Le fil GLISS de WFT

021

 

Je vous en avais parlé au mois de septembre, j’ai désormais testé plus  longuement le GLISS qui se présente comme le compromis idéal entre la tresse et le nylon. Composé de fibres Dyneema extrudées, ce fil réellement innovant a de quoi surprendre, aussi bien au lancer qu’en pêche à soutenir et ses qualités se révèlent plus qu’intéressantes pour le pêcheur soucieux d’avoir un fil robuste et performant pour un prix abordable.

 

De quoi est constitué ce fil précisément ?
La fibre Dyneema est un polymère de masse molaire élevée, autrement dit un polyéthylène de très haute densité (PEHD) qui, grâce à ses chaînes moléculaires extrêmement longues, possède une résistance mécanique très élevée ainsi qu’une très bonne tenue à l’abrasion. On retrouve donc le PEHD dans de nombreux secteurs de l’industrie car c’est à ce jour le produit thermoplastique qui résiste le mieux aux chocs (15 fois plus résistant que l’acier) et bien entendu dans le domaine de la pêche, notamment pour les fils tressés.
Les tresses sont donc composées de fibres PEHD tressées (d’où l’abréviation PE que l’on trouve de plus en plus souvent sur les bobines), ce qui nécessite des machines complexes et surtout un temps de fabrication conséquent, il faut en effet une centaine d’heures pour fabriquer 1 kilomètre de tresse.
Le GLISS lui, est fabriqué avec du PEHD pur, non tressé, mais simplement extrudé comme un simple nylon. Le produit est chauffé puis comprimé pour qu’il passe dans une filière d’un diamètre donné. C’est beaucoup plus rapide et donc moins cher à produire. Le résultat est un fil lisse, régulier, et plus dense que la tresse, même si sa résistance à la traction est moindre, comme nous le verrons plus loin.

Vu en gros plan, on s’aperçoit de la différence entre une tresse classique (en haut) et le GLISS (en bas):002043
Premières impressions:
Quel que soit le diamètre, c’est un fil très soyeux au toucher, très lisse, et on ne peut certainement pas le couper avec les dents ! Comme pour la tresse, il faut une paire de ciseau bien aiguisée ou un cutter pour le couper proprement.Les diamètres annoncés par le fabricant sont exacts, ce qui n’est pas toujours le cas avec les tresses. J’en ai mesuré plusieurs au palmer (pied à coulisse digital) et les résultats sont conformes à ce qui est annoncé. Il s’enroule sans problème sur la bobine du moulinet, sans se tasser.027030

Disponible en trois couleurs (blanc, rose, jaune fluo) ces dernières ne déteignent pas à la longue. Le blanc est vraiment discret dans les petits diamètres.018
Ce fil ne possède pas vraiment de mémoire mais il est plus rigide qu’une tresse, ce qui donne des spires bien formées lorsqu’on le libère. Son élasticité semble nulle.005

La résistance aux nœuds
Les fabricants donnent souvent la seule résistance linéaire de leur fil à titre indicatif, qu’il faut généralement revoir à la baisse au bord de l’eau car cette résistance « théorique » ne tient pas compte des nœuds, qui sont malheureusement inévitables en action de pêche ! Sur ce point, le GLISS ne déroge pas à la règle et j’ai mesuré les valeurs réelles suivantes pour ces trois diamètres :
14/100=4kg
18/100=7kg
25/100=11kg
Disons que le GLISS fait bien mieux que le nylon et un peu moins bien que les meilleures tresses 8 brins, ce qui en fait un concurrent sérieux pour ces dernières. D’autre part la résistance d’un fil n’est pas forcément un critère déterminant pour la pêche, il faut aussi qu’il allie d’autres qualités, ce qui est le cas ici.
Attention toutefois : La confection des nœuds doit être soignée car c’est un fil qui a tendance à glisser dans les petits diamètres, nous vous conseillons donc de doubler les nœuds pour le 14/100 et le 8/100. Pas de problèmes particuliers en revanche pour le 19/100 et le 25/100 qui se nouent très classiquement. Les nœuds indiqués sur la pochette sont valables (notons au passage une inversion dans l’énoncée: Gliss to swivel en bas et Gliss to mono en haut siouplaît!), ainsi que le nœud Palomar et les boucles doubles. Celui que j’ai le plus utilisé est le nœud de cuillère renforcé.002

En action de pêche
Dès les premiers lancers, on s’aperçoit tout de suite que ce fil mérite bien son nom ! En effet, il glisse dans les anneaux sans frottements et permet certainement de gagner quelques mètres par rapport aux meilleures tresses actuelles. Mais c’est surtout à la récupération qu’on apprécie son silence et sa sensibilité. Pas d’élasticité, donc les touches sont parfaitement détectées, même avec 60m de fil sorti. Je l’ai utilisé sur trois moulinets différents, aucune perruque à signaler, ni emmêlement sur la tête du scion (un grand classique avec les tresses).001003
D’autre part ce fil coule, contrairement à la tresse, ce qui permet de pêcher plus creux, ou de noyer sa bannière suivant le cas, c’est un plus appréciable. Aucunes vibrations parasites, c’est le fil parfait pour pêcher au lancer ou à la traîne, mais également en surf casting. La tenue du poisson est très bonne, avec les mêmes caractéristiques qu’une tresse. J’ai sorti sans problème plusieurs poissons dont ce brochet de 75cm.005 (2)
En cas d’accrochage sérieux, il casse au nœud et pas n’importe où comme cela arrive parfois avec certains fils. Il résiste très bien à l’abrasion, je dirais beaucoup mieux que la tresse, et il ne s’effiloche pas.
En conclusion, le GLISS est effectivement une alternative judicieuse à la tresse et au nylon, il combine les qualités des deux sans en avoir les défauts et surtout son prix avantageux (comptez entre 22 et 25€ les 300m) le place en tête des nouveaux produits de 2015. Un sans-faute, ou presque !

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

11 réactions sur “Le fil GLISS de WFT

  1. Merci Polo pour cette découverte.

    On se demande ou tu vas chercher les infos de ton introduction très enrichissante.

    As tu déjà testé le nanofil?
    Car j’ai eu des échos très négatifs surtout sur sa glisse au niveau des nœuds.

    J'aime

  2. Bah, pour les infos c’est sur le Net que je les glane, en essayant de discerner le vrai du faux…
    Je n’ai jamais testé le Nanofil, je ne peux donc pas en parler. Certains en sont très content, d’autres non… Disons que ses défauts semblent l’emporter sur ses qualités!

    J'aime

  3. Tresse testée réellement ce matin au casting jig en 12/100. Un des rare fabriquant qui annonce les VRAIS diamètres des ces produits (en tout cas pour ce modèle là). J’ai mesuré 0.121mm au pied digital. C’est un très très bon rapport qualité prix. J’ai pas assez de recul pour vraiment la juger mais de toute celles que j’ai utilisé, c’est une des meilleurs pour moi. Merci Jean-Paul pour cette excellente découverte!

    J'aime

  4. Merci pour ce blog si intéressant.On y apprend beaucoup.Une question concernant ce fil dont je viens d’équiper un de mes moulinets(pas encore essayé en action de pêche):peut-on le considérer comme un fil ne nécessitant pas d’enroulement croisé.J’ai des rêves de silure au lancer et un beau bg 30(souvenir de pêche d’Afrique au frein sur et à la solidité éprouvée)mais qui,comme vous le savez,ne possède pas d’enroulements sensés accueillir une tresse.Ce fil pourrait-il convenir en l’occurrence?Merci par avance,de l’intérêt que vous porterez à ma question.

    J'aime

    • Alors là vous me posez une colle… Je dirais que oui, vous pouvez essayer de le mettre sur votre BG puisque le Gliss se comporte finalement comme un nylon, mais je vous conseille de faire quelques essais avant de pêcher réellement avec. Le Gliss n’est pas tressé mais il est composé d’un écheveau de fibre PE et bien que cylindrique au départ, il finit par s’aplatir en ruban, ce qui peut poser problème sur un ancien moulinet comme votre Daiwa. En tout cas si vous faites le test tenez-moi au courant de vos résultats, je pense que cela intéressera les lecteurs de ce blog!

      J'aime

      • Dès que j’ai essayé je vous tiendrai au courant des résultats.Le rapport que nous en fait Tavaneuse est bien encourageant.Le seul dommage est que ce fil ne soit pas produit dans de plus grandes résistances.Les gros silures de ma Camargue s’en frottent déjà les nageoires et tourneboulent de la queue.Pas pêché depuis longtemps en eau douce mais j’ai souvenir d’avoir pensé que certains des taureaux de cette contrée visitaient ses courants ondins.Bon mon record personnel fut il y a maintenant plus de 15 ans un beau matou d’un mètre 80 sur du nylon 28/100.Ma bonne canne mitchell(autre époque)m’avait bien aidé.Je m’y met dès le printemps.Merci pour la réponse et l’échange,Jean Paul.

        J'aime

  5. J’ai eu testé cet été le Gliss en 12/100 sur un moulinet disposant du « Super Slow Oscillation System » donc à spires jointives (parallèles), En pêchant aux leurres, à la cuillère tournante, ondulante. Je n’ai eu aucun souci de lancé, pas de perruque, rien. Je pense comme le dit Polo qui le Gliss se comporte plus comme un nylon qu’une tresse.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s