Espèces transgéniques : L’avenir de la pêche ?

Poisson tigre

Si les méthodes de pêche évoluent, il faut bien reconnaître que les espèces de carnassiers dans nos cours d’eau sont toujours les mêmes depuis plusieurs décades. Les derniers poissons à avoir été introduits en France sont le black-bass, le sandre et le silure. Depuis, plus rien. Pourtant ces poissons ont participé au renouvellement de la pêche sportive, il semble donc logique que d’autres espèces soient susceptibles d’être acclimatées sous nos latitudes, en prenant bien sûr toutes les précautions qui s’imposent pour de ne pas créer de nouveaux déséquilibres. Plusieurs pistes sont actuellement explorées par les chercheurs, notamment aux États-Unis et au Japon où des programmes d’expérimentation génétique sont déjà bien avancés.

 

 

 

Il existe déjà un précédent aux États-Unis avec le brochet tigré, qui est un hybride naturel de brochet commun et de son grand cousin le Musky. Cette espèce est très appréciée des pêcheurs car sa défense est impressionnante et sa croissance rapide, même s’il n’atteint qu’un poids maximum de 6kg. Cependant, il ne s’agit là que d’un simple hybride naturel.brochet tigré

Le laboratoire Genitron Fishing basé à San Jose en Californie planche déjà sur des projets plus ambitieux dont certains sont sur le point d’aboutir. Le plus spectaculaire d’entre eux concerne le Walleye (Sander Vitreus), cousin de notre sandre européen, à qui l’on a introduit habilement certains gènes de la perche du Nil (Lates Niloticus) afin d’accélérer sa croissance et surtout sa taille. Les deux espèces sont proches génétiquement et au bout de plusieurs années de tâtonnements, les chercheurs ont réussi l’improbable, c’est à dire obtenir un poisson tolérant les eaux froides comme le sandre tout en atteignant la taille record de 1,50m grâce au génome de la perche du Nil. Les quelques photos qui circulent sont éloquentes : Un corps massif et une superbe robe argentée agrémentée de quelques zébrures verticales !WalleyticusPour l’instant, les quelques spécimens obtenus sont confinés en bassin dans les laboratoires de la société mais la production d’alevin de « Walleyticus » à l’échelle industrielle est proche, plusieurs Fédération de pêche ont déjà fait des demandes de peuplement en lacs, certaines d’offrir aux pêcheurs blasés des adversaires qui promettent des combats spectaculaires !

 

Plus intriguant encore est le projet mené par le professeur Wakai Baka et son équipe à Kyoto, tout près du célèbre lac Biwa. On connaît la passion des Japonais pour la pêche des céphalopodes, l’idée leur est donc venue de créer un calmar d’eau douce à partir d’une minuscule  pieuvre endémique des eaux saumâtres de la région dont à a prélevé justement le gène de résistance à l’eau douce pour l’intégrer à celui des calmars rouges du Pacifique (Todarodes Pacificus). Le résultat est fascinant : un calmar d’une bonne cinquantaine de centimètres d’une couleur jaune-orangée que l’on pourra bientôt pêcher aussi tranquillement que le black-bass sans avoir à sortir en mer !calmar japonais Les Japonais prévoient déjà son élevage intensif dans les eaux intérieures du pays, à la fois pour la consommation locale et pour la pêche sportive. Le professeur Baka ne compte d’ailleurs pas en rester là, il travaille actuellement sur une nouvelle espèce d’écrevisse de la taille d’une langouste et sur une espèce de coquille Saint-Jaques arboricole, plus facile à ramasser que ses cousines océaniques.

 

Tous ces progrès peuvent évidemment inquiéter les défenseurs de l’écologie ou les partisans d’une pêche hiératique et figée, mais je pense personnellement que c’est bien là le véritable avenir de la pêche sportive. Après tout, on est bien sur le point de réussir à cloner un mammouth, pourquoi pas dans l’avenir se pencher sur la résurrection des poissons du Cambrien ou du Dévonien, comme le sympathique Dunkleosteus, placoderme vorace de 10m de long qui devrait bien mordre à la cuillère et aux leurres souples (prévoyez quand même de forts bas de lignes en acier).dunkleosteus C’est pour demain !

Texte: Jean-Paul Charles   Photos Web

10 réactions sur “Espèces transgéniques : L’avenir de la pêche ?

  1. C’est tellement possible tout ça que j’ai du mal encore à savoir si c’est un poisson d’avril!
    Dans ce cas, j’imagine même pas comment les fabricants se frotteraient les mains en mettant sur le marché toutes une gamme de matos, leurres, bas de ligne, etc…
    C’est une langouste tigrée sur la photo?

    J'aime

  2. La coquille saint jacques « Fagus Altus » dite arboricole vient d’être testé par l’Ifremer dans la zone du Finistère et du Morbihan où elle se fixe sur les poteau de mytiliculture. Les pêcheurs sont très contents car ils évitent le mal de dos.

    J'aime

  3. Je viens de découvrir votre blog, le premier article que j’ouvre c’est celui ci, avec du retard du coup sans faire gaffe a la date….. Comment je suis monté en pression, énorme l’idée, m’en suis rendu compte qu’aux commentaires. Vraiment bien ficelé me suis enervé tout rouge devant ma tablette ! Du coup suis aller voir celui de l’an dernier, jusqu’a l’autocollant wwf ca tenait lol, meme en sachant ca m’enervait ! Je sais pas si vous pouvez faire pleurer un caillou mais alors vous savez drolement bien faire trepigner un pecheur !! bravo !!

    J'aime

    • Mouarf!! J’ai du suspendre les commentaires de celui de l’année dernière, j’en avais marre de répondre à la vindicte des pêcheurs en mer! En même temps ça m’a bien fait marrer de voir le nombre ahurissant de gens qui tombaient dans le panneau. Mais ça fait peur aussi… Ça prouve que les gens ne réfléchissent pas assez et gobent n’importe quoi. Pourtant, c’était assez « Hénorme »! Les politiques l’ont bien compris aussi, hélas…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s