Le moulinet DAM Quick A-Head 400

017

 

 

J’avais acheté ce moulinet il y a plus de deux ans à cause de son profil particulier, à savoir une très large bobine sur un corps très compact et afin de tester ses aptitudes au lancer. Il n’est plus au catalogue de DAM et c’est dommage car avec quelques légères améliorations il aurait pu devenir le meilleur de sa catégorie. Retour sur ce moulinet trop vite disparu.

 

 

 

019026022Le Quick A-Head 400 pèse 317gr sur ma balance, il est donc relativement léger comparativement à sa taille. Les finitions sont soignées, c’est sans conteste un très beau moulinet. Sa fluidité est excellente, on n’est pas loin de la douceur des Shimano, ses 9 roulements jouent visiblement bien leur rôle.

 

La bobine, le frein et l’axe
Livré d’origine avec deux bobines en alu, l’une ajourée, l’autre non, elles se distinguent par leur diamètre important (61mm) et leur faible hauteur (16mm). L’idée de départ est de réduire au maximum les frictions quand le fil sort de la bobine, comme sur les moulinets de surf casting, sans toutefois avoir une bobine trop longue, ce qui techniquement serait impossible. La profondeur est importante : on peut mettre jusqu’à 100m de nylon 40/100. Mon seul regret est qu’elle ne soit pas montée sur un roulement…030034036
Le frein est très progressif et peut atteindre 5kg de puissance maximum environ. La pile se compose de trois disques de carbone assez fin.038
L’axe n’a qu’une épaisseur de 4mm, mais en même temps c’est compensé par la faible course de la bobine, il n’y a qu’un centimètre de différence entre son extension maximale et minimale. Il est en inox ferritique.043
Le rotor
En composite (graphite), ce rotor n’est pas des plus solide et peut se déformer facilement sous la contrainte. Un autre problème que j’ai rencontré est que les vis en inox, lorsque vous les démontez et remontez plusieurs fois, finissent par ne plus mordre dans le graphite et tournent dans le vide. Il faut alors mettre une petite goutte de super glue pour renforcer le graphite et permettre au filetage de tenir, c’est ennuyeux.049
L’autre gros problème du Quick A-Head est sont ressort à compression décidément trop sensible, défaut fréquent chez DAM. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle j’ai cessé de me servir de ce moulinet, le pick-up se rabattant sans arrêt sur des lancers appuyés. On peut résoudre le problème en enroulant un petit élastique de l’autre côté du bras à l’intérieur du cache, empêchant le rabat automatique complet de l’arceau de pick-up qu’il faut alors fermer à la main, mais c’est le genre de bricolage qui n’aurait de toute façon pas lieu d’être : un pick-up ça doit fonctionner, quelque soit les circonstances.060
Le galet est de qualité, en laiton très épais recouvert d’oxyde de titane et monté sur un roulement scellé. D’ailleurs tous les roulements de ce moulinet sont scellés, à l’exception d’un seul, ce qui est une preuve de qualité.051056

L’anti-retour
Un antiretour à 6 galets et à ressort en V équipe ce moulinet. La cage semble être en alliage de bronze. La qualité est correcte mais un léger jeu se fait sentir, pas grand-chose (un demi millimètre ?), ce n’est pas la perfection totale.093

 

 

Le train d’engrenage
083Un large joint en caoutchouc recouvre le haut de l’anti-retour, mais son efficacité me semble douteuse:072
Au-dessus de l’anti-retour se trouve un roulement qui soutient l’extrémité du pignon et nous en trouvons un deuxième à l’autre extrémité. On peut donc parler d’axe flottant, c’est assez rare pour ce genre de petit moulinet.086Le pignon en lui-même est très classique, en laiton, il est correctement usiné094La roue de commande est en alliage d’aluminium de bonne qualité mais je la trouve sous-dimensionnée. 5 ou 6mm de diamètre en plus auraient nettement renforcé la puissance de ce moulinet.099
L’enroulement se fait par la classique came en S que maîtrise très bien DAM. Celle-ci est particulière : elle est montée sur deux micro-roulements scellés, ce qui est un luxe inattendu ! La came coulisse ainsi sans frottement le long des rails du carter et est maintenue de l’autre côté par deux languettes métallique qui empêchent tout jeu superflu. C’est le genre de bonne surprise que j’aime bien et on sent ici le savoir-faire Allemand en matière d’usinage de précision. Du beau boulot. Le Saltiga, toute proportion gardée, ne fait pas mieux…105109138119
La roue à ergot est montée sur un roulement non scellé. On voit quand même les rayures provoquées par les frottements de la came mais ce moulinet n’a jamais gratté grâce aux roulements de celle-ci.122
L’enroulement obtenu est parfait et le dévidement optimal. On atteint en effet avec une tresse fine et de bonne qualité des distances de lancer impressionnantes.009
La manivelle
Très agréable d’utilisation grâce à sa poignée plate en polymère souple, la fixation se fait par un axe hexagonal en aluminium. Malgré tout pas ou peu de jeu dans cette manivelle, la-aussi la précision de l’ajustage se ressent.069
La poignée est montée sur deux paliers en laiton et je trouve que c’est très bien ainsi. Pas besoin de roulements dans la poignée de manivelle, ça n’apporte rien, une petite goutte d’huile suffit à la dégripper si le besoin s’en fait sentir. Je préfère que les roulements soient placés là où il faut. Notez que ce moulinet aurait pu être aussi à 9 roulements si on avait supprimé ceux de la came pour les mettre dans la poignée… comme le Pen Conflict par exemple. Vous voyez que le nombre de roulements ne veut pas dire grand-chose et ne renseigne en rien sur la qualité d’un moulinet.134

Conclusion : Ce moulinet était à deux doigts de la perfection. Il aurait fallu pour cela qu’il possède un rotor plus solide et un système de déclenchement du pick-up sécurisé ainsi qu’une roue de commande plus forte et un anti-retour plus solide. Son train d’engrenage n’en reste pas moins de grand valeur et certains fabricants devraient s’en inspirer au lieu d’apporter des changements cosmétiques mineurs en guise de nouveauté comme on va le voir pour 2015, j’en reparlerai. Je regrette donc que l’un des derniers bons moulinets ait disparu du catalogue de DAM, qui a les yeux maintenant entièrement tourné vers l’Asie. Après nous avoir fait le coup du Quick Royal en 2012 qui n’est qu’un Canyon déguisé, ils nous sortent le Quick Victor et le Quick Winair (le même en plus petit) qui ont des tronches fortement Ryobesques, si je puis me permettre.Quick Victor
Restent le Quick Retro (sans doute le dernier moulinet avec engrenage à roue et vis sans fin puisque la série des Quick 1000 a été arrêtée elle aussi), le Quick Carbonite et le Quick VSI aux engrenages de type Wormshaft qui sont encore de bonne qualité, pour le reste je ne sais pas mais ça baisse, ça baisse…

130Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s