La canne Savage Gear Salt 2 Rods

IMG_0409
Toujours à la recherche d’une canne à la fois puissante et pas trop raide, j’ai testé cette nouveauté 2014 de Savage Gear qui me semblait remplir à mes yeux ces deux conditions essentielles pour le lancer mi-lourd du bord, en lac. D’un prix abordable (il s’agit d’un produit d’entrée de gamme) cette canne s’est finalement révélée être une auxiliaire précieuse là où je ne l’attendais pas.

 

 

IMG_0813  D’une taille de 2,28m et d’un poids de 180gr pour une puissance donnée à 15/65gr, c’est une canne assez élégante et agréable en main. L’emmanchement se fait par spigot. Les anneaux sont de type classique, SIC bien entendu, et le premier double-patte, ce qui est important quand on lance sans arrêt des leurres de 50gr. Les ligatures sont un peu légères à mon goût, mais propres.IMG_0805

IMG_0810IMG_0811Le porte moulinet est de bonne qualité et la poignée en EVA. Un accroche-leurre est intégré au blank, ça devient de plus en plus rare.J’aurais pu bien sûr prendre le modèle en dessus en 20/80gr, mais il m’aurait fait double usage avec la Daiwa Infeet Seabass et je recherchais de toute façon quelque chose de plus maniable pour le transport.IMG_0801IMG_0803  Mes premières impressions au bord de l’eau furent mitigées : ce n’est pas une championne de lancer, j’ai rarement dépassé les 50m, même dans les meilleures conditions. Je dirais que c’est presque une nouille, en tout cas elle possède une action parabolique marquée ! Le scion est en effet très souple, ce qui atténue l’effet ressort de la canne. Question sensibilité là-aussi on ne peut pas dire que sa résonance soit extraordinaire, elle obtient juste la moyenne.

IMG_0409

IMG_0411Pour la tenue du poisson par contre c’est une autre affaire. C’est un vrai plaisir de combattre un brochet énervé avec cette canne, on voit le scion plier et développer ensuite une réserve de puissance très efficace qui calme les plus fougueux, c’est une sensation qu’on ne retrouve plus avec les cannes actuelles toutes calquées sur le standard japonais de l’action de pointe pure et dure.
Malheureusement ses piètres qualités de lanceuse me l’ont fait ranger dans un coin avant que je ne m’en serve finalement pour la pêche à la traîne légère. C’est là qu’elle a révélé tout son potentiel. Son scion souple absorbe en effet les vibrations parasites engendrées par les mouvements du leurre qui se transmettent au fil, on pêche ainsi plus discrètement, surtout avec les tresses. D’autre part, le temps de réaction entre le moment où l’on s’aperçoit de la touche et le moment où on se saisit de la canne est parfois long, quelques secondes, contrairement au lancer où on ferre sur la touche, ce qui fait que là encore la souplesse du scion évite que le poisson livré à lui-même pendant ce bref intervalle ne se décroche.
Pour les leurres légers et peu plongeants que j’utilise pour faire les bordures, elle est donc parfaite équipée d’une tresse fine et d’un moulinet au frein précis. Sa puissance de 65gr est largement suffisante pour venir à bout de n’importe quel brochet et sa tenue du poisson excellente comme je l’ai dit. Elle sera également à son aise pour les pêches en mer à soutenir. Pour moins de 90 €, cette canne a été finalement un bon investissement !

IMG_0633Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

Une réaction sur “La canne Savage Gear Salt 2 Rods

  1. Bonjour, je viens de découvrir t’es présentations superbement bien décrites. Je te conseille une marque kuying, sur aliexpress, elles sont vraiment top comme Cannes et de ce fait pas chères.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s