Le moulinet Penn Spinfisher V Live Liner 6500

 

210

 

Sortie il y a 3 ans, la série des Spinfisher V a connu un beau succès auprès des pêcheurs en mer et des pêcheurs de silure, grâce à sa robustesse et à son frein très puissant. J’avais choisi pour ma part le modèle débrayable pour voir s’il valait le Slamer et je ne l’ai pas regretté. Je vous propose d’examiner ce moulinet plus en détail.

 

Les Spinfisher V ont marqué le retour de Penn sur la scène internationale, après le demi-échec du Torque, injustement boudé à mon avis à cause de son look et… de son prix. Ici, les tarifs sont plus abordables et la qualité est toujours au rendez-vous. Le Spinfisher est un moulinet plutôt massif mais je le trouve assez réussi esthétiquement avec ses couleurs noir et or.190193195200002
Entièrement en aluminium, il accuse un poids de 710g. Bien que relativement fluide, la douceur n’est cependant pas son point fort, on sent que ça force dans la manivelle et on entend nettement le bruit des engrenages. Ça ne gratte pas mais ça frotte un peu quand même. La finition est excellente et l’impression de solidité évidente.

 

La bobine, le frein et l’axe
Cette bobine d’un diamètre de 63mm est très intéressante puisqu’elle présentait à l’époque deux caractéristiques novatrices : tout d’abord la bande en caoutchouc sur le moyeu pour l’utilisation de la tresse et surtout le frein HT-100, étanche et très puissant.002L’utilité de la bande en caoutchouc est discutable, par précaution je mets toujours quelques dizaines de mètres de nylon en backing. Les anneaux concentriques qui servent de repères pour connaître le niveau de remplissage ne sont pas indispensables non plus, disons que le premier (à l’extérieur) est utile pour savoir où s’arrêter, ça évite de trop remplir la bobine.
Le bouton de frein est équipé d’un ressort très puissant qui, allié à une longueur de filetage importante de l’axe, procure une progressivité inégalée. C’est certainement un des freins les plus progressifs que j’ai pu voir sur un moulinet. Il est aussi équipé d’un joint d’étanchéité efficace.025026027
Voyons maintenant le plus intéressant : la pile de frein. Sur la plupart des moulinets, les disques de frein sont placés en haut de la bobine, la force de freinage s’effectuant donc au sommet de la pile. Sur le Spinfisher, on trouve un seul disque en carbone sur le sommet.010036Le reste est situé à la base de la bobine protégé par deux joints étanches, le premier se trouvant à l’entrée de l’axe, le second au fond de la bobine (flèche rouge). Cette disposition procure un frein 100% étanche, c’est très bien pensé.021045
2 larges disques en carbone viennent compléter le dispositif, ce sont eux qui assurent la plus grande partie de la force de freinage, mais le premier disque au sommet a son rôle également, il équilibre les forces exercée sur la bobine. D’une puissance de 13,5kg (je l’ai poussé jusqu’à 14kg au peson), ce frein ne vous lâchera pas. H-T100 signifie qu’il est capable de résister à 100 miles (160km environ) de fil sorti en traction avant de commencer à montrer des signes de faiblesse, ce qui permet de pêcher l’esprit tranquille !
Le cliquet bruiteur très sonore se trouve au fond de la bobine.038Ce frein est certainement l’un des meilleurs que l’on puisse trouver dans cette gamme de prix et n’a rien à envier à des moulinets beaucoup plus luxueux. Rien que pour ça, vous ne ferez pas une mauvaise affaire en achetant un Spinfisher.
L’axe est bien dimensionné avec ses 5,5mm (6mm auraient été souhaitable) en acier inox marine. Seul reproche, si un jeu de cale est fourni, il ne permet que des enroulements coniques, donc je n’ai laissé qu’une seule cale sous la bobine pour avoir un enroulement à peu près droit.068
Le rotor
En aluminium, ce rotor très costaud est bien équilibré et résiste parfaitement à la pression du frein.084083
L’arceau de pick-up est lui aussi très épais, tout est surdimensionné chez ce moulinet. Le système de déclenchement est classique mais efficace, d’une grande solidité également. Et d’une douceur surprenante.081Le galet est porté par un roulement, là aussi c’est simple et solide.078

 

 

Le train d’engrenage

090La première chose qui saute aux yeux quand on ouvre le carter est le joint d’étanchéité qui fait le tour complet du bâti (flèche rouge). Peu de moulinets en sont pourvus, c’est à saluer. Je regrette simplement qu’il n’y ait pas de joint torique sur l’axe (dans l’écrou de rotor) ce qui aurait permis d’avoir une étanchéité à 100%, mais on en est pas loin. Les vis du levier de débrayage sont également pourvues de joints d’étanchéité. Notons aussi qu’il n’y a pas besoin de démonter le rotor pour avoir accès aux engrenages, ça simplifie l’entretien.180
Le bloc pignon/anti-retour est monté sur deux larges roulements scellés. On regrette que l’arrière du pignon ne soit pas doté d’un roulement, ni même d’un palier, il repose directement dans la gorge du bâti.139L’anti-retour n’est pas des plus raffiné mais il est solide et n’a aucun jeu, c’est le principal.
Le pignon en lui-même est correct, rien à redire si ce n’est la remarque que j’ai faite plus haut.152147
Pour retirer la roue de commande, il faut d’abord désolidariser l’axe de la came d’oscillation et de l’étrier qui la maintien, puis retirer l’axe. Comme sur tous les moulinets débrayables, nous avons en effet une came « flottante » qui permet à l’axe de tourner en position débrayé et un étrier en métal qui se clipse sur deux petites gorges situées sur l’axe qui permettent de maintenir la came en position fixe.125127128L’arrière de l’axe vient se positionner à l’extrémité du moulinet qui comprend le système qui permet de le libérer ou au contraire de le maintenir fixe grâce à une roue crantée que nous ne voyons pas ici car je n’ai pas pu démonter cette dernière partie qui semble rivetée ou collée, mais le principe est toujours le même. Cette dernière partie comprend aussi le frein qui permet de régler la tension de la bobine.176
La roue de commande est en alliage de zinc, correctement moulée et bien ajustée. Elle est équipée sur le dessus d’un mécanisme de renvoi muni d’un ressort qui permet de réenclencher le mécanisme de maintien de l’axe lorsque vous passez en position embrayé, en donnant un tour de manivelle.111113121
Le tout est actionné par le levier de débrayage situé en haut, équipé d’un puissant ressort.104
Du côté gauche du carter sont positionnés les ressorts de renvoi actionnés par la roue de commande (flèche bleue) et la pièce métallique qui vient s’intercaler dans le mécanisme arrière pour bloquer ou débloquer l’axe (flèche rouge).095122
Dans l’ensemble, ce système est très fiable et ne m’a posé aucun problème en deux ans. C’est moins solide qu’un moulinet simple puisqu’il y a d’avantage de pièces et de ressorts mais c’est sérieusement conçu et bien réalisé.
La roue à ergot n’est pas munie de roulement, c’est elle qui fait du bruit quand on mouline car elle frotte directement sur le fond du carter, c’est à mon avis le gros point faible de ce moulinet, qui aurait pu facilement être amélioré. Ceci dit l’ensemble étant copieusement graissé et les pièces bien dimensionnées, le taux d’usure est faible, donc acceptable.173

135106107
La came en S fait le boulot correctement et l’enroulement est bon, légèrement conique. Ce n’est pas la perfection mais il ne pose pas de problème particulier. A noter que sur les modèles normaux (non débrayables) la came est soutenue en plus par un roulement, ce qui n’est pas le cas ici. On voit que ça frotte pas mal…133013
La manivelle est surdimensionnée elle-aussi et se visse dans la roue de commande. Elle est munie d’un joint d’étanchéité à cet endroit, c’est un plus appréciable, bien que cela diminue la douceur de l’ensemble.060064
La grosse poignée en néoprène ne se démonte pas mais on peut facilement y mettre une goutte d’huile de temps en temps, donc tout va bien.

057

 

 

Le test en condition réelleIMG_9494 (2)

Le Spinfisher V Live Liner est bien sûr destiné principalement aux pêche au posé, ce qui fait que son embonpoint n’est pas trop gênant vu qu’on ne pêche pas tout le temps la canne à la main. C’est un bon lanceur, il peut être utilisé pour la pêche de la carpe ou en surf casting mais je trouve que c’est pour la pêche aux appâts en bateau qu’il semble le mieux convenir. Promener un vif en dérive entre deux eaux avec une plombée légère est une bonne option par exemple pour les carnassiers. A la touche, il suffit de laisser filer quelques secondes puis de ferrer en enclenchant la bobine d’un tour de manivelle, c’est très efficace.
Personnellement je lui ai trouvé une autre utilisation : lorsque je pêche à la traîne avec une plombée il me suffit d’actionner le levier de débrayage pour donner rapidement du fil pour faire varier la profondeur d’évolution du leurre sans avoir à ouvrir le pick-up, c’est très confortable et ça économise du temps.
En conclusion le Spinfisher V Live Liner est un débrayable costaud au mécanisme précis, doté d’un frein exceptionnel. Son prix est assez attractif et vous pouvez être sûr que la mécanique durera longtemps. Je lui mets un 14/20 surtout pour son étanchéité et son frein, le reste étant moins réussi au niveau des engrenages, un ou deux roulements supplémentaires auraient été les bienvenus. J’espère pouvoir tester prochainement la version Long Cast qui propose un enroulement super lent de type wormshaft!  A suivre…164Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

Publicités

12 réactions sur “Le moulinet Penn Spinfisher V Live Liner 6500

  1. bonjour,j’ai changé mon ressort de pik up car l’ancien cassé en 2 ?? je trouve qu’il fait un coude pas très normal ,vue sur un PENN Battle que j’ai en ma possession il est droit d’ou peut être l’usure précoce ,bravo pour se que tu fais

    J'aime

  2. Bonjour Jean-Paul,
    Je suis pêcheur du dimanche très novice au bord de mer et après avoir jeté 2 moulinets chinois pas cher à cause de la rouille malgré les nettoyages après chaque séance de pêche, je me suis dit même débutant il vaut mieux avoir une bonne équipement qu’on pourra garder longtemps.
    Après avoir lu et relu votre article, j’ai donc décidé de franchir le pas vers du matériel plus luxueuse (me concerne bien entendu) j’ai commandé le Spinfisher V Live Liner 4500 pour 115€ port compris.
    Pourriez-vous me conseiller une canne qui ira bien avec ce moulinet de 3M maxi en 3 ou 4 brins dans la même fourchette de prix.

    Merci et bravo pour le test.

    J'aime

  3. Bonjour,jean Paul , je serait intéressé par des avis de spécialistes,concernant le matériel de la marque VOLKIEN SOÛL :le moulinet giant 6500 me fait de l œil ! Je pratique surtout du Jigging en Méditerranée sur des grandes profondeurs 140 /180 mètres ! Donc il faut du costaud ! Merci pour votre blog qui rend bien des services ! Cordialement Fabrice

    J'aime

    • Bonjour, laissez tomber le Volkien, c’est un chinois générique assez mignon mais qui ne vaut pas mieux que le Hart Popping que j’avais examiné il y a 2 ans. Il va lâcher au bout d’un mois… Si vous pratiquez le jigging, je ne saurais trop vous conseiller un Spheros ou un Saragosa, ce sont les mieux placés dans cette catégorie, Bonne contenance, solidité, poids correct et prix encore raisonnable. Les Penn sont solides aussi mais plus lourds, et en fin de journée ça se ressent dans les bras!

      J'aime

  4. Bravo pour votre critique très approfondie ! C’est bien un moulinet fiable et économique. Question : je souhaite l’employer pour pêcher non pas en surf-casting, mais à soutenir au bord de la côte marocaine (au sud d’Essaouira), dans des trous d’une vingtaine de mètres. Donc quelle canne employer qui soit légère, solide et assez longue (entre 5 et 6 m), à emmanchements et anneaux en titane, (du genre bolognaise, mais plus longue et surtout pas téléscopique) ?

    Avec tous mes remerciements anticipés pour vos conseils éclairés !

    Bien cordialement,

    J.BRALÉ

    J'aime

    • Bonjour, dans ces longueurs là vous ne trouverez que des télescopiques… Les cannes à anneaux à emmanchements s’arrêtent généralement à 3,90m. J’ai testé récemment une canne ISO télescopique Chinoise en 4,50m c’est pas mal, bien qu’un peu souple. Sinon les cannes bombettes dans les fortes puissances, mais là-aussi ça sera télescopique…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s