne chauffe pas. Cette pièce est en plus recouverte d’un émail protecteur visiblement indestructible. En examinant les dents en gros plan, on s’aperçoit qu’il n’y a pas une seule égratignure, impressionnant !
Portée par deux roulements scellés, cette roue de commande n’a aucun jeu, la précision de l’ajustage est à saluer.099092095

 

Le mécanisme d’oscillation est de type Wormshaft comme sur tous les Stradic, ce qui procure une grande douceur et un enroulement parfait du fil.097
La vis sans fin est portée par deux paliers en téflon à chaque extrémité : deux micros roulements auraient été préférables si on veut vraiment chipoter, disons que l’ajustement aurait été meilleur. Le réducteur est en plastique, on en trouve parfois en laiton sur d’autres modèles mais ça n’a pas d’incidence sur la longévité du moulinet.103Plus embêtant, la dent du Wormshaft qui actionne la came d’oscillation est assez fortement usée, c’est elle qui provoque le petit jeu dont j’ai parlé au début. Les allées et venues de la dent sur la vis sans fin ont fini par diminuer sa taille, ce qui fait que sa cohésion n’est plus parfaite et qu’un jeu se propage à la came, puis à l’axe. C’est le point faible du Wormshaft, c’est vrai qu’une came en S est plus solide et plus durable, même si elle « gratte » à la longue. Il faudrait pour bien faire un ensemble en titane comme sur l’Aero ACR CI4+ , comme ça plus de problème d’usure !108
Le problème était facilement réparable, j’avais donc commandé pour quelques euros une vis sans fin et une dent neuve, malheureusement l’enveloppe qui les contenait m’est parvenue déchirée…et vide ! Les aléas de l’upgrade… Guy ayant besoin de récupérer son moulinet, je ne pouvais pas le faire attendre encore 15 jours en passant une nouvelle commande, j’ai donc finalement remonté la pièce d’origine en resserrant bien les vis et en graissant abondamment l’ensemble. Le jeu est toujours là mais je trouve qu’il a bien diminué par rapport au début. Rassure-toi Guy, ton Stradic tiendra encore le coup plusieurs années, mais ça m’a un peu frustré quand même cette histoire !
La manivelle pour finir est très bien usinée et se visse directement dans la roue de commande. L’axe de la poignée est porté par un roulement et un palier en laiton, ça tourne comme une horloge.
Seul petit bémol, le caoutchouc de la poignée a mal vieilli je trouve, il est devenu un peu collant. Il faudrait peut-être la changer…045053
Conclusion
Le Stradic est le moulinet qui a le plus souvent accompagné Guy pour ses pêches du bord de mer, il a avalé des kilomètres de fil sans sourciller et sorti de très beaux poissons, comme ce magnifique barracuda de 3,3kg. 3.3kgJe ne peux que constater l’excellent état général des engrenages, surtout de la roue de commande et du pignon. Le problème du Wormshaft n’est pas très grave et facilement réparable en temps normal, c’est-à-dire sans voleurs ! Je mets un 15/20 à ce moulinet qui, je le rappelle, n’est plus commercialisé, mais dont la version FJ est toujours disponible. C’est de l’avis de beaucoup de pêcheurs l’un des meilleurs rapports qualité/prix de sa catégorie. Ma petite séance de nettoyage lui a redonné une nouvelle jeunesse, j’espère que l’ami Fiumara continuera longtemps à asticoter les barra avec lui !éclaté stradic

Texte et photos : Jean-Paul Charles et Guy Fiumara

10 réactions sur “Le moulinet Shimano Stradic 4000 FI

  1. Merci pour toutes ces infos intéressantes. J’ai pas pensé à te le dire, et cela à certainement une incidence, je referme TOUJOURS le pick-up à la main. Content de voir qu’il tient toujours le coup, pourtant c’est de loin le moulinet qui me suis pratiquement tous les soirs pour me sessions Barras…. est il va continuer.

    J'aime

  2. Merci Jean-Paul pour cet article.
    L’état de la roue de commande est impressionnant. Cela justifie la différence avec une roue en zinc diecast (type Exage). Elle vaut quatorze fois le prix (35€ contre 2,5€) pour la taille 4000 🙂
    Sinon, je suis curieux de savoir comment se portera le wormshaft en titane (de l’Aero) après une utilisation intensive. D’après mes recherches, il a un coefficient de frottement élevé (Matière rugueuse, écaillage, grippage..). Je prévois de l’usure à moins que Shimano nous sorte un alliage parfait 😉

    J'aime

    • Pour l’Aero, je ne sais pas mais à priori c’est solide, sauf que la dent n’est pas en titane mais en acier, donc elle s’usera aussi. Seule la vis sans fin est en titane (en alliage de titane), il aurait fallu les deux… En même temps, si Shimano et les autres se mettent à fabriquer des moulinets inusables, ils en vendront moins!

      J'aime

      • Clairement oui 🙂 l’obsolescence est le meilleur ami de l’industriel.
        Cela dit, l’innovation paye aussi. J’ai trois fois plus de moulinets qu’il ne me faut réellement. Tout cela a cause de ma curiosité.

        J'aime

  3. excellent article!
    C’est vrai que c’est un bon moulin j’en avais un en 2500 que j’ai revendu pour le remplacer par un daiwa…j’aurai pas du…
    du coup j’ai repris un stradic 2500 fj que je vais inaugurer cette saison

    J'aime

  4. @Kibitz: Tu as raison pour les roues de commande Zinc et celle qui ont « Le » revêtement noir dessus. Je possède un Symètre 4000FH de 1998, il a pédalé jusqu’à la lune… La roue de commande est pas aussi nickel que le Stradic de Fiumara mais encore en bon état pour l’age. Pourtant, elle vaut 2,89€… Un entretien régulier et pas se servir d’un taille 1000 pour le silure aide à garder des moulins dans le temps.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s